Walking dead tomes 17 & 18

Publié le par Twinsunnien

Le tome double.

Le tome double.

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un de mes double tome de Walking Dead (disponible chez France Loisirs), là nous allons voir les tomes 17 & 18, Terrifiant et Lucille..., et après la fin du gouverneur, puis la découverte de la Colline avec Jésus notamment, personnage exceptionnel, le tome 17 va introduire un antagoniste encore plus dangereux et charismatique que le gouverneur. Si ceux suivant la série TV savent déjà de qui il s'agit, ben moi pas. L'avenir semble radieux, surtout que devant toutes les épreuves parcourues, Rick et son groupe pensent être en mesure de facilement protéger la Colline de ce fameux Negan, tortionnaire qui demande la moitié des biens contre une protection relative.

Le groupe de Negan va attaquer Alexandria d'ailleurs, subissant un revers que leur chef ne supportera pas. Pensant avoir un sursis, Rick et un petit groupe décident de partir à la Colline pour préparer une offensive, erreur de jugement, Negan attendant Rick sur la route, et là, les sérievores connaissent la scène du plouf plouf qui va mourir sous Lucille la batte customisée du chef des Sauveurs, qui semble avoir plus qu'un grain.

En fait après la mort d'un personnage pas historique mais presque en début de tome, cette fois ci c'est bien un personnage historique qui disparaît, d'ailleurs on devine aisément lequel, qui avait un avenir radieux tracé? Merde, c'est presque un spoil, excusez moi. Et là, on a en fait le sentiment que Rick abandonne, mais non, il a un plan. Seulement il faut jouer le jeu de Negan, quitte à se faire humilier, comme ce sera le cas lors du tome 18. Un tome qui nous montrera comment fonctionne les Sauveurs, leur base, grâce à la bravoure de Carl, ne supportant pas la mort du personnage historique. On découvre le harem de Negan, on comprend pourquoi Dwight a le visage à moitié brulé, et le plan de Rick et Jesus commence à prendre forme. Mieux, l'horizon s'éclaircit dans le final, avec Ezechiel et son putain de tigre, mais aussi un allié inattendu. On devine ainsi que les prochains tomes vont nous offrir pas mal d'action, et que le combat Rick/Negan va être dantesque.

En terme de dessin, Charlie Adlard reste toujours aussi propre, le noir & blanc sied à merveille à cette bande dessinée, et les émotions des personnages passent toujours aussi bien. Je regrette un découpage un peu trop abrupt dans le dernier chapitre du tome 18, ça va hyper vite en fait, l'émotion n'ayant pas le temps de prendre pour le coup. Scénaristiquement, on reste sur une horreur pure, et si les morts vivants sont moins nombreux, ils sont toujours là et toujours dangereux (Carl manque d'y passer à la fin), le danger restant les autres humains, luttant pour survivre, mais aussi pour vivre dans un certain confort. L'immense intérêt de ce tome double est Negan. Si je n'ai pas vu la série, j'ai vu des images de l'acteur l'interprétant, et une nouvelle fois la télé embellie un personnage en surpoids dans le comic book, je trouve ça dommage mais bon. Le Negan du livre est plus inquiétant car il a ce visage un peu nounours, bonhomme, souriant, le rendant flippant à souhait, surtout quand il laisse parler son côté violent (qu'il fait passer pour Lucille), et on voit comment il contrôle facilement une communauté à la fois soumise et effrayée par lui. Le dialogue qu'il a avec Carl est d'ailleurs tendu, on n'arrive jamais à savoir si il va, ou non, violenter le jeune garçon.

J'ai trouvé ce tome double bon, voir très bon, capable de relancer l'histoire en intégrant un personnage dont l'aura avait intriguée le lecteur dans les tomes précédents. Là on découvre Negan et de quelle manière, par l'assassinat ultra violent d'un membre historique du groupe de Rick. On se remet à peine de la perte d'un personnage attachant en début de tome (mais pas historique dans le sens où il était dans le groupe de Rick que depuis quelques tomes), et on nous sert ça. Le dessin reste clair, et malgré un soucis de découpage de case lors du dernier chapitre, tout ceci se lit de façon rapide, plus rapide même que je ne l'avais prévu. Deux tomes qui relancent l'intérêt pour la BD alors que depuis la fin du gouverneur on se demandait comment l'auteur trouverait un antagoniste aussi puissant? J'adore et vous le conseille chaudement.

@+

Publié dans Livre - BD - Manga

Commenter cet article