Rise of the Tomb Raider

Publié le par Twinsunnien

Le jeu.

Le jeu.

Alors que Tomb Raider legend aurait dû être mon deuxième jeu avec Lara Croft que je terminais, un bug gâcha mon expérience de jeu, donc ce sera bien le deuxième épisode du reboot initié en 2013 sur l'ancienne génération de consoles, puis réédité en Definitive edition sur un le quatuor PS3, PS4, XBOX360 et XBOXOne, qui se retrouve à avoir l'immense privilège d'être mon deuxième Tomb Raider terminé. Ah, la belle communication de Microsoft au sujet de l'exclusivité de ce jeu, qui ne voulait pas que le public sache que ce n'était que temporaire. Mais bon, aujourd'hui ce jeu est disponible sur PS4 et XBOXOne, dans une très belle édition 20th anniversary, car si le jeu est sorti en 2015, sa version multiplateforme presque Game of the year (avec les DLC), est sortie fin 2016, soit 20 ans après le premier jeu sur PlayStation. Oui, Lara a 20 ans, elle devient adulte, un peu comme dans cette suite, où après avoir survécu à l'île asiatique (j'ai oublié le nom), dans un jeu magnifique mais court, elle continue sa formation dans cette élévation, mmmh, comment dire pour Rise, je ne vois pas, en gros, c'est là la deuxième étape du reboot de Crystal Dynamics, pour mieux introduire une troisième épisode qui, espérons le, doit être dantesque. Le jeu est sorti sur PC aussi, au début 2016. Allez, petit trailer.

Vidéo de TOMB RAIDER.

Si la version française du précédent n'était pas mauvaise, j'ai préféré d'entrée être en VOST, parce que je suis un sale geek, et parce que je préfère quoi, ça me paraît plus naturel que mademoiselle Croft, anglaise, parle anglais que français. C'est peut-être stupide, mais c'est une habitude que j'ai. J'ai fait le jeu en difficulté que je juge normale, même si c'est le niveau 2/4 en fait, le tout emballé en environ 25h pour 92% de jeu terminé.

Et c'est pas mal du tout, car si j'ajoute les DLC et le temps qu'il me faudra pour le faire à 100%, je pense que l'on doit atteindre 30-35 heures de jeu, soit le double du précédent jeu pour le boucler en entier. Je n'ai pas pris le season pass, à 30€, mais compte le télécharger quand il sera en promo au maximum à 15€. Si vous ne l'avez pas encore, vous n'aurez pas ce problème, vu que la version 20ème annif' possède tout ça.

Alors donc, on voit une Lara pressée et emmerdée par des hommes qui semblent vouloir sa peau. On tombe en Syrie, pour une mise en jambe, dans une mission courte, que je vous conseille de faire à 100%, car après il sera délicat d'y revenir, résultat pour faire le jeu à 100%, il ne faut pas se louper d'entrée. Cette mission assez courte, pose la recherche de Lara, La source, qu'elle veut retrouver pour laver le nom de son père. On découvrira Ana, la veuve de son papa, mais pas sa maman. Ouch, je m'exprime comme un petit de CP là, pardon. Nous revoyons Jonah, qui va assister l'exploratrice dans son périple givré en Sibérie.

En fait, le gros défaut de ce jeu, c'est que l'on s'attend à changer de pays, à parcourir le monde, et bien non, la Syrie, la Sibérie, et puis c'est tout. Wooh, dommage quoi, car on attend d'un Tomb Raider qu'il nous dépayse. Oui, c'est un défaut, mais en même temps les environnements sont variés, entre les ruines, le village, la montagne, la cité de Kitej, et j'en passe, si l'on ne retrouvera plus la chaleur du désert syrien, il y a assez de variété pour ne pas s'ennuyer et surtout, pour s'ébahir devant les paysages. Oui, j'avais pris une claque avec Forza Motorsport 6 (et Forza Horizon 3), mais là, oh purée de petit pois, si le Definitive edition était beau, ce Rise of the Tomb Raider est plus que de toute beauté, c'est MA claque graphique de cette génération de console. La profondeur de champ, le ciel, la montagne, l'eau, les pierres, les animaux, les humains, les armures, les effets de flamme, bon, je ne vais pas tout passer en revue non plus, mais oui, c'est une tartasse dans ma gueule et je me suis surpris à baver, non pas devant la plastique de l'héroïne, mais bien devant ces graphismes impressionnants. Je n'ai même pas cité les effets de neiges ou les explosions.

Le menu et mise en bouche du froid.Le menu et mise en bouche du froid.Le menu et mise en bouche du froid.
Le menu et mise en bouche du froid.Le menu et mise en bouche du froid.Le menu et mise en bouche du froid.

Le menu et mise en bouche du froid.

Bon, niveau scénario, nous aurons quelques retournement de situations un peu bizarres, mais ça reste bon, de plus on sent que Lara a évolué et qu'elle évolue encore dans cet épisode, les personnages sont attachants, mais il manque toujours cet humour qui rendait les aventures de Nathan Drake encore plus attachantes. Ceci dit ça ne gêne pas le joueur non plus.

Manette en main on retrouve les marques prisent sur le précédent, on retrouve les mêmes armes, cette fois ci déclinées en 5 catégories. On pourra avoir 5 arcs, 5 pistolets etc... je trouve ceci inutile et un peu complexe à avaler (Lara, tu caches tout ça où?), et on sent que c'est uniquement pour rallonger l'expérience de jeu de ceux voulant le finir à 100% que ceci est fait. Il en va de même pour les tenues. J'y reviendrai sur ces évolutions. Les feux de camps sont toujours là, et notre héroïne continue de gagner de l'expérience, offrant des points à débloquer dans 3 catégories, comme pour le précédent.

Il y a toujours des documents à récupérer, toujours dans des endroits improbables, mais passons, il y a des reliques, et première nouveauté, on peut apprendre des langues, le russe, le mongol et le grec, ceci afin de décrypter des fresques pour révéler les caches secrètes, mais aussi pour lire les documents tout simplement. Donc il faudra évoluer aussi en lecture de ses langues. Autre nouveauté, les ressources. On pourra avoir un paquet de ressources, comme du bois, du papier, des peaux de bêtes, des champignons, enfin bon, la quantité à récupérer est impressionnante. Avec ça, on pourra faire des munitions, soit des flèches, soit des cartouches, mais aussi des tenues, ou des sacoches pour transporter plus de munitions. Les armes sont évolutives. On pourra trouver des objets les améliorant automatiquement, comme le silencieux pour le pistolet, mais aussi les faire évoluer avec les ressources. Et il va en falloir des ressources pour tout faire à 100%. Ceci confère au jeu un côté "je fouine partout", un côté aventure en fait, bien plaisant.

On a aussi les défis à déclencher, comme le fait de faire des sauts de l'ange dans l'eau ou casser toutes les statues sans tête. Mais la partie la plus exaltante reste les tombeaux cachés. Au nombre de 9, leurs entrées nécessiteront parfois un objet spécifique, ou de réfléchir. Il vous faudra un minimum de matière grise pour acquérir le savoir du tombeau vous offrant des connaissances supplémentaires. Pas infaisables mais pas ultra faciles non plus, c'est un régal de se plonger dedans et quelle joie de trouver la solution. Ici la récompense n'est pas un joyau que l'on vole par contre, juste une connaissance supplémentaire, mais utile dans le jeu, on débloquera telle capacité pour Lara.

Il y a aussi les pièces de monnaie à trouver, afin d'acheter à un marchand des objets utiles. On aura aussi pas mal de capacité à débloquer avec l'arc, comme les flèches empoissonnées, ou même les flèches enflammées. Il vous faudra affronter des ennemis humains, mais animaux aussi, et notamment des ours particulièrement retords à vaincre, le premier affrontement vous fera souiller vos couches. Oui, c'est de la maltraitance animale, mais ça reste un jeu vidéo, ce n'est pas parce que je vais aller tuer un barbu dans Call of que ça fait de moi un islamophobe, si? Bon, en même temps j'ai laissé les animaux mignons tranquilles, pas touche aux écureuils ou aux lapins. Mais affronter un couguar (tiens, ça s'écrit comme ça?), ou un sanglier, voire une meute de loup, c'est flippant, peut-être même plus que les humains. Des animaux rares vous donneront des peaux pour améliorer votre inventaire, c'est donc, malheureusement pour les défenseurs des animaux, un passage obligé.

Ah, j'ai oublié, presque le principal. Le sixième sens de Lara, facilement déclenchable, et qui permet de voir les trucs intéressants, il est toujours là, et tant mieux. Sinon, en terme de combat, de gunfight, c'est efficace, on ne tombe pas sur une quantité astronomique d'ennemis contrairement à la concurrence, la visée est efficace, et l'on arrive à enchaîner les tirs à la tête et les éliminations furtives, facilement. Une fois de plus c'est un régal, l'équilibre entre aventure, plateforme et action est parfait. Surtout que Crystal Dynamics a su bien s'inspirer du côté grand spectacle de Uncharted, ça nous donne des scènes impressionnantes, qui vous feront parfois oublier d'appuyer sur le bon bouton, car il subsiste quelques QTE, pas beaucoup, mais il faut rester attentif, même quand une avalanche s'apprête à vous submerger.

Niveau défaut. Bon, j'ai eu des bugs de collisions, genre l'arc traverse Lara, ou par moment, c'est elle qui traverse une pierre. Rien de violent, mais le jeu est tellement beau qu'on le souhaiterait parfait. Après, il y a ce côté chiant et artificiel de la contrainte d'avoir telle capacité pour traverser ici. Moi ça me frustre le kiki de ne pas pouvoir accéder a ce document parce que je n'ai pas le grappin. Du coup on est obligé de revenir sur nos pas. Ah oui, le grappin, je n'en ai pas parlé. Celui ci vous permet de franchir des précipices, ou même de vous accrocher à une corniche élevé, j'oubliais souvent de l'utiliser, mais on s'y fait. Ah, autre défaut, le fait que l'on fasse trempette, et que l'on ressorte dans une atmosphère glaciale, peut être aurait-il été logique de mettre un indicateur de température corporelle, ou de limiter la présence dans les eaux gelées de Sibérie, même avec le respirateur? Car au début, avec la grosse doudoune, on entend Lara frissonner, même quand elle sort de l'eau, mais ça n'influe pas le gameplay. Peut-être était-ce trop compliqué à mettre en œuvre?

Un avant goût du froid sybérien avant de faire bronzette pour l'épilogue.Un avant goût du froid sybérien avant de faire bronzette pour l'épilogue.Un avant goût du froid sybérien avant de faire bronzette pour l'épilogue.
Un avant goût du froid sybérien avant de faire bronzette pour l'épilogue.Un avant goût du froid sybérien avant de faire bronzette pour l'épilogue.Un avant goût du froid sybérien avant de faire bronzette pour l'épilogue.

Un avant goût du froid sybérien avant de faire bronzette pour l'épilogue.

Et voilà, oui, c'est un excellent jeu, qui double la durée de vie du précédent, parfois artificiellement (le nombres d'armes à faire évoluer), mais qui est plus que plaisant à parcourir. L'histoire se suit sans pour autant être exceptionnelle, et l'on prend plaisir à explorer les tombeaux cachés. Si le lieu est presque unique, la Syrie étant introductive et rapide, et je n'ai pas les DLC, donc pas de manoir Croft pour moi, les environnements sont variés et en mettent plein la vue. Il y a quelques bugs et par moment on se pose des questions (comment Lara arrive à porter autant d'armes?), malgré tout l'expérience de jeu est exaltante, on frissonne au son d'un vent glacial, on a le vertige dans les ascensions, on se planque pour mieux surprendre les ennemis et être discrétos. Dans la lignée de la version de 2013, en plus beau, plus profond, plus jouissif. Si vous n'avez pas aimé le précédent, vous n'aimerez pas celui ci, les autres foncez, ceci est un excellent jeu à faire en prenant le temps d'explorer, car c'est dans sa partie aventure que ce jeu passionne le plus je trouve. J'adore, vivement la suite.

@+

Une Lara mouillée, et les évolutions d'armes, de vetêments, la carte, les ressources, et le feu de camp.Une Lara mouillée, et les évolutions d'armes, de vetêments, la carte, les ressources, et le feu de camp.Une Lara mouillée, et les évolutions d'armes, de vetêments, la carte, les ressources, et le feu de camp.
Une Lara mouillée, et les évolutions d'armes, de vetêments, la carte, les ressources, et le feu de camp.Une Lara mouillée, et les évolutions d'armes, de vetêments, la carte, les ressources, et le feu de camp.Une Lara mouillée, et les évolutions d'armes, de vetêments, la carte, les ressources, et le feu de camp.

Une Lara mouillée, et les évolutions d'armes, de vetêments, la carte, les ressources, et le feu de camp.

Publié dans Jeux vidéo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article