Le jour des morts vivants

Publié le par Twinsunnien

Le jour des morts vivants en DVD.

Le jour des morts vivants en DVD.

Il ne faudra pas attendre 10 ans comme pour Dawn of the dead, pour voir une nouvelle suite, fin de la trilogie des ...of the dead, nous avions eu la nuit, l'aube, manquait le jour. En 1985 arrive ce troisième volet (pratique pour fermer les fenêtres), toujours avec Geaorges A. Romero aux manettes et Tom Savini aux effets gores. Mal aimé, méconnu, dont le message a été mal compris, cet épisode est considéré comme le plus faible de la trilogie. Voyons le trailer rigolo et on voit ça un peu mieux.

Trailer en VO, vidéo de Antonio28000.

L'intro nous mène dans les rues de Miami (sans ses deux flics), un groupe de survivants cherchent d'éventuels vivants, on voit une ville dévasté, avec des crocodiles qui se baladent tranquillou pour faire leurs courses. La musique avec sa batterie électrique et son synthé offre un sentiment de désolation, si en plus on ajoute le cri du personnage qui cherche des gens, ça donne une ambiance particulière. Forcément ce tintouin attire les zombies, et là on constate lors de l'apparition du titre, que les effets gore seront puissants et enthousiasmant.

Rentrant broucouille ((c) Les Inconnus), les survivants sont en fait des scientifiques, un pro de l'électronique et un pilote de foufoucoptère. Ils rejoignent une base militaire enterrée, dans laquelle on voit d'autres scientifiques, un docteur surnommé Frankenstein et toujours crade, et des.... militaires, logique pour une base militaire. On se rend compte que la situation est tendue entre les intellos et les muscles, le commandant s'étant fait bouffer, le nouveau chef n'est pas commode et possède sa propre idée sur les recherche qui sont menées ici, juste bonne à faire tuer ses hommes. En effet, le but est de capturer des morts vivants pour les étudier.

Je vous raconte le reste de l'histoire au risque de vous spoilez. On verra les expériences que le Dr Frankenstein fait, avec des effets superbement réalisés, le zombie qui se vide de ses tripes, celui ne possédant plus que le cerveau, Tom Savini est au sommet de son art, le sang, plus sombre, paraît plus réel, et les futures scènes gore seront absolument dantesque, une énorme perf quoi.

Bon, alors que la tension est à son comble, il se passe des évènements qui font péter un câble au capitaine Rhodes, qui dès lors dicte ses règles. Et alors que les munitions manquent ils décide d'aller buter ses connards de zombies. Mais ça dégénère quand les militaires s'aperçoivent que le doc est un taré qui se sert des corps des militaires mordus pour son expérience. Et ce n'est pas les avancées avec Bub, un zombie apprivoisé, qui vont sauver la peau de Frankenstein.

Bub est l'intérêt majeure de ce film, magnifiquement bien joué, expressif comme pas permis, le voir utiliser des objets du quotidien, ne pas attaquer Frankenstein, c'est excellent. Sur la fin on verra même qu'il fera plus, montrant qu'un morts vivants peut être intelligent et réfléchir. Je pense a cette scène où un zombie quelconque se prend une branlée par le doc et ce dernier quitte la salle en lui disant "j'éteins la lumière comme ça tu y réfléchiras, réfléchis y", ce que l'on prend comme de la folie, Bub le fait exploser plus tard prouvant que le doc était sur la bonne voie.

Bon, au niveau du cast, on va dire que Romero change d'acteurs (et donc de personnage), comme d'habitude, et par contre les stéréotypes restent, la femme, le noir, bref ça craint un peu et il aurait peut être pu évoluer un peu, mais passons. Ensuite, le côté huis clos ne plaira pas à tous, par rapport aux différents lieux du précédent film, on retrouve l'ambiance pesante et anxiogène du tout premier ...of the dead. Certainement pour des restrictions budgétaires, si on oublie les petites minutes du début et de la fin, tout se déroule dans le bunker.

Comment dire, le monologue de John (le noir pilote d'hélico) expliquant pourquoi il ne participe pas plus pour trouver une solution à cette épidémie est très touchant, quoique le côté religieux est un peu euh, gênant, ceci dit ça ne concerne que l'avis de John et nous offre donc une troisième dimension, après le côté militaire, scientifique, on trouve un acte religieux, une autre idée concernant cette épidémie donc.

Oh là là, mais je ne vais pas trop en dire. Le paradoxe est que malgré ses effets gore dérangeant et ultra bien foutus, il ne m'a jamais mis la nausée, contrairement à Zombie, mais il faut dire que pour ce dernier, c'était la première fois de ma vie que je voyais un film gore, pour moi les films d'horreurs se résumaient à Scream et Souviens toi... l'été dernier, oui, c'était pauvre je sais, mais je me suis rattrapé depuis. Au début je n'ai pas hyper aimé ce film, il faut dire que Dawn causait consumérisme et donc me parlait bien, là les scientifique et les militaire, on s'en fout un peu. Mais en y regardant bien, il se veut plus intimiste, avec 2 clans distincts et la Suisse au milieu (John et Bill), et on retrouve l'idée angoissante de Night, enfermé et encerclé par cette épidémie, les personnages tentent de survivre tout en trouvant une solution. Et cette fois ci le danger viendra de l'intérieur, la connerie des militaires offrant une poussée suicidaire pour l'un d'entre eux qui explosera la communauté. De plus, pour la première fois chez les ...of the dead, la fin est optimiste, on voit les survivants sur une plage semblant vivre plus que survivre (Daniel Balavoine sort de mon corps coquinou), alors que pour le Night nous n'avions pas de survivants, et dans Dawn on ignorait où allaient ces survivants.

Alors oui, à première vision, mmmmh, lors de la première vision, on le trouve inférieur aux précédents, seulement en y regardant de plus près, on appréciera les effets gore somptueux, l'ambiance terriblement effrayante et angoissante, le danger ne venant pas forcément des morts vivants, la folie ambiante, surtout celle du doc, vous fera péter quelques plombs, ou pas, c'est que je ne trouvait pas comment finir ma phrase. L'idée de Bub est excellente, et Sherman Howard nous offre un Zombie attachant par son interprétation de celui ci. Si en plus, comme moi, vous matez en VO et que vous connaissez le groupe Gorillaz, l'intro vous fera dire "putaing, j'ai entendu ça quelque part", le début du film servant d'introduction au titre M1A1 disponible sur l'album Gorillaz. Bref, un film culte, et je dirai même au niveau des précédents, il est à voir impérativement. Concluant une trilogie qui sera suivie d'une autre trilogie (on en reparlera ne vous inquiétez pas), bah c'est à posséder, si possible avec ce coffret contenant les 3 premiers ...of the dead, bien que trop centré sur Zombie, il est sympathique. À posséder et à voir donc.

@

M1A1 de Gorillaz et son intro issue de ce film, vidéo de MNGorillaz.

Coffret La trilogie des morts vivants.

Coffret La trilogie des morts vivants.

Vivi, 5 DVD, dont 3 pour Dawn of the dead/Zombie.

Vivi, 5 DVD, dont 3 pour Dawn of the dead/Zombie.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article