Galactica 1980

Publié le par Twinsunnien

La petite boîte contenant les 3 DVD euh BluRay pardon.

La petite boîte contenant les 3 DVD euh BluRay pardon.

La première série avait surfé sur la vague Star Wars : A new hope, arrivant une année après le film de George Lucas, cette fois ci, hors de question de se faire avoir, donc c'est début 1980 que la saison 2 (on va dire ça comme ça) est lancée aux USA. Ceci afin d'anticiper la sortie de Star Wars : The empire strikes back. Car oui, la série mettant en scène le dernier bastion d'hommes fuyant les Cylons, êtres robotiques n'ayant pour but que d'annihiler les mammifères, s'inspire méchamment de l'univers créé par George Lucas. Pourquoi les Cylons sont ils si méchant? Euh une sombre histoire de guerre, de conquête, un truc dans le genre quoi. Si le première saison était longue, la gestation chaotique de cette nouvelle saison et son succès restreint provoqueront l'arrêt prématuré du projet en cours de diffusion. Résultat, j'annonce qu'il n'y aura pas vraiment de fin, pourtant j'estime que l'épisode 10, le dernier de cette série avant le revival des années 2000, cet épisode est le plus émot.. comment on dit, émouvant, là, de la série jusqu'alors, le plus passionnant, surtout après les 9 premiers épisodes naviguant dans le n'importe quoi, enfin bon, voyons ça après une petit vidéo.

Vidéo de CadetesDelEspacioTV.

Ayé, la Terre est en vue, comme un galion pirate naviguant depuis des lustres sur un océan presque devenu meurtrier, le Galactica touche à son but, on retrouve Adama, le chef, mais aussi Boomer, son second, et, euh, bah c'est presque tout. Point d'Apolo ou de Starbuck ici, ah si, pour le dernier nommé, Dirk Benedict viendra non pas pour un caméo, mais bien pour nous offrir un épisode brillant, le dixième pour être précis. Nous y reviendrons. En attendant, c'est la fête du slip dans la flotte protégée par le vaisseau de guerre de l'ancienne planète Caprica. Youhou, on va enfin pouvoir faire les foufous sur une planète pas hostile, on va enfin voir ce que sont les terriens, bref, c'est la joie. De courte durée la joie, car Dr Zee, une espèce de sale gosse soit disant hyper intelligent dont on apprendra les origines dans le dernier épisode, sent le coup fourré de la part des Cylons, ces robots ont suivi, tranquillement la flotte afin d'être menés vers la Terre, tout ceci pour mieux la détruire. Ils sont pas cons, mais Zizi (le petit nom que je donne au Dr Zee) l'est tout autant, pas con je veux dire. Résultat on envoie un petit groupe de 2 en fait, Dillon et Troy, dont on apprend que ce dernier est le Boxey de la première saison, et que son pôpa est certainement décédé, donc ces deux amis sont envoyés sur Terre afin de jauger le côté "hostile" des terriens. Mais aussi de les aider dans le développement technologique, car ces couillons ils sont en retard.

Le premier épisode se compose de 3 épisodes de 48 minutes, à partir du 4, le gosse jouant le Dr Zizi changera. Passons. Donc les mecs ils doivent être discrets, genre ils tiennent 30 secondes, car ce n'est pas parce qu'ils peuvent rendre invisibles leurs Viper (vaisseau de combat inspiré des X-Wing, et non pas le monstre de puissance automobile de Chrysler). C'est ouf en fait, ils ne pigent rien au mode de fonctionnement d'un téléphone, à tel point que c'est une apprentie journaliste qui va les aider, et encore, au début elle va les prendre pour des voyous. Il faut dire que faire tomber toutes les pièces de monnaie de la cabine publique n'est pas très futé, mais bon, finalement ils retrouvent le Professeur machin truc, l'aide dans sa formule pour le nucléaire, tout en faisant n'importe quoi, comme essayer d'échapper à la police en conduisant une voiture sur 2 roues, ou alors en fuyant une bande de bikers grâce à leurs motos soniques volantes. Et comme ils sont aidés par une journaliste, forcément ils passent souvent à la télé, enfin bon, c'est un bordel monstrueux, et si les voir découvrir comment utiliser un Taxi, ainsi que des termes leurs étant inconnus, bah c'est parfois drôle, ça vire vite au pitoyable. Et là encore ce ne sont que les 3 premiers épisodes. La suite est pire, il y a une histoire de retour dans le temps pour éviter que Xavier il n'aide trop les nazis. Putain, cet épisode est dingue, on y voit les fameux V2 germaniques, que Xavier a plus ou moins construit, on y voit aussi la déportation des juifs et la résistance, même en Allemagne de certaines personnes. L'épisode en lui même n'est pas mauvais, mais on commence à se dire que les batailles stellaires entre Cylons et le Galactica, ben il faudra s'en passer.

Car ce n'est pas fini, le pire arrive avec les enfants de la flotte apprenant à survivre sur Terre, par un moyen con, Troy et Dillon se retrouvent à gérer 12 mioches, qui sont hyper forts en fait sur Terre, ils font des sauts de 10 mètres de haut et apprennent hyper vite, surtout le roux là, qui va vite vous énerver. Bon, l'armée se doute que des trucs bizarres se produisent, sans arriver à comprendre quoi. L'épisode Super Scouts, en 2 parties, montrera un peu comment les enfants de l'espace s'habituent à la vie sur Terre, avec un côté écologiste surprenant en voyant l'eau polluée. Baseball est affligeant, avec Jamie (la journaliste) qui leur dira un coup de perdre, un coup de gagner, alors que les 2 tanches de Try et Dillon sont à l'arrêt dans l'espace à cause d'une panne de carburant, oui oui, ils sont à l'arrêt dans l'espace, le truc impossible, comme la belle image qu'on nous sort du Viper arrêté dans l'espace, mais bon, nous ne sommes plus à ça prêt.

L'inévitable arrive, à savoir ces cons de Cylons qui débarquent sur Terre, enfin, un petit groupe, et encore, ils n'ont pas appris à atterrir, donc ce n'est qu'un Cylon humanoïde (inédit) et un Cylon classique, qui arrivent à New York lors d'une soirée d'Halloween, pratique pour qu'ils passent inaperçu. Troy et Dillon déjoueront un détournement d'avion, car Jamie leur a conseillé d'aller de LA à NY de façon discrète, et non pas avec leurs motos volantes. La discrétion est loupée, vu qu'un petit garçon va les voir utiliser leur rayon assommant, résultat tout le monde veut les interroger une fois à NY. Heureusement ils peuvent se transformer en hommes invisibles. Je passe le coup du micro onde qui terrasse un Cylon, pour arriver aux Moissons de l'espace. Ces méchants Cylons ont décidé de défoncer les vaisseaux agricoles de la flotte des gentils, mission réussie, résultat, Troy et Dillon, encore eux, doivent trouver des ressources sur Terre. Ils aideront un fermier latino qui doit lutter pour ne pas se faire acheter par un riche connard. Ah là là, je ne me remets pas de cette façon de semer les graines, je vous explique. Ils creusent un sillon a coup de rayon laser. Avant de faire des bonds de 15 mètres de haut en jetant la seman... les graines on va dire, de façon débile. Et ça avec les scouts, amis aussi d'autres aliens, euh pensionnaires de la flotte, en plus Zizi fait pleuvoir et semble créer un soleil artificiel qui fait qu'en une nuit, il y a énormément de bouffe. En plus Dillon a un ticket avec la fille du fermier, que je soupçonne d'avoir Under Seventeen, mais bon, on ne dira que que c'est limite pédophile et allons voir ce dernier épisode.

Le retour de Starbuck est en fait un rêve qu'à fait Dr Zee, on y voit notre héros bien connu de la première saison, en mauvaise posture et contraint de se poser, enfin, crasher plutôt, sur une planète inconnue, très vite renommée planète Starbuck. On va le voir essayer de survivre, allant même à faire revivre un des Cylon s'étant crashé avec lui. Dès lors on constate que Cy peut avoir sa propre personnalité, et si au début les 2 personnages se méfient, ils vont en fait se lier d'amitié, le truc improbable, mais tellement bien amené, que l'on y croit, surtout à la fin, on pleurerait presque. Je ne vous révèle pas le but de cet épisode, mais on le devine rapidement, et pourtant c'est avec plaisir que l'on suit ce Koh Lanta de l'espace ^-^. Pour moi c'est le meilleur épisode des 2 premières saisons, le plus émouvant, le mieux foutu, le plus SF aussi, bref, il remonte le niveau ultra faible de cette saison.

Non pas qu'elle soit mauvaise, mais pour une série de SF, les 9 épisodes se déroulent en grande majorité sur Terre. De plus on y voit un melting pot de différentes séries diffusées ou à venir aux USA en cette période. Petit inventaire. Tonnerre mécanique pour les super motos. K-2000, quand les personnages deviennent invisibles et conduisent des voitures qui semblent être autonomes. Shérif fait moi peur, la petite bourgade tranquille, qui voit souvent un riche homme contrôler le tout, dont la police locale. L'agence tous risques, le fait qu'ils soient suivis par l'armée mais s'en sortent toujours. Il y a aussi le côté bon samaritain du neuvième épisode. Doctor Who, pour le voyage dans le temps, le côté SF aussi. Dallas, toujours pour ce neuvième épisode. Les envahisseurs aussi. Enfin bon, c'est blindé de référence je trouve. Niveau du ciné, on voit Star Wars bien sûr, Rencontre du troisième type aussi. Oups, j'ai oublié niveau série, les Twilight zone aussi. Enfin bon, on a une série qui n'arrive pas à avoir une identité propre. Adama (Lorne Greene) est nettement moins présent, tout comme les batailles spatiales, les Cylons arrivent tardivement, et le côté rigolo de la découverte de ce monde est vite lourd. Pourtant, l'épisode 10 vaut que l'on s'accroche, et même si il n'offre pas une conclusion à la série, il est juste excellent. Comme par hasard c'est le seul épisode où l'on ne voit pas Troy et Dillon, et où il n'y est pas question de super saut, d'apprendre de nouveaux termes et autres trucs chiants que l'on nous sortait à chaque épisode. Pas très longue, pas ennuyeuse pour autant, mais sans vraie fin, cette saison est marrante à voir une fois, au moins pour son côté kitsch (pas Lorraine), elle est inférieure à sa sœur de 1978, mais nous donne un épisode marquant pourtant. J'ai moyennement aimé, trouvant pitoyable les passages rigolos, mais très bons les passages plus sérieux, surtout, j'en revient toujours à lui, cet épisode 10.

@+

Oh, purée, j'ai oublié de vous parler de ce passage incroyable, avec un show Scooby Doo sur une scène de théâtre, que nos amis du Galactica découvre, en trouvant qu'il s'agit là d'animaux surprenants. Et la musique qui reste en tête, argh, une scène décalée et drôle je trouve. Putain y'a Scooby Doo quoi!

L'intégrale.L'intégrale.

L'intégrale.

Publié dans Série TV - Animé

Commenter cet article