Garfield story : Une vie de chat

Publié le par Twinsunnien

Garfield story : Une vie de chat.

Garfield story : Une vie de chat.

Pour célébrer le quart de siècle de la plus grosse feignasse de la bande dessinée, une très bel ouvrage fut édité aux éditions Dargaud. Sobrement intitulé "Garfield story : Une vie de chat", je l'avais acheté parce que j'aime bien ce félin roux, mais ça, vous le saviez déjà.

Petite chronique sur un livre que vous n'achèterez jamais, mais pourtant il est plutôt sympathique. On y découvre la vie de l'auteur, Jim Davis, et tout le business qui s'est créé autour de Garfield. On y trouve des clin d'yeux (ça ne se dit pas, mais je le dis quand même) à Snoopy et Schulz, mais pas que. Déjà, on apprend que la BD est carrément inspirée de la famille de l'auteur, les surnoms, les situations à la ferme notamment, et même les caractères des différents personnages.

Mais commençons par la début, on y découvre la genèse de Garfield, avec un trait moins affirmé, et que Jim Davis à d'abord un peu galéré avant de connaître le succès. C'est donc le 19 juin 1978 que fût créé cette BD. Que de chemin parcouru depuis.

Dans un format plutôt grand, la lecture est très agréable, on suit les chapitres avec plaisir, la maquette est claire, et donc lisible.

Oui, on y voit la quantité monstre de produit dérivé existant, notamment les peluches des vitres ^^, où l'on apprend que certains fans cassèrent des vitres de voiture que pour voler cette peluche, un peu gros je trouve, mais bon, un article présent dans ce livre semble le prouver, les gens sont fous des fois quand même.

Une interview de Jim Davis nous fais suivre une journée type de l'auteur, et l'on s'aperçoit que sortir un strip quotidien n'est pas chose aisée. On voit ensuite l'exploitation du chat dans le milieu scolaire, avec de façon surprenante la Chine.

La partie la plus trouante est (oui bon trouante ne se dit pas, en plus c'est vulgaire, mais vous voyez l'idée ^^), donc c'est la visite des locaux de Paws (maison d'édition originale de Garfield), on les voit évoluer à travers la réputation grandissante de la BD, avec une vraie fourmilière impressionnante.

On finit sur des photos de différents évènements, sympa, mais sans plus je trouve. Ainsi qu'un "Le sachiez-tu?" marrant, mais vite lu. Hein? "sachiez-tu" est une double faute? Bah 00-15 comme il dirait au tennis.

Oui, donc à l'heure où le net est désormais plus que présent dans nos chaumières, ce livre paraît inutile, il comporte des infos qu'internet nous offre, pire, il est périmé, vu que depuis, 12 ans se sont écoulé, donc Garfield à encore fait du chemin, et j'avoue qu'après l'avoir relu pour cette chronique, je ne comprends pas pourquoi je l'ai, et surtout pourquoi je le garde. Joli livre, toujours sympa à feuilleter, mais complètement inutile je l'avoue, donc vous savez qu'il existe, mais pas la peine de vous jeter dessus.

@+

Publié dans Livre - BD - Manga

Commenter cet article