Ridge Racer Revolution

Publié le par Twinsunnien

Ridge Racer Revolution sur PlayStation.

Ridge Racer Revolution sur PlayStation.

C'est la révolution, les joueurs la voulaient à tous prix, la révolte grondait dans les manettes, et merde, je loupe mon intro là. Donc ce triple R est en fait la suite directe de Ridge Racer, un jeu de vroum vroum sur PlayStation existant aussi en arcade. Oui, un jeu de bagnole où pour ne pas paumer de la vitesse il faut faire des dérapages, ou Drift. Donc, en 1995 Namco nous offre une suite. Enfin nous offre, nous vend plutôt.

Oui, donc les tracés sont légèrement modifiés, et j'avoue ne pas être allé au bout pour avoir la fameuse voiture blanche de la couverture du jeu. Je ne suis pas assez doué.

Premier point, on retrouve un petit Space Invader au tout début. Dans le premier jeu ça permettait de charger dans la RAM le jeu complet, là c'est juste pour le fun. Ensuite on sélectionne sa bagnole et la partie du circuit que l'on veut vroum vroumer. Chacune correspondant à un mode de difficulté, elles sont 3. Et autant vous dire que pour arriver au bout, il faudra savoir drifter, ce qui n'est pas mon cas.

Vidéo de RRLSH.

Écran titre, et les différents choix.Écran titre, et les différents choix.
Écran titre, et les différents choix.Écran titre, et les différents choix.

Écran titre, et les différents choix.

Ce qui me surprend encore aujourd'hui, c'est la fluidité du bip bip, bon, ça pique les yeux, mais le tout reste très jouable, ultra fluide et dynamique, avec des musiques bien pêchues permettant d'être dans une ambiance speed. Ensuite on pestera contre ces murs qui vous ralentissent indéniablement, et la difficulté de maîtriser les drift. Oui, mais malgré tout, on prend un petit peu de plaisir, malgré la bouillie de pixel, la maniabilité à la croix directionnelle pas ultra précise, mais répondant parfaitement malgré tout. Oh, et le frein quasiment inutile aussi.

Oh, des jambes de pépé, les 2 vues possible, et un petit tour à la plage.Oh, des jambes de pépé, les 2 vues possible, et un petit tour à la plage.
Oh, des jambes de pépé, les 2 vues possible, et un petit tour à la plage.Oh, des jambes de pépé, les 2 vues possible, et un petit tour à la plage.

Oh, des jambes de pépé, les 2 vues possible, et un petit tour à la plage.

Bon, s'agissant d'un vieux jeu, je ne vais pas tergiverser, ce n'est pas un indispensable, aujourd'hui du moins, parce qu'il y a 20 ans (oh purée de petit pois, 20 ans!) c'était très fun, bon ça le reste toujours, mais même un féru de pixel art aura bobo aux nœnœils devant ce jeu. Oui, je cause bizarrement je sais. Bon, si en plus on rajoute une durée de vie pas folichonne, quoique je ne l'ai jamais terminé donc je suis mal placé pour en causer, mais le manque de circuit, l'extrême difficulté lorsque l'on affronte la White Angel (oui, j'ai vaincue la Black bidule, enfin c'était il y a quelques années déjà), bref, ça peut rebuter, et pourtant le fun est là, grâce à une prise en main super rapide (sauf pour les drift, oui, c'est ironique) et une fluidité à l'écran que certaines productions actuelles devraient lui envier, à ne pas posséder obligatoirement, mais si vous pouvez l'avoir pour 1 ou 2€ dans une brocante, pourquoi pas?

@+

J'ai gagné, et on change de tuture.J'ai gagné, et on change de tuture.
J'ai gagné, et on change de tuture.J'ai gagné, et on change de tuture.

J'ai gagné, et on change de tuture.

Publié dans Jeux vidéo

Commenter cet article