Glee saison 1

Publié le par Twinsunnien

Glee saison 1

Glee est une série américaine créée par Ian Brennan, Brad Falchuk et Ryan Murphy. La première saison fût diffusée en 2009 dans son pays d'origine, il faudra attendre 1 an pour la voir arriver en France. La saison 1 comporte 22 épisodes de 40-45 minutes.

Lima, petite ville de l'Ohio, au lycée McKinley, Will Schuester, professeur d'espagnol, se remémore sa jeunesse en regardant la vitrine des trophées, dans sa jeunesse il a remporté des prix avec le glee club, c'est avec nostalgie qu'il décide de reprendre ce même club dont l'ancien dirigeant vient de se faire limoger. Will est décidé à redonner son prestige à ce club tombé en désuétude, dont les membres sont grimés et moqués. Les inscriptions sont lancées, et lors des auditions tout ce déroule parfaitement, les jeunes sont motivés et talentueux, notre professeur ne regrette pas les nombreux sacrifices fait afin de conserver le glee club. Seulement les membres sont certes doués, mais mal organisé et encore trop peu nombreux pour faire une chorale pouvant s'inscrire au concours local.

Bande annonce de la saison 1. Vidéo de ripley1977.

Woh, une série d'ados pour les ados, ça va être tout meugnon tout plein.... et bien non, la vie n'est pas rose au lycée, entre les sodas jetés aux visages des souffre-douleurs, cette série est surprenante. Déjà tout le monde y est représenté, moche, gros, handicapé moteur, trisomique, gay, lesbienne, victime de toc, enfin, je n'arrive pas à tout énumérer, mais il est étonnant de voir autant de, pardon pour le terme, minorités. Avec toutes les souffrances que cela peu inclure, les errements de l'adolescence, la peur de l'avoir, le surplus d'ambition, les problèmes à étudier, enfin plein de chose. Le plus fort dans tout ça, c'est que le ton adopté est humoristique, on ne s'apitoie jamais sur le sort d'un personnage et au contraire, le groupe essaie de la soutenir au mieux que possible. Cela n'empêche pas les clashes évidemment, les membres du glee club sont peut être maltraité, mais ils n'en ont pas moins pour autant du caractère.

Au delà de l'aspect social, il y a les chansons. Le glee club c'est une sorte de chorale, on monte un numéro avec chant et danse. Là j'ai pu constater ce qu'était le terme "interprétation", je vous garantie que ça change des bovins au regard vide des télé-crochets, je ne cite pas de nom. On ressent aussi bien dans la voix, que dans la posture, l'émotion qui passe, je suis loin d'être balèze pour juger si quelqu'un à du talent pour interpréter un titre, et pourtant on sent quelque chose. Les titres passant peuvent être ré-interprétés ou chantés à l'identique de la chanson originale.

Somebody to love. Vidéo de GleeMusicVid.

Bon, je m'arrête là, en vous laissant le soin de découvrir par vous-même cette série bien conçue, oh, oui il y a des défauts, notamment cette volonté de sortir à tout prix une histoire d'amour entre les personnages principaux, je ne connais pas toutes les chansons aussi, mais la playlist est assez variée pour y trouver son compte. La série parle de problèmes graves (et la mise en avant des trisomiques est géniales), mais garde ce côté propre sur elle par moment, mais il ne faut pas oublier qu'il s'agit là d'un divertissement.

Allez j'en fini avec cette saison 1, j'ai aimé, son aspect "on parle des freaks, des mal-aimés", il y a un bon compromis humour-chanson-émotion, je vous invite à découvrir un épisode (dans les premiers si possible pour ne pas vous spoilez), sans pour autant aller acheter le coffret, ça peut ne pas plaire à tous, perso je suis conquis et parlerai à l'avenir des saisons 2 et 3, ainsi que de la 4 que je viens de finir, vous saurez si la série continue sur sa lancée, ou au contraire s'avère moins intense.

@+

Don't stop believing, titre phare de cette saison. Vidéo de josecriss7.

Publié dans Série TV - Animé

Commenter cet article