Godzilla (1998) : The album

Publié le par Twinsunnien

CD Godzilla : The album.

CD Godzilla : The album.

Autant vous dire que je vais pas m'emmerder pour clore cette année hein, je prend une OST pas terrible, celle du mauvais et presque hilarant Godzilla de Roland Emmerich, et j'en fais une chronique pépère.

On causera du titre phare de ce disque à la fin, le vient avec moi de Pédédé. On débute alors par une reprise plutôt sympa, celle du génial Heroes de David Bowie, par les pas terrible The Wallflowers, pourtant, ce titre fut un temps la musique de la pub pour l'opérateur Orange, et j'ai longtemps cherché à l'avoir avant d'obtenir l'originale qui est franchement meilleure. Et comme j'ai la flemme, on va regarder le clip nul à chier. Le titre étant quand même sympa je reconnais.

Heroes de The Wallflowers, vidéo de Kalel Jairo.

Non, je ne commenterai pas plus, je préfère la version Bowie quand même, en plus le clip il craint un peu du boudin, mais passons voir l'ami JaïKaï, Jamiroquai et son Deeper underground, titre pornographique à souhait si on a l'esprit mal placé, ce qui n'est pas le cas ici bien entendu, on mate le clip aussi, histoire de passer le temps.

Deeper underground de Jamiroquai, vidéo de JamiroquaiVEVO.

Hey, il est pas mal ce clip, le titre aussi est sympa, j'aime bien j'avoue, c'est agréable, et voir le lutin fan de belles bagnoles danser est toujours impressionnant, il bouge bien quand même.

Woooh, un titre de Rage against the machine, No shelter, pas mal du tout aussi, bah, mais c'est qu'elle serait pas mauvaise du tout cette Bande Originale ou Soundtrack comme ils disent aux States.

No shelter des Rage against the machine, vidéo de RATMVEVO.

S'ensuit un titre très pop et mou du groupe Air, Ben folds five, pas terrible terrible.Ah merde, c'est l'inverse en fait, c'est le groupe Ben folds five qui chante Air. Ça reste pas terrible quand même. Days of the new et son Running knees me fait penser à l'opening "western" de Heat Guy J, mais bon, c'est sympa, avec une basse bien présente, sans plus pour autant. On avance vite, mais c'est bientôt minuit, ou pas, et là, on va pioncer avec le très mou Macy day parade de Michael Penn, donc on enquille avec Fuel interprétant Walk the sky, un titre plus pêchu, avec un son rock qui va bien, pas de quoi sauter au plafond, mais voilà qui nous réveille enfin, un titre sympa. D'autant que derrière ce sont les Foo Fighters qui arrivent avec Airbus A320, euh non, juste A320, c'est déjà pas mal, belle pub pour le constructeur européen implanté à Toulouse. Dommage que le titre soit moyen, avec une voix suave et une mélodie de mollusque, on retrouve Morphée et ses bras douillets, comme David. Woooh, attendez, je le connais ce titre, oh putain, y'a du Green Day là??? Sérieux, je n'en avais pas le souvenir dans le film, mais Brain Stew remixé avec les cris de Zilla (oui, ce n'est un un Godzilla, remember), et les violons, ça le fait bien, un excellent titre donc, du coup, on se mate le clip original.

Brain stew de Green Day, vidéo de Green Day.

Ce ne sont pas silverchair avec Untitled, fuzzbuble et son pourtant dynamique Out there ou même Doey Deluxe et Undercover qui rendront cette OST inoubliable, bon, j'avoue, le titre de fuzzbuble est efficace et sympathique, les 2 autres sont moyens. On finit avec 2 titres de David Arnold, Opening titles et Looking for clues, 2 titres symphoniques sympathiques par contre, sans être inoubliables.

Mais le top, et j'en finirai là, c'est le mini métrage de Puff Daddy, PiDiddy Kong ou Diddy, on sait plus trop, et son Vient, je t'emmène, euh non, Come with me, à la fois Rap et Rock, le titre, pourtant ridicule, bah j'aime bien, c'est rigolo, en plus on constate dans le clip toute la démesure du rappeur qui se la pète grave, pourtant j'ai eu ce Cd 2 titres et j'aime même encore ce titre (ouais, la honte je sais), c'est dynamique, rythmé, le clip est rigolo, bref, j'aime bien, et je vous laisse finir l'année là dessus, en n'oubliant pas de vous dire que cette OST possède quelques titres sympa, notamment le Brain Stew de Green Day, des artistes de renom, Rage against the machine et Foo Fighters notamment, et on passe une belle heure finalement, sauf qu'il y a des titres qui endorment méchamment, mais dans l'ensemble ce n'est pas une mauvaise OST, mais elle est pourtant dispensable évidemment. En plus je vous montre les clips qui vont bien, et qui sont parfois ridicules en mettant en scène Zilla qui est déjà ridicule tout seul dans le film, mais bon, sur ce finissez bien l'année.

@

Come with me de Puff Daddy, vidéo de Omarpako14.

Publié dans Musique-Spectacle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article