Konna Watashi de Yokattara - KIKKAWA You - Clip vidéo

Publié le par Twinsunnien

Photo de www.nautiljon.com.

Photo de www.nautiljon.com.

Konna Watashi de Yokattara, vidéo de youkikkawa.

Salut les dudus, une fois n'est pas coutume, nous allons nous attarder sur un clip. Un clip qui, euh, comment dire sans passer pour un sale pervers, euh, ouais, m'obsède presque. Un clip qui fait juste partie des clips que j'ai le plus matés de ma vie. Sans blague en plus.

Je ne vais pas faire tout un speech sur les idols, encore moins sur KIKKAWA You, que j'ai découvert avec Urahara temptation, nous y reviendrons.

Là, on va donc voir Konna Watashi de Yokattara. sortie le 28 décembre 2011. Rien d'insultant dans le titre, traduit en anglais par "If you'll have me", ma connaissance dans la langue de David Beckham étant pauvre, je traduirai par un pauvre "Si on était ensemble", ou un "Si j'étais ta coupineuh". Ce clip allie la classe et la pauvreté, et possède un certain charme.

Déjà, la première fois que je l'ai vu, je me suis pensé, encore un clip d'idols, avé des danses, des gros plans parfois bizarre, des pauses bizarres aussi. Mais il y a aussi cette partie terriblement classe. Bon, analyse, j'espère que vous l'avez vu ce clip, sinon, bah matez le, comme ça vous pigerez de quoi je cause.

Ce clip commence par des hiéroglyphes, non, je déconne, il s'agit très certainement du nom de l'artiste suivi par le titre de la chanson, mais je voulais faire mon français pour le coup. Vient une partie pas dégueulasse du tout, bonne idée avec ces photos façon photomaton, nous rappelant que le cinéma reste en fait des photos diffusées ultra rapidos. Oui, on se cultive en plus. Ah, oui, je dois vous dire que vous avez intérêt à prendre cette chronique au second degré, sinon vous allez me prendre pour un sale connard, ou quelqu'un de bizarre hein? On passera le fait que certaines photos sont à l'envers (d'ailleurs cette idée reviendra dans le clip Urahara temptation), et on arrive sur l'idol entamant sa chanson, avec un zoom dézoom sur son doigt, décadré volontairement, là, c'est plutôt sympa je trouve. On alterne donc avec le photomaton, et donc KIKKAWA You qui, au delà qu'elle est habillée comme un idol, semble être dans un lieu bizarre, perso j'ai vu un pipiroom, avec les pissotière à droite et gauche (oui, il faut bien prendre cette chro au second degré ^^). Après on entrevoit un hall, d'aéroport certainement, et on la voit faire une choré. Et là, c'est le drame. Comment fait-on pour faire comme les groupes d'idols quand on a qu'une idol? Bah on la multiplie, par 3 ici, et voilà donc 3 miss KIKKAWA qui font une choré elle aussi bizarre, oki, la chanson dit "l'amour est œil pour œil", ah non, merde, ça c'est ma traduction de la traduction anglaise, "l'amour c'est les yeux dans les yeux, les mains dans les mains, prend donc ma main et dansons", mais de là à être à 2 doigts de se mettre le doigt dans l'œil, ça me paraît violent. Enchaînement suivant, oui, je vais analyser à la façon "La minute de Mathieu", si vous ne connaissez pas, c'était une émission sur M6Music, dans laquelle Mathieu retranscrivait de façon humoristique les plus grande choré, en faisant genre "je me suis cogné le pouce ouille ouille ouille" et retranscrivant ainsi la choré de l'artiste en geste normal, donc là, après avoir bien levé le bras droit, BIM, notre petite idol s'aperçoit qu'elle a fait une boulette (le "oups" mimé en rapprochant sa main vers sa bouche), et là, elle a oublié le pain, mais c'est pas bien ça, du coup, elle va se taper avec cette même main droite un coup à sa droite, un autre coup à sa gauche, tout ça 2 fois. On voit bien le choc avec sa tête qui encaisse le coup, c'est violent quand même d'oublier d'acheter le pain. Ah, et les connards/sses qui disent qu'au Japon ils ont pas de pains, je dis VOS GUEULES, c'est comme ça que je le ressens, pis ils ont du pain eux aussi. Mais continuons. Ah, oui, le passage que certain(e)s verront comme un hommage au Gangnam Style de Psy, avec la Ride Horse Dance. Moi je l'appelle le passage "toutou", elle fait le "toutou", me demandez pas pourquoi, je le vois ainsi. Assez bizarre cette dance quand même. Bon après ça recommence, avec une variante, on écarte les bras en regardant le ciel parce que en fait c'était une blagounette, elle a bien acheté du pain la KIKKAWA ^^. Elle a même encore croisé un toutou.

Oh, on change de lieu, de fringue (pas plus mal) et là on retrouve l'idol toute joviale, habillée normalement, bah quand même, enfin, c'est pas compliqué pourtant, voilà, là elle est tout fraîche, toute mimi quoi. On passera sur le fait qu'on retrouve l'idée du photomaton (image par image) et on voit enfin la partie que je juge ultra classe de ce clip. Les marionnettes. Ouais, j'aurai pu faire une blague avec la chanson d'un célèbre chanteur français, amis j'ai paumé son nom. Désolé. Non mais sérieux, regardez son expression totalement neutre, voir taciturne. Avez vous déjà vu une idol avec un regard neutre à ce point, sans être souriante ou toute triste? Sans déconner. En plus les marionnettes sont ultra classes. Est-ce un hommage au Muppet show, avec le cochon (Miss Piggy?) et la grenouille (Kermitt?), en tout cas, avec leurs habits, leurs velours, bah ça pète pas la classe? Non? Oki, je dois être bizarre. En plus le zoom sur les muppets, où l'on ne voit le visage de KIKKAWA que flouté, le fait qu'elles semblent avoir une conversation entre elles, la neutralité plus que surprenante du regard de la chanteuse, tout ça rend les scènes "marionnettes" très classe je trouve. Coupée avec une KIKKAWA plus joviale mais habillée normalement, nous tenons là un passage ultra sympa du clip, le rendant culte pour moi.

Et ça avant le retour de la pure idol, de son lasso, du mouvement de hanche le plus improbable alors qu'elle semble faire sa muscu, ou son yoga (on lève les bras en l'air et on redescend pas palier tout en secouant les hanches), le tout est de retour, mal cadré, volontairement, mais pourquoi?

On a enfin passé la moitié du clip, qu'un nouveau mouvement arrive, une rotation avec main secouée bizarre, tout en souriant, et en revenant en écartant les bras et en disant "I wander". Oki. Désolé, j'ai rien de rigolo à dire là dessus. Vous vous rappelez la Techtonik? Bah voilà in passage me rappelant ce mouvement populaire d'il y a quelques années. Ouais, ça semble virer au n'importe quoi, aussi bien musicalement que chorégraphiquement, mot n'existant pas, mais j'm'en fous. Et après une variation de plan assez dingue, on passe de l'idol dansant comme une dingue aux marionnettes, à l'idol chantant tranquillement, on revient dans les chiottes (pardon, je sais que ce ne sont pas des toilettes, mais je suis raccord avec ce début de chronique), et là, on multiplie les KIKKAWA, dans sa tenue idol, et prenant un air que les japonais nommeraient l'air Kawaii (désolé, y'a pas de jeu de mot là). Genre "tchouk tchouk" je me touche les 2 doigts l'air meugnonne avec un regard, une posture, enfin bref, tout ceci est clairement pour attirer le mâle avouons le. On retombe à nouveau dans l'esprit idol, j'aime pas trop, mais bon, si grâce à ça elle vend des CD, tant mieux.

On arrive sur une série de plans assez bizarre, nous montrant le fameux costume de lapin, avec un gros plan sur l'arrière train de la miss, en fourrure blanche, nous rappelant la queue de lapin de Pompon. ATTENTION, aucune connotation sexuelle n'est présente dans la phrase précédente (sans rigolé en plus).

Après, rien de transcendant, on voit les marionnettes danser, on voit une partie de la choré, et les plans des différents lieux déjà présentés s'enchaînent de façon pas dégueulasse j'avoue. Bon, dans la pissotière c'est le drame, on multiplie les KIKKAWA avec l'air Kawaii.... puis on rajoute une KIKKAWA au milieu faisant son mouvement rotatif sur le "Let's dance", mais bon, on pardonnera. Et ceci se termine en disant au revoir à tout ce petit monde, les marionnettes, la KIKKAWA idol meugnonne, l'idol danseuse, la gros plan, la pull rouge.

Voilà, je me marre bien quand je vois ce clip, mais je lui concède des passages ultra classe, en plus le côté choré bizarre lui donne un aspect attachant. Surtout que je rigole, mais j'ai vu la version choré intégrale, et j'ai été sur le cul, je suis incapable de retenir autant de mouvements, et encore plus incapable des les reproduire parfaitement, ce qui force le respect mine de rien.

Car j'ai beau dire des choses pouvant paraître méchantes (pourtant ce n'est pas ma volonté, j'adore ce clip, et j'adore ce titre), je suis obligé de le voir au moins une fois par jour, une sorte d'addiction saine, je ne peux pas me passer des marionnettes et du visage presque fermé de KIKKAWA dans ces scènes. Alors que j'avais adoré Urahara Temptation (titre m'ayant fait découvrir cette idol), on peut dire que Konna Watashi de Yokattara a fait passer du statut "j'aime bien un de ces titres" à "il me faut tous ses CDs" la jeune idol qu'est KIKKAWA You, elle m'a même fait oublier les Buono! qui étaient pourtant à ce jour, mes idols préféré.

Dernier point, j'ai chopé une traduction en anglais de ce titre, et je ne le trouve pas plus pourri qu'un titre de Kylie Minogue (que j'adore), donc voilà, certes elle reste une idol, mais j'aime sa fraîcheur, et sa différence aussi, même si je suis incapable d'argumenter en quoi elle est différente d'une KUSUMI Koharu ou des Buono! et autre AKB48.

En attendant vous pouvez toujours jeter vos yeux sur son blog, ou sa chaîne YouTube, de toute façon, je vous reparlerai de la miss.

@+

Publié dans Musique-Spectacle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Inod ratedRjoker 23/04/2015 15:31

Gros konna