Edge of tomorrow

Publié le par Twinsunnien

Edge of tomorrow en BluRay.

Edge of tomorrow en BluRay.

Oh punaise, une météorite pas cool du tout est venue faire coucou aux terriens, se crashant en Europe (de comme par hasard), elle contenait des entités extra-terrestres, pas gentilles du tout ces entités. Elles envahissent rapidement une grande partie de l'Europe, comme un certain hitler en son temps, et donc la rébellion prend forme en Angleterre (n'en jetez plus là, on a pigé le lien avec la seconde guerre mondiale c'est lourd à la fin). Tom Cruise joue le major William Cage, ex-publicitaire qui s'occupe principalement de la communication pour fournir de la chair à canon à ce conflit. Seulement lors de son arrivée à Londres, il va se voir contraint de participer à cette guerre, lui qui n'a aucune expérience du terrain. Sachant à peine, non, pas du tout en fait, se servir de l'exo squelette, il va devoir être acteur du débarquement en France (putain c'est très lourd là la comparaison avec la seconde guerre mondiale), et il va mourir sur la plage, seulement, au lieu du néant, du paradis, ou d'être réincarné (selon vos croyances les enfants), il va rebooter, relancer sa dernière journée, et ceci à chacune de ses morts. Il va ainsi pouvoir faire du level up, comme un RPG quoi, et essayer de piger comment faire revenir la paix sur notre belle planète.

Sorti en 2014 et réalisé par Doug Liman (La mémoire dans la peau notamment), il est l'adaptation d'un "light novel" (c'est ce que dit wikipédia) de SAKURAZAKA Hiroshi. Mélange de S-F et de film de guerre, il est fortement, mais même violemment inspiré du Jeu Vidéo tel que nous gamers, l'aimons. Regardons le trailer en VO, car j'ai vu ce film en VO, sous titrée hein, j'ai triché j'avoue, vous, vous démerderez bien sans les sous titres, tout bilingue que vous êtes.

Trailer, vidéo de Warner Bros. Pictures.

Voulant nous offrir du spectacle spectaculaire, on voit donc aussi de l'action blindée d'effets spéciaux. Mais voyons l'intro, dans laquelle nous découvrons le major Cage faire l'apologie des soldats, on voit la très forte inspi du génial Starship Troopers de Paul Verhoeven, avec la propagande surfaite. Bref, ça débute bien. Puis l'arrivée à Londres, et sans comprendre pourquoi, le personnage de Tom Cruise, nul au combat, se retrouve obligé d'aller débarquer en France le lendemain, là, c'est le point faible du film, on ne comprendra jamais pourquoi il se retrouve contraint d'y aller. Sauf si on interprète la fin d'une certaine manière, mais no spoil in the box to the city (oui, je prends des cours d'anglais et ça ce ressent, ou pas ^^). On découvre les personnages, toujours méchamment inspiré de Starship Troopers, et je dois reconnaître que le débarquement est pestaculaire, ou spectaculaire, c'est selon si vous avez des problèmes d'élocutions ou pas. Le film peut être considéré comme un Jeu Vidéo, oui, l'idée du die & retry quoi, et de s'améliorer à chaque fois, avec de l'action forte, peut être trop parfois. Le côté on revoit tout le temps la même chose, est très bien exploité et ne lasse jamais, nous montrant quelques secondes de scènes déjà vues, le téléspectateur n'est jamais perdu, une sacrée perf' je trouve.

Forcément c'est la rencontre avec Rita, l'héroïne de Verdun (euh, woh, c'est la première guerre mondiale ça, pas la seconde ^^), qui va l'entraîner jusqu'à ce que Cage soit au top du top. On voit une vraie évolution du personnages, le level up fût efficace. Le côté comique est cette volonté de rebooter systématiquement quand le major se pète un truc lors de son entraînement, un coup il sera en panique "tout va bien, noooon", et d'autres fois il sera résigné. Vosu verrez souvent Rita et son flingue pendant cet apprentissage.

Alors, lorsqu'il sera bien maîtriser le combat, notre héros va enquêter pour découvrir où se cache l'Oméga, l'alien ultime, le boss final if you prefer. On verra donc toujours notre héros apprendre comment passer, comment s'enfuir pour rechercher le cerveau, pour sauver la terre ^^. Pareil, bonne réalisation, nous ne sommes jamais perdu et tout est clair.

Le plus intéressant est évidemment, cette sortie de la plage, enfin, et là, nous petit(e)s français/es que nous sommes, on va aimé la présence d'auto française, même si nous sommes dans un futur plus ou moins proche, l'Espace IV existe toujours. Allez, je fais mon connard de service, mais alors qu'un américain aurait sorti une clé de bagnole classique, là non, c'est sérieux, l'Espace IV a une carte, comme le vrai quoi. Nous offrant une scène fort sympathique avec une explosion de caravane, cette scène est sympa, juste avant le drame. Oui, car vient l'hélicoptère, et là par contre, on atteint un côté too much, cette scène est débile, on se rapproche de Michael Bay, sans les explosions, bref, une scène de merde dans un film pourtant bien foutu jusqu'alors, heureusement, ce sera le seul point noir quoi.

Bon, je vous spoil un peu, mais le film se conclut à Paris city, capitale des fromages qui puent. La vision de la tour Eiffel-fel (classe comme nom non?) couchée, provoquera en tous français une envie irrépressible d'insulter ces connards d'américains quoi, merde, et puis elle sera souvent à l'écran quoi cette tour couchée. Grosse scène d'action, avec une fin à la Pacific Rim (pardon pour le spoil), la vraie fin peut s'interpréter de différente manière, j'avoue avoir du mal avec, ne pas comprendre dans comment lire cette fin. SPOIL QUI TACHE DO NOT READ J'ai ma propre inter, genre c'était un rêve ou cauchemar c'est selon, mais sans en être sûr, oh putain, je vous ai spoilé la fin, attendez. SPOIL END.

Alors, au final, on aurait pu croire que les ricains allaient se moquer des européens, mais non, jamais il n'y a de mauvaises blagues anti européen, on se rapproche énormément d'une ré-écriture de la seconde guerre mondiale, de plus, un film d'action triple A se déroulant essentiellement en Europe, surtout en Angleterre et en France, c'est rare, très rare, la public ricain n'arrivant que rarement à s'impliquer quand ce n'est pas aux USA, un risque donc. L'accent britannique de certains personnages est excellent, on sent bien la différence avec les nord américain. On retrouve des auto connues, et des lieux connus si vous connaissez un petit peu Paris. De plus les scènes d'action sont impressionnantes, on se régal les yeux et hormis la vilaine scène d'hélico, tout est lisible. Après oui, le côté "on refait le débarquement" permet au récit de prendre une dimension réaliste, surtout que les exo squelettes semblent réalistes, les aliens sont étonnants, et oki, l'explication du fait que Cage revive la journée est euh, bizarre et facile, mais ça passe.

Sans être immense, voilà un bon film mixant habilement SF et film de guerre, se déroulant sur notre continent sans jamais nous moquer, nous sommes face à un très bon divertissement, que les joueurs/ses apprécieront particulièrement pour son côté fortement inspiré des JV. Un film à voir, parfois trop impressionnant rendant les scènes d'action too much, trop quoi, mais ça se digère et on passe un très bon moment. Je vous le conseille chaudement, surtout qu'il est dispo pas trop cher en neuf, en DVD ou BluRay selon votre équipement. À voir et posséder aussi.

@+

Publié dans Cinéma

Commenter cet article