Pro Evolution Soccer 2014

Publié le par Twinsunnien

Pro Evolution Soccer 2014 sur XBOX 360.

Pro Evolution Soccer 2014 sur XBOX 360.

Sous l'ère PS2/XBOX, il n'existait qu'un grand jeu de football, Pro Evolution Soccer, logique évolution de ce que Konami Computer Entertainment Tokyo avait offert avec ses Internation Superstar Soccer Pro, Pro 98 et surtout les 2 épisodes ayant pour titre à rallonge ISS Pro Evolution Soccer, le tout sur PlayStation. Jeu ultra difficile à jouer, nécessitant un minimum d'investissement, ce fût même l'ancêtre des Call Of Duty niveau multijoueur, les PES étaient des jeux indispensables et de haute volée.

Arrivant le virage XBOX 360/PS3, se reposant sur ses lauriers KCET offrait, parait-il, une version fade de son PES, les versions 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012 étant merdiques parait-il. En 2013 une petite lueur d'espoir naissait, et là encore, parait-il, le PES 2013 était moins pourri, mais malgré tout à des années lumières d'un FIFA 13 pourtant en régression. Et donc voilà la version 2014 qui débarque à prix réduit à la fin 2013, avec un nouveau moteur graphique, le moteur renard, euh, Fox Engine. Tient, ça me rappelle un truc ça, MGS nan? Bon, alors que sur PSOne et PS2 les FIFA avaient pour eux les graphismes, les licences, mais aucun fond de jeu, les PES ou ISS PES sur ces même consoles étaient des jeux intenses, offrant une expérience "réaliste" du football. Tendance s'inversant sur la génération X360/PS3, FIFA gardant ses licences, mais s'améliorant méchamment sur le fond de jeu, alors que PES n'obtenait désormais plus que le titre de graphismes de ouf, et c'est tout. Le Fox Engine ajoutant au photo-réalisme, mais aussi aux réactions du ballon et des joueurs, niveau animation quoi. Bon, vidéo d'abord.

Vidéo de Dekuwa, dans la langue de Violetta.

Ouais, bon, les menus sont toujours aussi merdiques, mais dans FIFA aussi c'est merdique donc l'important reste d'arriver à lancer une partie facilement. Oh purée, licence officielle des coupe d'Europe UEFA, le ligue des champignons et la ligue R19 Europa. Bien, mais woh, wait, les clubs anglais? Hein? Pour en fonction que Konami possède les licences UEFA, pas de clubs anglais, ah si Man United, et quid des clubs allemands? Oh purée, en terme de licence, il y a encore des efforts à faire, mais comme on peut modifier les noms des équipes et les maillots, on retrouve les sensations des anciens PES du coup ^^.

On lance une partie rapide, et, bien qu'il manque des licences, y'a un paquet d'équipe, impressionnant. Je dois vous avouer ne pas avoir toucher à un PES (or version démo) depuis le 2008 sur PS2, donc 6 ans sans PES quoi. Ah, on peut régler une grande partie de choses, come d'habitude quoi, tout y est, rien à redire là dessus.

Le match se lance et là, oui, y'a une différence graphique entre FIFA et PES, c'est indéniable. Dire que FIFA 08 m'avait mit une tarte graphique, les suivants ne se contentant que de menues retouches, là j'ai cherché mes dents tant la tarte fut un uppercut quoi. C'est magnifique. Mieux, dans le jeu c'est plutôt fluide, pas de ralenti comme j'ai pu en constater sur FIFA 14. Bon, j'ai nettement plus joué à la version d'EA aussi, donc je vais surement vite en besogne.

Menu, présentation et match.Menu, présentation et match.
Menu, présentation et match.

Menu, présentation et match.

Après, en terme de maniabilité, oui, il faut ré-apprendre, c'est un peu plus lourd, on ressent mieux l'inertie des joueurs, bref, c'est délicat pour le joueur FIFA que je suis de reprendre PES. Pourtant on retrouve quelques automatismes des épisodes PS2, et ça c'est agréable.

Par contre c'est un merdier, le système de défense sans ballon est meilleur sur FIFA je trouve, peut être parce que je suis trop habitué au jeu des canadiens, je ne sais pas. Que dire de l'aspect un peu brouillon de certaines actions, notre joueur se retrouvant encerclé par des défenseurs et s'en sortant on ne sait pas comment. Mieux, il m'est arriver de marquer un but sans savoir où j'avais visé. C'est un peu le foutoir donc, surtout que pour gérer la puissance des passes et des tirs, la jauge s'envole vite dans le rouge, du coup on manque de précision je trouve. Sinon l'expérience n'est pas mauvaise du tout.

Après, ne venez pas me gueuler dessus, je n'ai pas beaucoup joué à ce PES 2014 j'avoue, donc je suis peut être un peu méchant avec, mais pourtant je suis à nouveau séduit par la version de Konami, a tel point que je me suis pris la version 2015 récemment (la ligue 2 aidant un peu aussi ^^), mais reconnaissons que nous encore trop loin des versions PS2, qui sont encore aujourd'hui les expériences ultimes de football, malgré un FIFA très bon.

Une présentation comme à la télé.Une présentation comme à la télé.
Une présentation comme à la télé.Une présentation comme à la télé.

Une présentation comme à la télé.

On résume, le peu que j'y ai joué m'a convaincu que Konami faisait de gros gros effort pour reprendre sa place de numéro un, disons que si certains défauts de collision et une meilleure lisibilité sur certaines actions sont corrigés, il est possible d'atteindre le niveau d'EA, alors que PES monte en puissance, les FIFA s'endorment voir régressent, donc de bonne augure pour PES.

Oui, mais en attendant, le meilleur reste FIFA, on commence à peine à retrouver une partie des sensations des PES sur PS2, et on peut même dire que sur cette génération de console, EA a gagné la guerre des jeux de football, mais pour l'avenir, il faudra enfin compter à nouveau sur KCET, et cette fois ci, pour les versions 2016, je m'interrogerai vraiment sur quel jeu prendre, FIFA ou PES, la guerre est de retour, et ce sont les joueurs qui ne peuvent être que ravis. Au final ce PES 2014 n'est pas à vous conseiller, la faute au 2015, mais il marque mon retour chez Konami (en gardant FIFA en parallèle), ce qui prouve le retour en force des japonais. Dispensable donc.

Dernier point, un mini coup de gueule contre les espèces de grosses merdes qui chiaient sur les joueurs de FIFA sur PS2, ne jurant que par PES, et qui depuis 2007 jouent à FIFA, hein, vous êtes une bande de grosse merde. Voilà qui est dit, désolé, mais ce type de joueur m'exaspère vraiment, il fallait les entendre dans les années 2000 dire "moi jouer à FIFA jamais, plutôt mourir", bah crevez bande de grosse merdouille (oui je suis méga vénère), perso j'ai toujours joué au 2 séries, trouvant dans chacune d'elle ce que je ne trouvait pas chez l'autre, pas très clair mais bon, ceci est dit.

@+

Durant un match et différents ralentis.Durant un match et différents ralentis.
Durant un match et différents ralentis.Durant un match et différents ralentis.

Durant un match et différents ralentis.

Publié dans Jeux vidéo

Commenter cet article

Inod ratedRjoker 20/07/2015 09:59

Comment savoir qu'il s'agit d'un JV & non de la réalité ? Réponse : Sainté mène contre Nantes.

C'est ISS (International Superstar Soccer) Pro Evolution & non ISS Pro Evolution Soccer, ça ferait beaucoup de Soccer sinon.