Grand Atlas Universel (Le Monde)

Publié le par Twinsunnien

Grand Atlas Universel (Le Monde)

Depuis tout petiot, je kiffe les cartes, routières ou pas, les atlas aussi, le monde entier entre vos mains, avec des noms rigolos et parfois imprononçables. Voilà pourquoi, quand j'ai eu à choisir mon livre gratuit chez France loisirs, j'ai décidé de me prendre cet énorme bouquin, mais genre le truc est immense, d'une taille plus qu'imposante. Et le bébé fait son poids.

Le but d'un atlas est de faire voyager. Vous me direz, maintenant google maps permet de voyager avec son PC, et en plus y'a des photos, on peut passer de la carte satellite à la carte routière, et même mieux, sur les axes principaux on peut se prendre pour un bonhomme (ou une bonne femme) imaginaire, et voir tout à 360°. Encore mieux, les mises à jours sont régulières, et le tout est gratuit. Oui mais. Car il y a toujours un oui mais quand je commence ainsi. Oui mais, rien ne remplacera pour moi le contact du papier sur la peau, le poids du truc sur les genoux, ou sur une table. Tenez, essayez de suivre une route avec votre doigt sur google, vous salirez l'écran (pas avec la souris, c'est tricher d'abord), alors que si vous ne mangez pas de nutella avant, votre atlas reste propre. Bref, c'est un truc générationnel je pense, à l'heure du tout démat', j'aime encore avoir des CD, des boites de jeux, de DVD ou BluRay, ouais, moquez vous, mais bon, ce n'est pas pour autant que je suis contre le progrès, j'ai des jeux et de la zic en démat'. Mais là n'est pas le sujet voyons, bande de méchant, vous m'avez fait ripé.

Au tout début de cette atlas, on a droit à des photos somptueuses d'endroit magnifique de notre globe, avec leurs emplacements précis, on s'émerveille d'un rien, comme le delta du Mississippi envoûtant. Ensuite, la carte classique, avec les reliefs et certaines routes, plus ou moins détaillée selon les pays (la France à droit a un traitement privilégié, oui, Le Monde (le journal) est français ^^), avec les noms des villes dans la langue du pays, ainsi Orléans ou Nantes de transforment en.... euh mauvais exemple, Prague devient Praha, Beyrouth, devient Bayrût et ainsi de suite, avec le nom français à côté, histoire de ne pas trop être perdu.

D'ailleurs restons dans cette région du monde, pour constater un petit défaut de ce livre, parfois, la nature de la carte nous force à pivoter de 90° histoire de replacer le nord en haut, or, au vu de la taille et du poids du bouzin, c'est assez contraignant, surtout si vous lisez cet atlas sur vos genoux ou sur une petit table. En plus, défaut récurrent aux livres, la tranche centrale cache parfois une ville ou une route, voilà donc l'avantage du numérique sur le papier.

Mais quel plaisir de voyager à travers l'Asie ou l'Afrique, de se dire "oh purée, il est ici ce pays? Et sa capitale est Khartoum, voilà, je répète une énième fois ce mot, mais ce livre me fait voyager, à moindre frais en plus vu que je l'ai eu gratos.

Donc voilà, arriver à faire un article sur un atlas, il fallait oser, j'ai osé, mais depuis tout petit je voulais un atlas, d'ailleurs chez moi, en déco, il y a les posters promotionnels de World Order et Scandal, mais aussi des cartes routières, du Japon, des U.S.A. et de mon cher Massif central ^^, je trouve que ça décore bien, mais je suis peut être un peu taré.

Je ne vais pas vous dire de l'acheter, je voulais juste partager avec vous mon bonheur d'avoir cet atlas, magnifique, et qui, je trouve, est un superbe élément pour faire découvrir à tous le monde, tel qu'il est aujourd'hui, comme pour les cartes il périme, vu que le monde évolue sans cesse, au moins j'aurai une phot de ce monde des années 2010 ^^. J'aime j'aime j'aime. Et non, je ne suis pas complètement fou ^^.

@+

Publié dans Livre - BD - Manga

Commenter cet article