Singles 02 - KIKKAWA You - Hana

Publié le par Twinsunnien

Hana en CD, version limitée type A.

Hana en CD, version limitée type A.

Je vous vois d'ici, vous râlez déjà parce que je reparle d'idol, parce que là je vais refaire mon coup de Konna watashi de yokattara, en parlant d'un clip, et bien non, cette fois ci je possède le single qui va avec, et je ne ferai pas une longue analyse sur le clip, pourtant il y a à dire, mais là nous allons surtout voir en quoi Kikkawa You est différente d'autres idols, du moins à mes yeux, car je suis loin d'être professionnel en idols, donc je risque de balancer d'énormes conneries, veuillez m'excuser à ce sujet par avance, merci. Bon, vous avec 17mn30? Donc je vous laisse regarder ce clip.... oki, je sais, vous ne le regarderez pas, mais faites semblant au moins!

Hana, vidéo de youkikkawa.

On commence toujours par le début, donc déjà, c'est le premier disque de cette artiste que je précommande, vi, je l'ai découverte tardivement, et donc ce single est sorti le 06 Mai 2015, je n'ai pas fait mon taré et me suis contenté de préco une seule version, celle limitée avec un DVD, sans savoir ce qu'aller contenir ce DVD, sans même connaître la chanson, mais contrairement à SCANDAL, là je ne commande pas les différentes version, j'ai fait mon petit taré donc.

Le boitier est surprenant, pas de dos de couverture, mais il est vrai que normalement les idols proposent leurs CDs dans des boîtiers fins comme les CDs maxi de l'époque (pas les Kinder hein?), donc là pour mettre un DVD, il faut un boitier normal.... vous vous en foutez? Oki, on passe au titre en lui même.

J'ai découvert ce titre par petit bout sur la chaîne YouTube de l'artiste, avec 3 mini clips, sorte de mise en bouche. Je vous passe mes spéculations comme quoi le titre aller se composer d'une seule piste longue comme ma... hein? Elle est pas si longue que ça ma... oui, bon, never mind comme ils disent en Australie, on continue.

Déjà, le clip est proposé dans cette version du single. Sympa, sauf que contrairement à la version proposée sur la plateforme de vidéos de Google, pas de sous titres.... tant pis, on regardera donc ça sur le net.

Banco des marques, hein? Bingo des marques c'était, flûte de pain, donc bango, je me mélange les pinceaux acryliques ça me gonfle un petit peu, donc, le titre dure 17 minutes 30. Vivivivivivivviviiviviviviviviviviiiiiii, un titre loooooooooooooong. Composé de 3 parties distinctes, liées par un petit texte conté par l'idol, ceci nous prouve que ce projet floral est osé, et que décidément, elle ne fait rien comme les autres. Atypiques à souhait, ce titre est juste excellent. Je suis content parce que les sous titres anglais me permettent de piger un minimum, et ça c'est coolosse bambinosse.

La première partie est étonnante, sur un fond musicale franchement rock, elle y pose sa voix, mais je suis contraint de reconnaître que ça ne le fait pas, même le passage pompé hommage à Bohemian Rhapsody de Queen est super sympa. Attention, pour le moment je ne cause que de la musique, le clip viendra plus tard. Bref, ça s'écoute sans être immense, disons que ça met en condition pour les 2 autres morceaux qui défoncent tout.

Vi, la seconde partie est ma préférée, plus lyrique, on y sent toute la puissance de la voix de Kikkawa You, de plus c'est le moment "émotion" si j'ose dire, avec une histoire d'amour, une fois de plus, mais bien contée, j'adore ce passage.

Enfin le final, avec sa musique électro, est le plus pêchu, le plus idol aussi, celui que les pervers attendent quoi, hein? J'ai dit pervers, euh, les fans pardon, mes doigts ont fourché. Et comme un pervers con que je suis, je reconnais l'efficacité du titre, à l'écoute nous arrivons d'ailleurs à comprendre Do you believe in eternity, seul phrase compréhensible par les non japonophone putain le mot nouveau, ceux ne causant pas le japonais quoi....

Mine de rien les minutes passent à une vitesse de folie, et ce titre, par son découpage en 3 chansons est ultra agréable, ultra atypique, et chacun trouvera son passage favori, une prise de risque je trouve (allez diffuser 17mn30 de clip à la télé ou en radio!), mais ultra plaisante, les fans de l'idol adoreront, les autres jetteront une oreille pour entendre et apprécieront peut être, perso j'adore et j'accroche encore plus.

Le clip maintenant, et comme nous avons l'habitude avec l'artiste, mélange de chose ridicule et classe. La sobriété de la chose déjà, seule Kikkawa You apparaît à l'écran, dans différents habits, et sans être épileptique, la réalisation est dynamique, bien que la choré ne soit pas immense. Les ralentis font méchamment pitié par contre, un peu comme si Schnyder avait pris la caméra pendant quelque temps, ça ralenti (merde c'est le but en fait) le rythme, et je ne vois pas l'utilité. La passage hommage à Quenn me fait hurler de rire à chaque fois, totalement risible, avec sa multiplication des Kikkawa sur les chœurs, il rend un passage classe à écouter en franche rigolade, le syndrome du "on n'a qu'une idol mais on veut faire genre y'en a plein" propre à la plupart des clips de la chanteuse. Bon, on souffre de la voir sautiller aussi au bout d'un moment, et on remarque la classe de la robe bleue, mais le ridicule absolu du costume que je nommerai "plume dans le c..", les ralentis avec les pétales de fleurs sont sympa pourtant.

Ohh, nous voilà au premier liant, on calme le jeu et introduit donc la deuxième partie, sur fond noir, faisant ressortir les pétales de fleurs, bim, changement de style, plus classique, plus calme disons et meeeeeeeeeeeerde, mais cette voix, les frissons m'envahissent une fois de plus, et j'en oublie le ridicule des ralentis avec des bulles de savon, très belle robe rouge à noter. Et là, nous voyons un mignon petit animal se faire caresser par l'idol, un chaton? Un chiot? Un lapinousse? Non, on ne fait rien comme les autres, et alors que l'on s'imagine un animal mignon et poilu (sans mauvaise blague pour le coup), nous voilà en présence d'un iguane, un NAC, genre tu le montre à une idol normalement constituée, elle part en courant et en couinant (oui, le terme est volontairement plein de sous entendus ^^). Une choré moins sautillante (ouf), et des ralentis totalement cons, on alterne la classe tranquille avec ces scènes risibles, qui rendent le clip très bizarre, la chanson est juste sublime et nous prouve que l'artiste possède une voix sublime. Yé bé, j'en écrit des choses, mais nous voilà sur la dernière partie avec costume plume dans... euh, le costume ridicule. Après le calme on sent que ça va partir fort.

Et là, on mélange un peu tous les costumes vu jusqu'alors, avec une plus grande présence du costume noir si je puis me permettre de l'appeler ainsi. Gros découpage plutôt classe, bien conçu, là les ralentis s'occupent du costume plume, voilà, j'ai pas écrit dans le... pour une fois, une choré sautillante, mais allant bien avec le titre, et là c'est très con, mais j'ai moi aussi envie de me mettre une plume et de danser comme elle, c'est communicatif, le principe de l'idol c'est d'être toujours heureuse pour propager ce bonheur, et là, bah ça marche, sale pervers que je suis, mais en fait non, il n'y a rien de pervers, attendez de voir ma conclusion et là on pourra parler de perversité, aaaaaaaaah, là y'a un passage pour les pervers, elle se vide une bouteille d'eau sur la tête, pourquoi? J'ignore de le savoir, ce que je n'ignore pas de le savoir ((c) Les Inconnus) c'est qu'elle va choper un rhume. Bon, et alors que les pétales tombaient avant, là ils remontent, un rapport avec le Do you believe in eternity? Je sais pas. Le plsu choquant c'est que l'on peut philosopher sur ce titre, je vous dit ça dans la conclusion. Le clip s'arrête sur des boum boum boum bouuuuuum.

Hana, clip ayant pour thème la fleur, que nous, gros pervers de français nosu comparerons immédiatement au poème très pervers de Pierre de Ronsard, "Mignonne, allons voir si la rose", question de déflorage et tout, même seul les pervers analyse ce poème ainsi, prônant l'épicurisme, le Carpe Diem, est ce que les producteurs japonais se sont inspiré de ce texte (pas pour le côté pervers bande d'esprits mal tournés), surtout avec l'idée de la notion d'éternité exposée à la fin du titre? C'est de plus ironique, vu que tout du long il est question de fleurs qui s'épanouissent (comme un amour naissant), mais seulement les fleurs ne fanent-elles pas tôt ou tard? Plus tôt que tard en plus, alors certes l'image est belle, mais elle est aussi pessimiste concernant les amours que nous content ce très long titre, ce qui d'un côté n'est pas faux, un amour éternel étant difficile à obtenir. Donc pour peu que l'on se penche dessus, on tombe sur un titre loin d'être con, pouvant permettre de se poser des questions (ou alors je suis tellement con que je cherche des questions là où il n'y en a pas), et malgré un clip mélangeant le classe et le ridicule, je dois reconnaître que c'est une franche réussite, qui incrémente définitivement Kikkawa You dans les chanteurs/ses japonais/es que je suivrai désormais, j'adore et je deviens fan, mais pas le genre de fan pervers (même si certaines choses me traversent parfois l'esprit comme l'idée de déflorer.... beurk, je me dégoûte), juste un mec normal qui aime bien ce que me propose Kikkawa et son staff.

@+

Vi, y'a un DVD et un CD dedans cette version ^^.
Vi, y'a un DVD et un CD dedans cette version ^^.

Vi, y'a un DVD et un CD dedans cette version ^^.

Publié dans Musique-Spectacle

Commenter cet article

Inod ratedRjoker 24/10/2015 21:24

ça me troue que tu penses ça

Inod ratedRjoker 18/10/2015 21:09

le g33k

Twinsunnien 24/10/2015 07:56

J'ai eu peur quand j'ai vu que tu avais commenté, Hana toussa... ^^