Excel Saga

Publié le par Twinsunnien

Excel saga en DVD.

Excel saga en DVD.

En 1999, JC Staff adapte en animé le manga de RIKDO Koshi, nous contant la tentative d'une société secrète (Accross), dirigée par IlPalazzo, de conquête de la ville de F au Japon. Seulement, cette société n'est pas très puissante, vu qu'elle est composée de son chef et d'Excel, jeune femme blindée d'énergie et amoureuse de son chef, ce qui n'est pas du tout réciproque. Très vite ils sont rejoint par Hyatt, princesse extra terrestre à la santé extrêmement fragile, elle est l'opposée de la boule d'énergie qu'est Excel. Donc nous suivrons en partie cette conquête, le tout dans un joyeux boxon pour être poli. Excel Saga fait partie de ces animés délirants, assez difficile à comprendre si on cherche à comprendre, alors qu'il n'y a rien à comprendre. Si vous comprenez ma dernière phrase, vous adorerez cet animé à l'humour parfois lourd mais surtout complètement délirant, les voitures diraient "déjanté" ^^. Composé de 26 épisodes, on verra qu'il y a de la triche dans l'air, mais avant tout, petite vidéo avec l'opening.

Opening, vidéo de Shinsoru.

Au delà du fait que le coffret de Dybex soit basique, mais joli, il contient tous les épisodes sur 6 DVD, même le fameux épisode 26 qui n'avait pas été diffusé sur Canal+, c'est par l'émission La Kaz que j'ai découvert cet animé (tout comme FMA), et l'univers déjanté nous fait accrocher de suite. Que dire de Menchi, jeune chienne qui se fait embarquer par Excel comme ration de secours, si j'ai bien pigé le Menchi est un met japonais, je ne sais pas à quoi ça ressemble par contre. Mais ce n'est pas tout, il y a moult personnage, et le pire c'est que l'on s'attache à tous sans problème, Sumiyoshi le taciturne ne parlant pas, accompagné des boulets Watanabe et Iwata, qui seront rejoint par la très miss #mokkori Matsuya, si on ajoute les Ropponmatsu, ils formeront l'élite de la défense de la ville de F, mais là je vous spoil un petit peu ^^. Il y a aussi en parallèle la vie de Pedro, immigré colombien qui bosse au Japon pour nourrir sa famille composé de sa femme, et Sandora son jeune fils, qui se fera exploiter par une mafia américaine, il sera sauvé par Excel.... bref, ça se mélange dans ma tête, il y a tant à dire et vous donner envie de regarder cet animé sans vous en dévoiler trop est délicat.

Chaque épisode débute par une mise en scène, Koshi Rikdo autorise que l'on face d'Excel Saga un animé animal par exemple, et derrière il tamponne avec son sceau pour approuver, à la fin ça se gâtera, il ne sera pas forcément d'accord, mais cette intro met dans l'ambiance, et, à l'instar de Love Hina l'animé, chaque épisode reprend des codes différents de l'animation, par exemple un épisode centré sur les animaux, un spécial animation américaine, avec les effets qui vont bien, un hommage aux Sentai aussi, mais je vous laisse découvrir comment. Donc on ne s'ennuie jamais, et même si les derniers épisodes déstabilisent (l'épisode post apo où Excel perd la mémoire est bizarre quand même), on rigole tout le temps, et c'est bien là l'important. Surtout que le staff de.... euh JC Staff, pardon, j'ai pas fait exprès, se met en scène, genre, l'épisode du nouvel an? Mais on n'a pas d'idée? Pas grave on refile des extraits d'épisodes diffusés, le tout avec une mise en scène et un humour excellent faisant passer la pilule du réchauffé.

Il y a évidemment beaucoup de parodie, les magical girl, avec une forte allusion à Sailor Moon dont on devine que la Seiyu d'Excel a participé à l'époque. Parlons en de la doubleuse, alors, j'ai vu l'animé en VF et récemment en VO, bien notre version d'Excel Saga est plutôt bonne avec un débit énorme de connerie de la part d'Excel, dans l'esprit de la version originale qui reste quand même un poil supérieure. Woooh, et l'identité musicale aussi, avec le thème de Pedro, ressemblant un peu au titre de Johnny Haliday "Les portes du pénitenciers", bon, ça doit être inspiré d'autre chose, mais bon.... et le thème de Menchi, sublime, version tristoune ou version héroïque, il nous permet d'identifier clairement la petite chienne. Bref, grosse recherche aussi bien en terme d'animation qui me paraît nickel, que sur les doublages et musiques.

Quand le réalisateur lui même se met en scène, sous le nom de Nabeshin, avec la puissance de la coupe afro, pffff, c'est énorme quoi. Merde, je ne vous ai même pas parlé des Puchu, tout meugnon avec leurs "poutchou poutchou" mais qui font une tête moche quand on les frappe. Ou Shioji le scientifique un peu limite en terme de perversité, pouvant passer pour un pédophile en Europe je pense. Ah, venons en à la fin, l'épisode 25 clôt la série, de façon un peu abrupt, sans vraiment offrir de conclusion, surtout que l'épisode 26 vient tout remettre à plat, mais en partant encore plus en cacahuète.

L'épisode 26 est un condensé de violence et de sexe, le tout gratuitement, non, on ne voit pas de personnage copuler voyons, mais pas loin, les héroïnes deviennent franchement dénudées, et Hyatt se lâche niveau gerbe de sang comme jamais, j'ai envie de dire que cet épisode est abusé, va trop loin, d'autant plus qu'il cherche à offrir une conclusion drôle mais bizarre en plein mariage. Je n'aime pas du tout cet épisode que je juge inutile, oki, ça part vraiment en live et c'est drôle, mais on dirait que le staff à chercher à faire dans la facilité, le fan service à outrance et donc le racolage, on peut le prendre comme une parodie de ces animés qui procèdent ainsi, mais bon, il n'est pas terrible, d'autant que la conclusion ne me satisfait pas, je préférai celle de l'épisode 25, mais bon.

Voilà donc un excellent animé, varié, drôle, loufoque, avec pléthore de personnage et étonnamment ils sont tous attachants (Pedro, La volonté, Kabapu....)on suit avec intérêt cette histoire et quand on passe d'un perso à l'autre il n'y a pas de frustration, juste le plaisir de retrouver un tel ou une telle et de voir où il/elle en ai. Rythmé, peut être un peu trop par moment, pouvant décrocher le téléspectateur, cet animé est plus qu'à voir il est à avoir dans sa DVDthèque, je regrette juste un dernier épisode (26) cherchant trop l'extrême, mais ça n'entache pas mon enthousiasme auprès de cet animé, à posséder donc!

@+

Publié dans Série TV - Animé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article