Dead Rising

Publié le par Twinsunnien

Dead Rising, version Classics, XBOX 360.

Dead Rising, version Classics, XBOX 360.

Capcom aime bien les zombies, la saga Resident Evil le prouve, et ce n'est pas étonnant de voir un jeu, violemment inspiré de Zombie (Dawn of the dead), le film culte de Georges A. Romero, pas cet éditeur. Le plus surprenant est de le voir arriver, avant d'être adapté sur Wii, sur la console de l'américain Microsoft. Belle exclue, promettant un fun instantané, mieux, de vivre ou plutôt survivre à une invasion Zombie, en 2006 c'est une claque dans nos petites têtes que l'on se prend, avec de l'action et du fun. On regarde le trailer et on se penche sur ce jeu.

Trailer, vidéo de IGN.

Ah oui, aujourd'hui c'est nowel. Euh, voilà. Bon, on parle du jeu. Vous incarnez non pas un ongle, mais Franck West, un photographe reporter, qui va voir quoi donc il se passe dans la petite ville de Willamette. C'est dans un centre commercial qu'il va devoir mener son enquête tout en survivant, en attendant le retour de l'hélicoptère dans 3 jours. Le temps vous sera compté, et à vous d'accomplir les objectifs principaux pour avancer dans l'histoire. Dans le cas contraire, votre aventure ne s'achève pas, mais vous ne connaîtrez pas le fin mot de l'histoire à moins de mourir ou d'attendre la fin des 72 heures et de recommencer l'histoire.

Sorte de boucle temporel, vous pouvez recommencer autant de fois que possible, tout en conservant l'expérience de votre personnage, bien pratique d'avoir plus de vie, ou de pourvoir transporter plus d'objets dans cette invasion. En plus il vous faudra sauver d'autres gens, ce qui débloque différentes fins. Bref, il y a à faire.

L'écran titre, le menu, Franckyky West et le début avec mise en ambiance via des photos.L'écran titre, le menu, Franckyky West et le début avec mise en ambiance via des photos.
L'écran titre, le menu, Franckyky West et le début avec mise en ambiance via des photos.L'écran titre, le menu, Franckyky West et le début avec mise en ambiance via des photos.

L'écran titre, le menu, Franckyky West et le début avec mise en ambiance via des photos.

Heureusement, si au début c'est difficile, très vite vous gagnez des niveaux et commencez à comprendre les mécanismes du jeu, tout en sachant quoi faire à telle heure, vous apprenez de vos erreurs quoi. Franck peut se servir de tout, il trouvera différentes armes, des pistolets, des couteaux (mon arme fétiche), des bâtons, etc.... il pourra même utiliser des véhicules. Si au début de l'histoire les zombies ne sont pas trop nombreux, très vite le nombre vous submergera, et c'est sans compter sur les spéciaux qui sont contaminés par une sorte d'abeille. Ce ne sera pas évident de survivre, d'autant que pour regagner de l'énergie il faut se nourrir, et celle ci sera de plus en plus rare.

Mais si il n'y avait que les zombies qui représentaient un danger, tout irait bien, nonononon, il subsiste une race d'humain qui ont fondu un énorme câble, les psychopathes, particulièrement dangereux, il vous faudra les éliminer, et ce ne sera pas une partie de plaisir. Représentant un peu les boss, il faudra trouver le moyen de les éliminer et être en bonne forme et bien équipé quoi.

Votre aire de "jeu" est immense, bloquée au début, on se rend compte que pour sauver tout le monde, ça va être difficile, surtout que les survivants ne vous suivrons pas forcément, il faudra même en tabasser certains pour qu'ils comprennent, les cons ^^.

Alors même 9 ans après, le jeu est joli, l'animation des zombies est sympa, et même avec beaucoup de monde à l'écran, ça ne ralenti pas. L'histoire est très classique, mais là n'est pas l'intérêt du jeu. Il existe plusieurs façons de gagner de l'expérience, et on évolue assez vite pour avoir un personnage convenable qui ne se fasse pas buter rapidement, ce qui est frustrant au début. Au point de vue de la maniabilité, ça va aussi, Franck répond bien, et se sortir de situation délicate s'avère aisé. Même pour viser avec une arme à feu on s'en sort, sans parler des véhicules que l'on contrôle facilement.

Le menu dans le jeu, et le centre commercial de Willamette, woh, et le status de Franckyky.Le menu dans le jeu, et le centre commercial de Willamette, woh, et le status de Franckyky.
Le menu dans le jeu, et le centre commercial de Willamette, woh, et le status de Franckyky.Le menu dans le jeu, et le centre commercial de Willamette, woh, et le status de Franckyky.

Le menu dans le jeu, et le centre commercial de Willamette, woh, et le status de Franckyky.

Un jeu bac à sable, très fun, quoique poussif au début, la faute à un personnage trop faible, à mesure que l'on gagne de l'expérience, que l'on se fait un planning pour sauver les gens, là on s'amuse vraiment, on pourra passer des heures à buter du zombie, en oubliant l'histoire, et les affrontements contre les psychopathes sont excellent et intense. Bref, un excellent jeu, encore amusant aujourd'hui et qui ravira les fans des films de zombies. Un des premiers jeu de la 360 et directement un indispensable. Pouvant lasser par contre au bout d'un moment, sinon c'est tout bon, je vous le conseille chaudement, même si les 2 et 3 lui sont supérieurs. Je n'ai pas essayé la version Wii par contre.

@+

C'est l'heure d'aller faire caca, la panique du début, et un dodo pour enregistrer.C'est l'heure d'aller faire caca, la panique du début, et un dodo pour enregistrer.
C'est l'heure d'aller faire caca, la panique du début, et un dodo pour enregistrer.C'est l'heure d'aller faire caca, la panique du début, et un dodo pour enregistrer.

C'est l'heure d'aller faire caca, la panique du début, et un dodo pour enregistrer.

Publié dans Jeux vidéo

Commenter cet article