Bring it - Puffy AmiYumi

Publié le par Twinsunnien

Bring it CD.

Bring it CD.

Mmmmh mmmh, voilà une bien belle histoire à la con qui me lie à cet album. Donc, on revient 6 ans en arrière, 2009 donc, pour la première (et unique) fois de ma vie, je décide d'aller voir qu'est ce donc que cette Japan Expo. Quelques mois plus tôt j'ai découvert la chaîne Nolife, et par extension, approfondi mes connaissances en J-Music qui se résumaient aux ending et opening d'animé. En plus, Kaze créa un label musical, Wasabi records, et lance en France, l'album du groupe archi connu au Japon que je ne connaissait pas, les Puffy AmiYumi, renommé Puffy en France (nom ricain en fait). Sortie le 1er juillet 2009 dans notre pays, je l'ai effectivement acheté, sans savoir quoi donc était-ce comme type de zic, il me semble que Nolife ne diffusait pas encore les clips de Puffy, ou peut être All because of you, mais là, ma mémoire flanche, comme souvent me direz vous.

On tombe donc sur un son Pop Rock, mélangeant anglais et japonais, loin d'être affreux. Au contraire, les voix de Ami et de Yumi se marient parfaitement, et le fait qu'elles chantent quasiment tout le temps en simultané, euh, pas sur du mot, en même temps quoi, rend encore mieux dans les oreilles.

Pour le coup je retrouve parfois des sonorités qui m'ont plu chez Avril Lavigne ou Green Day, avec des morceaux possédant des mélodies bien entraînantes et forçant le remue croupion. Expression de merde j'avoue, mais bien parlante.

Bim, d'entrée I don't wanna montre le chemin Pop Rock que va prendre en majorité l'album, une fois de plus je vous rappelle que je découvrais le groupe avec leur 11è album, donc j'ignorais tout d'elles. Bye bye, Shuen no Onna, Anata to Watashi et Wedding bell (ce dernier et en bonus sur le disque français, ainsi que Dareka ga), sont des titres plus calmes, permettant de souffler un peu, bon, Shuen no Onna, j'aime pas du tout du tout, et le pire et que je suis incapable d'argumenter pourquoi. Désolé.

On constate en plus qu'Avril Lavigne a écrit et composé (avec Butch Walker), 2 titres, le premier I don't wanna et All because of you. D'ailleurs sur certains passage de All because of you, j'ai parfois l'impression d'entendre la voix de la canadienne. Bon, je suis peut être voir certainement taré, mais au niveau du timbre, ça me donne cette impression. Et malgré tout l'amour que je porte à la jeune originaire du pays à la feuille d'érable, bah j'accroche pas trop a All because of you, manquant de pep's, et finalement oublié après écoute, il ne marque pas l'album.

Non, les titres marquants sont carrément plus pêchus, Dareka ga, titre bonus en France, tie up d'un film Naruto (ou de l'animé, je ne me rappelle plus), la chaîne Nolife avait offert la traduction, rendant le titre encore plus puissant, une belle ode à la vie, quels que soient les embûches, il faut les franchir, ne pas hésiter à aider les autres, oui oui, très beau titre. On le matte.

Dareka Ga en live, vidéo de KosmosRose.

Et vous croyiez avoir vu le titre le plus rythmé? Que nenni, Bring it on va vous démonter les membres à forces de vouloir danser comme une grosse merde, oui, je ne sais pas danser, les merdes aussi d'ailleurs ^^, un rythme effréné, foufou comme titre, mon préféré de l'album.

My hero et My story sont des titres très plaisant, My hero étant assez facile à piger vu qu'il y a pas mal d'anglais dedans ^^.

Donc, je vais conclure, oui, c'est court, mais à chaque fois j'ai du mal avec les chroniques musicales, vous le savez voyons. Je ne puis que vous conseiller cet album, mêlant habilement musique japonaise, et musique occidentale, une galette parfaite pour débuter dans la J-Music je trouve, très classe, avec un duo parfaitement assumé et donc 2 voix se mariant parfaitement, un son pop rock très très agréable à écouter, et même si certains titres me semble un poil plus faible, l'écoute générale reste excellente. À posséder donc.

@+

PS: Je vous laisse avec une "vidéo" pas très officielle, et sous titrée en espagnol (tousse tousse), de Bring it on, histoire de vous couper le souffle ^^.

À écouter, Bring it, vidéo de KonpakuMegu.

Publié dans Musique-Spectacle

Commenter cet article