Weeds Saison 3

Publié le par Twinsunnien

Weeds Saison 3

Donc nous voilà de retour à Agrestic, petite banlieue sympathique avec des gens qu'ils sont trop sympa. Cette fois fois nous partons pour 15 épisodes.

Alors qu'elle devient veuve, Nancy Botwin se retrouve contrainte de subvenir aux besoins de sa famille composée de 2 garçons, Silas et Shane, mais en plus elle doit se coltiner son beau frère Andy.

Pour gagner des ronds facilement, elle deviendra dealeuse, et alors que dans la saison 2 elle voit grand, avec Conrad elle va produire sa propre beuh, la MILF Weed comme ils disent aux states, elle se retrouve en bien mauvaise posture face à U-Turn, un gangsta taré et le gang des arméniens, tout aussi taré d'ailleurs.

Alors, comme je l'avais dit dans ma chronique de la saison 2, le soufflet retombe vite, avec une façon de s'en sortir à chier, même si l'arrivée infortuite d'une famille venant voir la maison d'enfance de la mère est très drôle, la situation est vite réglé et tout le monde repart faire ses petites affaires. Nous sommes toujours dans l'humour, et cette fois ci toute la famille va s'impliquer dans le commerce.

Le début, avec U-Turn en grand méchant qui dirige tout est pas trop mal, sa découverte de la Prius est hilarante, si je ne dois garder qu'une scène de la série, c'est bien celle où U-Turn avoue en avoir acheté 7 parce que comme ça "on nous entend pas arriver et on mitraille facilement", extra. Pareil, la façon d'éluder le problème U-turn est similaire à l'éviction de l'agent de la DEA. Un gros défaut de la série, les auteurs trouvent des situations délirantes et de plus en plus délicates, mais ils sauvent leurs persos de façon décevante.

Dans cette saison Nancy va devoir faire face, plus que jamais, à des soucis d'argent, elle va même devoir se trouver un vrai boulot. Ça tombe bien, Agrestic s'agrandit et se transforme en Majestic. Un combat acharné aura lieu pour la route de la merde d'ailleurs.

Là, les auteurs vont encore plus loin dans la prise de position, anti guerre contre l'Irak, homosexualité, la beuh c'est moins dangereux que la coke, le sexe, l'infidélité, le handicap aussi. Bref, on cause de plein de choses, mais c'est surtout la question religieuse qui est la plus présente. Un peu comme Dexter autre série diffusée sur la chaîne Showtime. Il est aussi question de l'univers de la pornographie, avec celui qui, pour moi, est le perso le plus intéressant du show, Andy forcément.

Mais bon, le final laisse entrevoir un nouveau départ, ailleurs, par une gigantesque catastrophe. Cette fin annonce la fin de la série telle que nous l'avons connue pendant 3 saisons. Un léger cliffangher, mais moins puissant que la bordélique fin de saison 2.

Cette saison, la plus longue du show, est certes inconstante, mais laisse un super bon souvenir, même si l'on sent que la série part dans le toujours plus, ce côté Too much passe pour le moment. Si je me rappelle bien, il devient vite énervant dans la saison 4 ou 5, je ne sais plus.

Avec des personnages toujours aussi barrés, un humour archi présent malgré des thèmes sensible, cette saison m'a plu, même si elle est loin d'être parfaite. À voir malgrè tout, au moins une fois.

@+

Publié dans Série TV - Animé

Commenter cet article