Double assassinat dans la rue Morgue - Edgar Allan Poe

Publié le par Twinsunnien

Double assassinat dans la rue Morgue, suivi de La lettre volée, d'Edgar Allan Poe.

Double assassinat dans la rue Morgue, suivi de La lettre volée, d'Edgar Allan Poe.

Et oui, on va causer, dans une courte chronique, d'un vieux texte, du Edgar Allan Poe, traduit par Charles Beaudelaire, le tout datant des années 1840, ce n'est pas tout jeune. En plus, ce petit livre d'une petite centaine de pages ne coûte que 1,50€, dingue ça. Mais alors comment votre serviteur a-t-il eu l'envie de lire ce bouquin, alors que plus jeune je n'aimais pas Beaudelaire et tout ce qui était un peu trop littéraire?

C'est juste que j'ai remonté la piste Dr House. J'ai lu un livre s'intéressant aux racines du docteur, et je suis tombé sur Sherlock Holmes, que je connaissais déjà, avec tous les liens pouvant être fait entre la série et Holmes, mais le plus surprenant reste que si l'on remonte encore, on découvre de Sir Arthur Conan Doyle s'est fortement inspiré d'Edgar Allan Poe et son Dupin.

même mode opératoire, on suit le récit à travers les yeux d'un ami de Dupin, et on voit le voit non pas enquêter, mais déduire de façon fort brillante 2 énigmes assez dingues.

La première, double assassinat dans la rue Morgue, nous évoque un double meurtre, seulement avec un meurtrier n'ayant pas pu s'enfuir, sachant que c'était à l'étage d'une résidence, et qu'il y avait du monde en bas. En plus les meurtres sont assez violents, avec une décapitation tout de même. Mais bon, je vous laisse découvrir tout cela, car malgré des termes pas ultra facile à comprendre, on arrive à suivre, et malgré une résolution bizarre (le meurtrier est plus que surprenant), de voir comment Dupin en arrive à résoudre ce mystère est juste excellent. Les bases de Holmes et House sont là, mais carrément même. On y trouve un peu d'humour en plus (surtout pour se moquer du Préfet). L'histoire se déroule à Paris, car Dupin est français. Classe.

La lettre volée, récit encore plus court, est d'autant plus impressionnant que dès le début, pardon du spoil, mais Dupin déclare que la solution est évidente, voir simple. Il est marrant de voir tous les moyens mis en œuvre par G..., pour retrouver cette lettre. Et j'irai même plus loint, en disant qu'il y a cette idée de Death Note, avec comment réagit telle personne en fonction de son intelligence, et comment duper telle ou telle personne en anticipant sur sa réaction. Le principe des jeux d'échecs en fait. Bluffant.

Mais pourquoi, pourquoi au lycée on ne nous enseigne pas du Poe, ou du Holmes? Ce sont des récits intelligents, même passionnant je trouve, empreint parfois de poésie. Comment j'aurai kiffé comme une autruche dans son trou quoi. Dupin est clairement le précurseur de toutes les séries policières que l'on voit de nos jours, il est l'ancêtre de Sherlock Holmes, et c'est pour ça que je vous invite franchement à lire ce petit livre, pas cher, vite lu, et encore moderne je trouve. Si vous êtes fan de Holmes, il vous faut le lire de toute façon. Un indispensable de la littérature j'estime!

@+

Publié dans Livre - BD - Manga

Commenter cet article