Torchwood - Saison 4 : Le jour du miracle

Publié le par Twinsunnien

La box intégrale DVD.

La box intégrale DVD.

La série dérivée de Doctor Who revient, en gagnant 2 fois plus d'épisodes que la saison précédente. Une saison 4 que l'on savourera d'autant plus qu'il s'agit de la dernière en date. Avec 10 épisodes d'environ 50 minutes, on se dit que l'on va pouvoir dire adieu à cet institut maint fois éclaté qu'est Torchwood, avec ses 2 membres encore en vie, Cooper, la galloise impulsive, et le capitaine Jack Harkness, qui ne peut mourir. Et bien justement, dans cette saison qui est co-produite avec l'oncle Sam, le jour du miracle est arrivé, plus personne ne meurt, bon, l'humain ne se régénère pas pour autant, comprenez par là que si nous coupez un bras à quelqu'un, il ne repoussera pas, mais bon, l'humanité ne peut plus mourir. Sauf que l'on s'aperçoit que l'immortel Jack Harkness est devenu vulnérable, mortel même, le seul à pouvoir mourir sur Terre. Hein? Petite vidéo, oki.

Vidéo de Foolna.

Qui dit production anglo ricaine, dit personnages venant des USA, obligé quoi. Et il se trouve que l'on verra un visage connu, Mekhi Phifer ayant joué dans Lie to me, je ne sais plus quelle saison, la 2 il me semble. Même Bill Pullman, le président des USA dans Independence Day, carrément. Bon là il y joue le rôle d'un condamné à mort qui survivra à son injection létale. Le mec a tué une petite fille quand même et est presque psychopathe. Il va devenir plus ou moins le porte parole des survivants, ceux qui auraient dû mourir, et va même servir un discours pour Philcorp, une société pharmaceutique qui a bien anticipé ce jour du miracle de comme par hasard.

Je balance tout pêle-même, mais il faut dire que c'est un, pardon d'être grossier, putain de bordel de merde. Déjà, c'est plutôt mal réalisé, ça va hyper vite, et cette volonté de faire voyager les personnages à travers le monde, le bordel quoi. Ensuite, on ne s'attache jamais aux nouveaux personnages, Rex et Esther sont des coquilles vides, et nous sommes heureux par contre de retrouver Cooper et Harkness fidèles à eux mêmes.

Au niveau du scénario, c'est un peu un fil rouge comme Les enfants de la Terre, la saison 3 de Torchwood, mais en plus bordélique, c'est assez intriguant pour que l'on enchaîne les épisodes, mais, car il y a toujours un mais, on se retrouve souvent à se dire "mais... quoi? de?", le final avec le sang est d'une débilité, putain, je ne me remets pas de la scène absolument à chier... enfin bon... donc les hommes ne meurent plus, mais que faire des non morts? Très vite une catégorisation intervient, enfin très vite, je sais plus trop, mais bon, les autorités décident de catégoriser tout ce petit monde, et il faut revoir le système des urgences, le système sanitaire même. Comment empêcher les infections de se propager quand personne ne meurt? Il y a aussi ces camps que les différentes autorités du monde mettent en place, et quand on découvre ce qui arrive aux catégories 1, on pense indéniablement à l'autre tanche de Adolf Hitler et sa "solution finale", quel connard ce type quand j'y repense, mais bon, là n'est pas la question, donc on peut y voir ce principe débile de décider d'anéantir une partie de la population. Il y a aussi le principe de crise économique qui est abordé, mais en fait on s'en branle complétement de ce côté là.

Si vous avez cru retrouver les enquêtes géniales des saisons 1 et 2, bah c'est raté, on se retrouve face à un gros fil rouge avec l'enquête qui avance à chaque épisode, oki, on verra un petit flashback sur Jack, très intéressant je trouve, mais rien de foufou en terme de script ou de situation, je ne sais pas trop comment le dire, on est rarement surpris, même quand à la toute fin un perso se fait abattre mais qu'il survit. Oui, en fait la saison manque de rythme, parfois ultra rapide, parfois ultra lent, du moins je trouve, les voyages sont chiants, c'est mal réalisé comme quand le docteur Juarez se rend je sais plus où et on nous la montre rentrant dans sa voiture puis sur le lieux où elle se rendait, putain, j'ai cru a une blague cette scène tant c'est haché et surréaliste. Les moments d'émotions ne font rien ressentir, le coup du four avec un personnage en train de cramer, bah j'ignore si c'est la réalisation ou le jeux des acteurs ou les deux, mais en gros ça ne m'a rien fait, je m'en battais les couilles avec une tapette à mouche. Oui, je dit clairement les choses, il y a un truc qui fait que l'on ne s'implique jamais dans cette saison, genre c'est vide émotionnellement parlant, mais je n'arrive pas à expliquer ce qui en est la cause. Oui, je crois que je vais déjà conclure car en fait il y a tellement à redire sur cette saison que je passerai pour quelqu'un de méchant pas gentil.

Souffrant d'un scénario ne sachant pas où il va, d'effets spéciaux assez ridicule (franchement la Bénédiction n'est en rien spectaculaire), de personnages dont on se branle royalement, pire Rex énerve par moment, et en gros les américains sont nazes, sauf Harkness, John Barrowman s'en sortant pas trop mal, même si ça insiste lourdement sur le fait qu'il est bisexuel, voire gay, mais ça insiste lourdement quoi je trouve. En fait seuls les britanniques que l'on connait s'en sortent pas trop mal, Rhys et Gwen, pour ne pas les citer, mais carrément bien en fait, mais bon, le reste semble insipide, du coup on ne s'implique jamais, et si le fil rouge, mine de rien, tient en haleine, c'est tellement complexe, mal amené, mal réalisé, qu'on oublie quasiment ce que l'on a vu à la fin de l'épisode. 10 épisodes ne passant pas lentement, mais ne passant pas vite, c'est juste bof quoi, par moment franchement risible, mais il subsiste quelque moment bien sympa, le flashback notamment. Bon, je ne peux pas vous conseiller de voir cette saison, arrêtez vous à la 3, voire la 2, là, mais pour les plus curieux, ne vous attendez pas à du grand show, c'est bof bof quoi, vite oubliable, rien de foufou, essayez d'éviter. J'ai pas aimé du tout, le pire étant que je ne peux pas trop dire pourquoi, l'ensemble est juste bof quoi.

@+

L'intérieur de la box.

L'intérieur de la box.

Publié dans Série TV - Animé

Commenter cet article