Destruction Derby 2

Publié le par Twinsunnien

Destruction derby 2 sur PlayStation.

Destruction derby 2 sur PlayStation.

En 1997 sortira la suite d'un des premiers jeux de la nouvelle console de Sony, Destruction Derby le bien nommé, puisqu'il s'agit d'un jeu de stock car, où les contacts sont autorisés, et même peuvent, dans certains modes de jeux, remporter des points. Il manquait une dimension, du moins un axe dans le premier jeu, l'axe z, si vous voyez de quoi je veux dire (moi pas français), il n'y avait pas de relief et les véhicules semblaient collés à la route. Seulement l'intégration de ce relief bouffe de la ressource, du coup exit le joli rendu de bitume, des voitures avec des dégâts impressionnants, là c'est moins joli, mais alors quel intérêt? Voyons ça après une page de pub... hein, une vidéo, oh oui c'est vrai.

Vidéo dans l'arène de 24mrx's channel.

Comme vous le voyez, ça claque tout autant que le premier, même pire, le jeu est plus dynamique et offre des sensations dingues, le bruit de tôle froissée fait toujours aussi mal, et les adversaires sont coriaces en mode difficile (en fonction du choix du véhicule), il existe plusieurs modes de jeu, les plus marquant étant l'arène où il faut accumuler des point en réalisant des figures avec les voitures adverses, mmmh pas très clair, mais bon, il faut y jouer pour piger le bonheur que ça procure de choper comme il faut un adversaire et le voir partir en tonneau, le pied. Même si le relief donne des situations surréalistes, ce n'en est que plus rigolo. En plus les 2 vues disponibles permettent de trouver sa façon de jouer, qui est tout aussi instinctive que le premier jeu, Psygnosis (via le superbe dév Reflections) nous offre plus qu'une suite, une grosse évolution, avec le même principe de jeu, mais un emballage différent, c'est très fort, ils n'ont pas pioncé quoi les types.

On retrouve le mode course où il faut finir preum's et le mode Wrecking où il faut planter des points tout en essayant de finir preum's pour aussi marquer des points, tout un programme. Il y a pas mal de circuit et plusieurs arènes au relief différent, oui, il y a à faire dans ce jeu.

Menus, et dans l'arène les quatre fers en l'air, beau lens flare à la fin.
Menus, et dans l'arène les quatre fers en l'air, beau lens flare à la fin.
Menus, et dans l'arène les quatre fers en l'air, beau lens flare à la fin.
Menus, et dans l'arène les quatre fers en l'air, beau lens flare à la fin.
Menus, et dans l'arène les quatre fers en l'air, beau lens flare à la fin.
Menus, et dans l'arène les quatre fers en l'air, beau lens flare à la fin.

Menus, et dans l'arène les quatre fers en l'air, beau lens flare à la fin.

Oui, on regrette l'absence d'un mode 2 joueurs, uniquement disponible sur PC si je ne raconte pas de bêtises, mais le plaisir en solo est tellement bon, qu'on oublie cette tare.

Comme vous pouvez le voir sur les images, c'est pixélisé, donc pas très beau, mais pourtant c'est très fluide, quelques ralentissements quand y'a du monde qui se rentre dedans, mais rien qui ne vous fasse arracher les cheveux. La bande son est plus rock que le premier (qui était électro), pas désagréable, ça fait un petit peu bizarre quand même.

Euh, que dire de plus, si ce n'est que l'on se marre bien, on essaie des trucs avec les bonds que nous fait faire l'arrivée du relief, et on peut aussi perdre le capot, même une roue, on peut perdre sa roue, truc de fou.

Toujours d'ans la violente arène, et un début de course.Toujours d'ans la violente arène, et un début de course.Toujours d'ans la violente arène, et un début de course.
Toujours d'ans la violente arène, et un début de course.Toujours d'ans la violente arène, et un début de course.Toujours d'ans la violente arène, et un début de course.
Toujours d'ans la violente arène, et un début de course.Toujours d'ans la violente arène, et un début de course.Toujours d'ans la violente arène, et un début de course.

Toujours d'ans la violente arène, et un début de course.

Vous le verrez après, mais un circuit permet de tenter le gerbant saut de l'ange, soit un tonneau en l'air tout en atterrissant sur nos "pattes", délicat à faire, on peut assez facilement réussir cette figure inutile, juste pour le fun, et quel bonheur quand on y arrive, on sourie comme un con en regardant à droite et à gauche, mais non, en fait à part ton chat personne n'a vu cette exploit, merde.

Vous l'aurez compris, Destruction Derby et sa suite sont différent, on aimera la musique techno et la beauté (relative) plus réaliste du premier, alors que le deuxième épisode nous offre du fun à l'état brut, piquant un peu plus les yeux avec des graphismes pas tip top, le plus important est ailleurs, dans les sensations, beaucoup plus violentes que dans le premier, je vous dirai que ces 2 épisodes sont des indispensables de la PlayStation, à essayer avant quand même (la jeunesse saignera peut être des yeux sur ces 2 très bons jeux), mais terriblement drôle et facile à jouer.

@

Sac à vomi obligatoire pour ce saut de l'ange.Sac à vomi obligatoire pour ce saut de l'ange.Sac à vomi obligatoire pour ce saut de l'ange.
Sac à vomi obligatoire pour ce saut de l'ange.Sac à vomi obligatoire pour ce saut de l'ange.Sac à vomi obligatoire pour ce saut de l'ange.
Sac à vomi obligatoire pour ce saut de l'ange.Sac à vomi obligatoire pour ce saut de l'ange.Sac à vomi obligatoire pour ce saut de l'ange.

Sac à vomi obligatoire pour ce saut de l'ange.

Publié dans Jeux vidéo

Commenter cet article

Inod ratedRjoker 24/10/2015 21:27

marrant,je connais quelqu'un qu'avait le jeu &la boite était dans le meme état

Inod ratedRjoker 18/10/2015 21:03

ta boite aussi a joué à Destruction Derby

Twinsunnien 24/10/2015 07:55

Bah oui, elle s'entraîne, elle est maligne, mais c'est moi qui gagne toujours à la fin.... c'est pas Starsky & Hutch ça?