"Hello World" Tour - SCANDAL et The Shapers

Publié le par Twinsunnien

Ticket "Hello world" in Paris - SCANDAL et Stickers The Shapers, le tout encadré ^-^

Ticket "Hello world" in Paris - SCANDAL et Stickers The Shapers, le tout encadré ^-^

Allez, une chronique peu courante (non, je ne parle pas de la maladie...), vu que j'ai déjà chroniqué des concerts, mais qu'en DVD, avec mon fessier sur le canapé. Là, pour la première fois de ma vie, j'ai bougé ce fessier du canapé, et ai assisté à un concert, un vrai, un live.

C'était en Novembre 2014 je crois, l'annonce du retour en France du groupe SCANDAL m'a fait m'interroger sur ma capacité, ou non, à bouger ce fessier. Je me suis dit que les places allaient partir vite, donc pour 36€, tant pis, je prends le risque. Seulement après, aïe, ça vire en My Life là, pardon, mais après il fallait réserver l'hôtel et le train, et avoir la volonté d'y aller. Bon, si vous lisez cet article, c'est que j'ai franchi tous ces paliers, pour finalement assister à mon premier concert, c'était le 25 avril dernier, au Bataclan à Paris.

Et en première partie, The Shapers

Deux semaines avant le concert, j'apprends qu'il y aura une première partie, et qu'elle sera assurée par un groupe qui m'est inconnu, The Shapers. Je clique sur un lien mit sur la page Facebook de la fan page de SCANDAL, écoute le premier titre et me dit que c'est sympa, un son bien pêchu qui peut mettre dans l'ambiance. impec' quoi, je vais donc assister à un VRAI concert avec première partie tout ça.

Et là c'est la claque dans ma gueule. Oh, purée de petits pois, le son imprègne mon corps, et très vite les battements de mon cœur se calent sur la batterie (euh, c'est imagé hein, je n'ai pas frôlé la crise cardiaque non plus). Ma première grosse surprise, le niveau sonore, impressionnant. Et alors que le public semble pas énormément réceptif, heureusement que des fans de ce groupe étaient là pour mettre l'ambiance. J'avoue avoir pas mal bougé (comme une merde), et avoir plus qu'apprécié cette première partie, c'était immense. J'ai retrouvé un son que j'écoutais il y a quelques années avec Green Day ou Sum41, c'est lourd, transcendant.

Je dois reconnaître que Inod avait évacué toute appréhension avec son entrevue du groupe, je sentais le truc énorme, et j'ai eu plus, carrément plus. Je n'en dirai pas trop vu que je chroniquerai leur album prochainement, et que je parlerai d'eux dans le futur My Life à venir.

Sachez juste que comme je l'ai déjà dit, j'ai pris un pied énorme, je n'ai pas autant bougé sur SCANDAL après, la fatigue du voyage se faisant sentir, mais surtout parce que leurs chansons imposent à l'auditeur de remuer son fion, chais pas, c'est O BLI GÉ.

The Shapers, Perfect time, vidéo de Nowayfarer Guitariste.

Et oui les enfants, vous avez loupé ça. Et voilà donc que The Shapers restera comme le premier groupe que j'ai vu en concert, et j'aimerai en découvrir plus souvent des groupes de cette qualité. Je regrette presque de ne pas avoir plus bougé, ou plus fait de bruit, mais étant timide et impressionné par mon premier concert, j'était un peu amorphe, inhibé, bref je trouve pas les mots. Mais le peu d'angoisse que j'avais c'est évaporé grâce à eux, et ça m'a permit de mieux savourer la suite. Merci encore à eux.

SCANDAL en live

Après une telle entame, la soirée était très bien engagée, résultat c'est confiant que j'attends l'arrivée des SCANDAL, le temps de faire quelques réglages, et la tension semble monter d'un cran.

Bon, passons le fait que comme une grosse quichasse j'ai atterri au fond, derrière des grands, mince quoi, moi qui croyait ne voir que des filles de 15 ans, d'un côté c'est rassurant, je fais pas tâche, mais je m'attendais à pouvoir mieux voir. Comme peu de gens ont bougé durant la première partie, j'avais bien pu voir la scène. Là avec le groupe principal, ça semblait compliqué. Quoique durant l'installation, j'ai pu voir que j'étais pas mal placé, pouvant voir la gauche de la scène ainsi que la droite (aux micros j'ai vu ça), par contre le centre ce fût chaud.

Alors que mes oreilles bourdonnent encore du passage de The Shapers et que j'ai quand même un peu mal aux mains de les avoir applaudis (à défaut de faire du bruit avec ma voix, j'ai applaudi, ça je sais faire), la foule semble devenir folle, pour rien. Oui c'est bizarre, limite un technicien il revient pour faire un réglage, et bim, tout le monde semble croire que c'est le groupe. C'était assez bizarre, et j'abuse un peu, mais cet effet reviendra lorsque le groupe s'adressera à nous, genre vous comprenez tout? OK, mais c'est peut être ainsi que se passe les concerts. Après tout qu'en sais-je? Ouch, mon français est parti on dirait.

Donc avec une première partie qui faisait plus que chauffer, j'avoue que je n'aurais pas cru que certains titres soient aussi "dansant". Bon, perso je remue ou gigote plus que je ne danse, mais avec la batterie de Rina (a.k.a. Batteuse ^^), une fois de plus le son me transperce.

La playlist, bien que je sois incapable de vous la détaillée, était essentiellement basée sur l'album Hello World, logique vu que c'est la tournée qui fait suite à cet album. Et pour en fonction que je trouvais ces titres moins rock qu'à leur début, je reconnais que ça le fait. Bon, évidemment DOLL fût violente, leur premier titre en major envoi du lourd quand même. Que dire de Taiyo ke egaku story, qui pourtant est loin d'être mon titre préféré, bah ça passe super bien quoi.

Pendant ce temps, je me rends compte que je vois bien Mami, et qu'elle s'éclate. Forcément quand Honn wo yomu démarre, je sais qui regarder, et ainsi, après la découverte d'un groupe avec The Shapers, je m'aperçois que quand on connait les chansons, c'est encore meilleur. Dingue ça. Chacune aura son petit moment avec une chanson, je pense à Mami avec le titre que je viens de citer, mais aussi Rina, avec Oyasumi. Les vrais fans m'insulteront, mais je ne savais pas que Rina pouvait jouer de la guitare, et voilà donc la batteuse qui passe sur le devant de la scène, emmanche une guitare et débute la chanson. Moi ça m'a grave surpris (woooh oh, mon français t'es où?) et j'ai bien aimé.

Après, il y a forcément le (faux) rappel, ce moment gênant où tu sais qu'elles vont revenir, et que t'es obligé de faire du bruit. Le mot Encore est un mot français je rappelle (putain le jeu de mot, je suis un génie, ou pas), alors bon, étant en France on pouvait le prononcer à la française quoi, mais non, les gens ont préféré le faire à la japonaise. Oui, je juge un peu, mais c'est comme ces passages gênants (sic) où les filles se sont exprimées chacune en français, passage très sympa mais parfois difficile (purée les fans vont m'incendier) à comprendre, comme Haruna mélangeant les phrases françaises, anglaises et japonaises, voir peut être de l'espagnol, j'ai pas tout pigé. Ceci dit il est gratifiant de comprendre ce qu'elles ont voulu dire, une attention bien sympathique. mais bon, j'en était au rappel. Donc on a eu droit à Shôjo S et Everybody say yeah, concluant parfaitement ce concert finissant très bien ma foi.

Love in action, vidéo de Nowayfarer Guitariste.

Mwahahaha, j'ai parlé du son, mais pas de la lumière, les jeux de lumières étant très sympas aussi, la fumée cachant parfois Rina derrière sa batterie, mais bon, perso j'avais du mal à la voir.

Enfin bon, à la fin du concert j'étais bien content de rencontrer The Shapers, des artistes simples, et absolument géniaux. Bon, mon état semi-hébété a fait de moi un boulet, mais c'était très sympa, et concluait magnifiquement cette soirée.

Donc au final, j'ai kiffé, j'ai adoré, j'étais aux anges, une première partie exceptionnelle suivie par un concert d'un groupe que je suis depuis près de 6 années, dont je ne pouvais pas rater le retour en France. J'avais peur du public, de tomber que sur des jeunes, voir très jeunes. Et aussi de tomber sur des pures bêtes de japonais, pigeant tout et s'exprimant parfaitement. Finalement il n'en fut rien, il y avait une excellente ambiance. Je regrette de ne pas pouvoir y aller avec un ou plusieurs amis, ce qui m'aurait permis de plus me libérer et rendre cette soirée parfaite. Ceci dit j'ai beaucoup appris sur moi-même durant ce week-end, je ne me croyais pas capable de faire ça tout seul, et bien si, je ne regrette rien, et si c'était à refaire, je le referai sans aucun soucis. C'était excellent, et pour une première expérience, bah j'ai visé juste quoi, The Shapers et SCANDAL étant deux excellents groupes. Pour The Shapers je commence à peine à les connaître, mais désormais je les suivrai autant que je peux c'est sûr. Pour SCANDAL, bah c'est simple, je ne savais pas quel été l'artiste japonais que je préféré, en compétition avec Asian Kung-Fu Generation, World Order et KIKKAWA You, ce concert vient de propulser SCANDAL comme mon groupe/artiste japonais préféré, sans aucun soucis, tout le monde a assuré, et ce fut grisant, à refaire. Ceci vaut pour les 2 groupes.

@+

Ticket "Hello world" in Paris - SCANDAL (sous blister mwarf!)

Ticket "Hello world" in Paris - SCANDAL (sous blister mwarf!)

Publié dans Musique-Spectacle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article