Night Work - Scissor Sisters

Publié le par Twinsunnien

Night work des Scissor sisters.

Night work des Scissor sisters.

Troisième album du groupe Scissor sisters, sortie en 2010, nous voilà avec une belle petite paire de fesses en couverture ^^. Le nom du groupe étant issu d'un position sexuelle lesbienne, vous avez une idée d'entrée de l'état d'esprit du groupe.

Proposant une pop électronique proche du disco, avec un chant calqué sur les Bee Gees période Saturday night fever, on tombe sur des titres essentiellement dansant, qui vous feront remuer votre popotin.

Je vous raconterai comment j'ai découvert ce groupe lors de la chronique de Ta-Dah, leur album précédent. En attendant voyons voir ce que donne ce disque.

Débutant par Night work, nous saisissons instantanément le style dancefloor du groupe, avec un son disco moderne, la voix aiguë du chanteur rappelle les Bee Gees. Le refrain est entraînant, et il faut bien reconnaître que le tout est mélodieux et plaisant à écouter. Whole new way par contre va chercher un son moins moderne, moins rythmé, mais pourtant, le refrain chanté en chœur est ultra efficace et vous fera vous dandiner comme des vers de terre (bonjour la comparaison).

Arrive Fire with fire, une sublime balade piano, divinement bien chantée, dont je vous laisse découvrir le son avec la vidéo qui arrive, c'est le titre le plus connu de l'album, vous l'avez peut être déjà entendu qui sait, perso j'adore ce titre.

Fire with fire, vidéo de ScissorSistersVEVO.

Passons Any wich way que l'on verra un peu plus tard et voyons Harder you get, une voix plus métallique, une basse et une batterie plus présentent, pour un titre au rythme calme mais bien marqué, pas exceptionnel pourtant, il s'écoute bien. Running out sent bon les années 80 avec son intro rappelant un peu la vague New wave, enfin vite fait, n'abusons pas trop. Hein? Vague et New Wave sont redondants? M'en fout chuis pas écossais, donc je pige pas New Wave = Nouvelle Vague ^^. Un titre extrêmement sympathique qui rentre bien dans la tête, sans compter que quand la guitare arrive on approche du refrain ultra efficace, une harmonie parfaite entre les chœurs les instru, un titre qui une fois de plus vous fera vous dandinez comme une dinde (mes comparaisons sont de plus en plus mauvaises ^^).

Something like this, plus calme, se base en grande partie sur la batterie et le chants, même si on voit le synthé arriver et être de plus en plus audible. un titre qui s'écoute mais moins remuant que ce que l'on a pu entendre jusque là.

Revenons sur Any wich way, le clip est à suivre et permettra de faire une pause. Oui je l'ai placé là pour faire une coupure, quoique j'aime bien son rythme et le chant est encore plus aiguë que ce que l'on a écouté jusque là, rythme efficace, instru qui vous fera vous secouez comme une bouteille d'Orangina, un excellent titre aussi. Mais voyons le clip.

Any wich way, vidéo de ScissorSistersVEVO.

Skin this cat est bizarre, au son digne d'un film de SF des années 80, c'est Ana Matronic qui prend le dessus sur Jake Shears au chant, voilà qui nous offre un nouveau timbre de voix, moins aiguë, pour un titre plus tranquille, sympa aussi, sans pour autant être dynamique.

Skin tight est un excellent titre, plus posé, jouant plus sur l'émotion de la voix de Jake Shears, j'ai cru entendre du Mika lorsque le refrain se lance, un très bon titre qui monte lentement mais est ultra agréable à l'écoute.

Sex and violence avec son synthé rappelant Midnight express, est un poil moins bon je trouve, peut être un peu trop classique, je ne sais pas. Night life, et son intro faiblarde, part pourtant dans un bon rythme, toujours sonnant années 80, le chant dynamique vous entraînera dans une danse désarticulée, pourtant pas hyper bon, j'ai bien aimé le son de ce titre et son rythme pas foufou mais assez rapide pour faire monter en vous la volonté de danser.

Le très long Invisible light termine cet album en beauté, titre différent des autres, plus construit, mais au son toujours aussi marqué par les années 80, ce titre est ultra sympathique, vous en verrez le clip à la fin de cette chronique, il clôt brillamment cet album, j'adore le côté différent de ce titre.

Que dire, si vous avez envie de vous retrouver propulsé dans les années 80, avec un son modernisé, cet album est pour vous, si vous aimez les paroles parfois un peu bizarre, aussi. Un excellent album, que j'adore, pour un groupe pas forcément connu. Il faut aimer la voix du chanteur c'est sur, mais moi ça me va très bien, pas un indispensable, mais à écouter de temps en temps c'est plutôt sympa et frais.

@+

Invisible light, vidéo de ScissorSistersVEVO.

Publié dans Musique-Spectacle

Commenter cet article