The Bouncer

Publié le par Twinsunnien

The Bouncer sur PS2.

The Bouncer sur PS2.

Chaque nouvelle console a besoin d'une vitrine, d'un jeu qui montre comment elle est trop bien que c'est trop génial que c'est trop trop beau. The Bouncer, édité par Squaresoft, est destiné à montrer la possibilité de l'éditeur à faire des cinématiques à tomber, permettant à Sony de dire que sa PS2 quand même, elle envoie du pâté en terme de graphisme, trop joli.

Donc fin 2000 au Japon, l'année suivante ailleurs, le titre développé par DreamFactory arrive, et là, les screenshots, les cinématiques, plus le nom Squaresoft font rêver les joueurs, c'est trop trop mais trop joli, la nouvelle PlayStation 2 elle est trop balèze quand même. Petite vidéo et on revient.

Vidéo en anglais de Jeremobie.

Seulement, à force de s'attarder sur les graphismes, on en oublie que c'est avant tout un jeu vidéo, avec un côté interactif. Squaresoft avait percé méchamment le monde des jeux de combat avec ses Tobal n°1 et Tobal 2, possédant un mode de jeu aventure, pas dégueulasse du tout. Donc ils savent faire, pas de problème.... ou presque.

D'abord, les cinématiques sont magnifiques, rien à redire là dessus, ah si, le style de NOMURA Tetsuya au chara design (FFVII - FFVIII) ne me plait pas, non mais Sion ressemble à un brouillon de Sora, et c'est quoi ces fringues? Sans rire? Les perso sont habiller bizarrement, avec aucun style, je cause pas des coiffures encore, je me modère. Bref, c'est une question de point de vue, mais autant j'aime bien FFVII et VIII, mais je n'arrive pas à aimer le style NOMURA, désolé.

Menu, intro, choix du perso et pinaaaaaaaage!Menu, intro, choix du perso et pinaaaaaaaage!Menu, intro, choix du perso et pinaaaaaaaage!
Menu, intro, choix du perso et pinaaaaaaaage!Menu, intro, choix du perso et pinaaaaaaaage!Menu, intro, choix du perso et pinaaaaaaaage!
Menu, intro, choix du perso et pinaaaaaaaage!Menu, intro, choix du perso et pinaaaaaaaage!Menu, intro, choix du perso et pinaaaaaaaage!

Menu, intro, choix du perso et pinaaaaaaaage!

Bon, de nos jours, on a du mal à croire que ce fut une vitrine technologique, mais je reconnais que quand on connait un peu les jeux PS2, il est loin d'être laid. En plus il semble qu'un scénario veuille se mettre en place, malgré un doublage anglais moyen et surtout des sous titres français un peu à l'ouest, ce jeu intrigue. Surtout que l'on a le choix parmi les 3 personnages.... mais attendons un peu.

Comme les Tobal, on peut se bastonner en versus, avec des personnages à débloquer par contre, dans une arène tout en 3D, où l'on affronte 3 adversaires, comme dans Power Stone sur DreamCast. Il existe un mode survie, ressemblant au mode histoire de Tobal, dans un couloir, il vous faudra buter des méchants pas gentils qui sont méchants et qui veulent votre peau pour en faire une descente de lit, les enfoirés.

Mais venons en au mode histoire, encore une jeune fille qui se fait enlever, ils ont pompé Mario ou Zelda, ah bravo. Mais, ce dont je n'ai pas encore parler, que j'ai évité au maximum, c'est ce qui explique que ce jeu n'est jamais entré au panthéon des bons jeux, malgré ses graphismes impressionnant, non, ce n'est pas le scénario, ni la chara design, mais bien la jouabilité. Qui n'a jamais fait une partie de Double Dragon ou Streets of rage, voir Golden Axe, les persos répondent au doigt et à l'œil, on enchaîne les tatanes dans les gueules adverses, et ceci rend le jeu défoulant et agréable. Ceci avec une rapidité nécessaire pour ne pas s'ennuyer. Bon, et bien ici c'est mou, plus que mou même, on appuie sur une touche, le coup met 10 années lumière à se lancer, et pour peu que l'on ai mal juger de l'allonge, il faut recommencer en s'approchant. Les combos sont quasi impossibles à sortir tant le timing est lent, ça ne sert à rien de tapoter les boutons, chaque chose en son temps, rien ne sert de courir. Si l'adversaire se protège, il faudra appuyer sur une autre touche, attendre et voir si ça fonctionne. Chaque méchants abattu vous rapporte de l'exp à offrir à votre perso en fin de stage, pour le faire évoluer, l'idée est bonne, dommage que le gameplay ne suive jamais.

Baston dans un bar, dans la rue, et écran de fin de niveau.Baston dans un bar, dans la rue, et écran de fin de niveau.
Baston dans un bar, dans la rue, et écran de fin de niveau.Baston dans un bar, dans la rue, et écran de fin de niveau.

Baston dans un bar, dans la rue, et écran de fin de niveau.

Oui, j'arrête car tout est dit, un beat'em all ne doit jamais avoir une telle lenteur dans ses coups, avec une animation lente, le principe de ce genre de jeu est de bastonner sans relâche les vilains, or ici, on à le temps de faire cuire des crêpes et même de les manger, dommage, car le classicisme du scénario, le chara design douteux, j'aurai pu passer outre si le gameplay avait suivi, mais là non, pas moyen, et en plus je crois que le jeu est hyper court, franchement je n'ai pas eu le courage d'aller voir la fin, trop frustrant. Un jeu à éviter donc.

@+

Baston sur un train.Baston sur un train.
Baston sur un train.Baston sur un train.

Baston sur un train.

Publié dans Jeux vidéo

Commenter cet article