Battle Invasion

Publié le par Twinsunnien

Battle Invasion en DVD.

Battle Invasion en DVD.

Bon, parfois je fais des commandes sur priceminister, de produits d'occasions essentiellement, et quand je trouve un produit que je recherche, j'aime bien aller voir la boutique du vendeur, si celle ci n'est pas trop longue à parcourir, je m'y balade et recherche la perlouse rare, c'est comme ça que j'ai découvert Tout ce qui brille de Géraldine Nakache et Hervé Mimran, pour à peine 2€, les frais de ports étant moindre si on ajoute un article du même vendeur. Bon, je ne suis pas là pour faire leur pub, c'est juste pour vous expliquer le pourquoi du comment je me retrouve à chronique une telle chose que ce Battle Invasion, dont on apprend que le titre original est Alien Dawn, typiquement français de remplacer un titre en anglais par un autre titre en anglais. Certainement pour surfer sur le mauvais World Invasion : Los Angeles, je sais pas. Bon, ensuite, on s'en doute, pas de sortie cinéma, du moins j'espère, parce que bon...on va voir pourquoi après une vidéo.

Bande annonce VF, vidéo de Les extraterrestres au cinéma.

Déjà, le DVD ne propose qu'une VF (mauvaise sans faire saigner des oreilles pour autant), et nous indique 90 minutes de film, soit 1h30 chez moi, je pense que nous sommes d'accord, bon, en fait le film (avec 5 minutes de crédits finaux) dure 1h17, oki, ça sent la bonne grosse bouse donc ^^.

Ah l'emballage est joli, avec des images de synthèses semblant 'gnifiques, mais bon, une fois le film lancé, ah, ça débute façon Blair Witch Project, une meuf se filme façon selfie avec son téléphone, et là on se rend compte que niveau acting, il y a du level. Bonne poilade en prévision donc. Aïe, mais y'a un problème avec la réalisation là, ça coupe vite, et passe rapidement sur les effets aliens histoire d'éviter de montrer la pauvreté du truc. Pourtant, au point de vu des effets spéciaux, on varie entre le mauvais ou mal intégré, au « ouais, pas mal », pas de quoi faire saigner des yeux, mais loin d'être parfaitement intégrés pour autant.

Oh, mais je ne vous ai point parlé de l'histoire. Une meuf se retrouve prise dans une invasion martienne, ces aliens venant faire leurs cueillette de bouffe pour l'hiver, et ils ne mangent que de l'humain, question de régime alimentaire strict sinon ils ont des gaz. Ces aliens se déplacent dans des tripodes (moi la nouille!) carrément pompé sur La guerre des mondes, d'ailleurs les scènes où tout le monde court devant ces engins fait méchamment écho à la version de Spielberg avec Tom Cruise (control). On nous présente l'invasion à travers la téloche, avec un effet merdique, du coup on entr'aperçoit Barack Obama, et on devine que c'est le bordel. D'ailleurs plus tard, sans aucune émotion, la télé annoncera la mort du président, de façon ultra rapide, et avec une idée genre « on s'en fout en fait », c'est dire si la réalisation est efficace quoi.

Très vite, la meuf va se retrouver enfermée avec une journaliste blessée, et va tomber sur 2 mecs qui avaient essayé de fuir plus tôt avec 2 autres personnes en tentant de faire démarrer une caisse sans les clefs, et la scène est hilarante, avec les 4 personnages qui gueulent « putain mais je vais la démarrer moi cette caisse », « vos gueules, je vais y arriver », pour finalement sortir un « le fil bleu avec le jaune, je suis sure que ça marche (c'est une meuf qui dit ça) ». On avait donc assisté, médusé, à l'attaque alien avec des jolis effets verts, mal intégré, mais je vous ai déjà causé des effets spéciaux, n'y revenons pas.

Donc, la journaliste blessée, la meuf du début, et les 2 gars se retrouvent cloitré. Il y a Roger et Anders, bizarrement, la meuf du début, j'arrive pas à retenir son nom, pourtant elle est mignonne, et plus tard quand elle sortira au jour avec son débardeur moulant, on peut dire qu'elle est bo... euh, je m'égare, pardon, donc, la meuf du début elle est infirmière ou un truc dans le genre « j'ai la pratique mais pas l'équipement », oki, donc il leur faut aller piller le supermarché d'à côté. Elle part avec Anders, le mec en débardeur un peu dingue qui aime bien montrer ses muscles, et aime bien ses cheveux, on le verra vite. Donc, pas de bol, devant le Super U du coin, y'a un couple armé qui tient la garde, pourquoi ? On le sait pas, mais bon, ils sont armés et énervés, petit bug dans la VF, quand la meuf du garde lui dit « pourquoi tu leur as tiré dessus ? » alors qu'il les a juste menacé, mais bon. Et là, encore une scène surréaliste arrive, alors que le couple de garde discute, on voit notre chevelu Anders se jeter sur l'homme armé et le molester, tant qu'à y être. La scène est d'une pauvreté rare, et m'a fait rire j'avoue. Après donc la meuf du début va chercher son matos, et les revoilà de retour dans leur chez eux. Roger a fait une connerie, en fait, la journaliste avait une soif de ouf, et Roger, gentil tout plein, bah il a trouvé de l'eau, seulement dès que la journaliste a bu une ou deux gorgées, c'est le drame, elle se met à gueuler, c'est là que les 2 autres se ramènent, et, alors que c'était dans le noir, Anders allume la lumière et constate que Roger est un con, il lui a donné, de l'eau de javel... « j'y voyais rien ! » se défendra Roger. Pas de bol hein, la journaliste se la joue Exorciste en vomissant très rapidement du sang. On en peut plus rien faire, il faut l'achever cette pauvre bête, « je ne pourrai pas lui tirer dessus » dira Roger qui préfère lui briser la nuque, moins long comme mort... ouais, logique, une balle dans la tête est plus long que de briser une nuque, et Roger veut le faire, mais s'en retrouve incapable au final, et c'est Anders qui le fera, on notera qu'en état de choc, il pensera à se recoiffer, « elle m'emmerde cette mèche ». Le coup de l'eau de javel, je ne m'en remet pas, et je crois que c'est la connerie la plus marquante que je n'ai jamais vu dans un film, j'en rit encore.

Mais c'est pas fini, car Anders, choqué après avoir tuer quelqu'un, se la joue homme renfermé, et va faire l'Agence tout risque, il va au Carrefour du coin (euh, ou Super U je sais plus ^^), et il achète, euh vole, des trucs et des machins, il construit une arme dévastatrice qui va permettre de buter ses connards ! Sauf que son lance roquette à base de tuyau d'évacuation d'eau sera un échec, autre scène hilarante, le voir viser le tripode (qui bizarrement ne bouge plus, il doit faire dodo je sais pas) et Roger de gueuler, lâche ça, ça va exploser, mwahahahahahaha, grosse poilade. On rira moins quand il tentera de faire des bombes artisanales, qui pourtant seront ultra efficace.

Je vous cause pas du fait qu'évidemment il s'instaure un jeu de séduction entre Roger qui veut se taper l'héroïne (c'est jamais dit clairement), et Anders qui l'aime bien aussi, la meuf du début préfère Anders à première vu, mais on ne le saura jamais.

Ensuite, euh, ils arrivent finalement à démarrer la caisse du début, et partent à l'aventure, vers Paradise City (comme dans la chanson des Guns 'n' Roses), bon, c'est le bordel aussi là bas, et les bombes d'Anders s'avéreront efficace. Entre temps ils ont récupérer les 2 meufs du début dans la fameuse caisse (ouais fô suivre, mais je raconte mal aussi), et là ils verront que les aliens ils parquent les humains comme des moutons, pas cool, surtout que la clôture est électrifiée. Désormais, un seul objectif, essayer de buter une de ces saloperies de tripodes. Alors l'héroïne, qui a fait de l'athlétisme dans sa jeunesse, va servir d'appât histoire de tendre un piège vicieux. Après un léger doute (toujours à travers la vidéo qu'elle fait avec son portable, façon Blair Witch) elle y va, là, c'est une fois de plus hilarant, et au final Roger et les 2 autres meufs se font capturés, façon Kim Bauer quoi. Et c'est désemparé que Anders en profite pour tripoter la bonnasse qui ne veut pas les laisser se faire enlever ^^.

Euh, ensuite direction Paradise City, pour retrouver notre petit Roger, et après avoir mis plein de bombes artisanales, ils retrouvent Roger et la jeune meuf, l'autre a disparu, pas loin, vu qu'après une recherche, on se retrouve devant un pompage d'Alien et de Starship Troopers, la meuf qui accompagnait les gusses au début est en train de se faire bouffer par un gros truc visqueux, et nos héros débarquent pour la sauver et butent ce monstre.

Et alors que notre héroïne commence à kiffer de buter de l'alien, elle lance un appel à la résistance, ainsi la lutte est lancée, et voilà, c'est fini.

Que dire donc de ce film, déjà, je vous le déconseille, j'ai beau aimer les nanards, là c'est juste un film de merde, comme on en voit sur NRJ12 ou D8, vous savez, ce genre de sous film, pas bon, même carrément mauvais, mais pas assez mauvais pour être drôle du début à la fin. Pourtant, le coup des effets spéciaux inconstants, l'eau de javel, les nombreux « emprunts » au vrai cinéma, la meuf qui est bon.. euh, un jeu d'acteur ni mauvais, ni bon, enfin si, mauvais plutôt, comme quand les persos découvrent l'alien qui bouffe la meuf, on se croirait devant l'intro du tout premier Resident Evil sur PlayStation, même jeu de poulpe quoi, euh, donc, ah, une réalisation mauvaise, une histoire vue et revue, bref, un film à éviter. Si vous avez 1h15 à perdre, je vous conseille plutôt de regarder le premier [O]Rec qui lui est supérieur en tout point et vous fera bien flipper. Là c'est ridicule sans être digne d'un nanard attachant, trop peu de moments épiques façon eau de javel ou lance roquette artisanal pour le rendre indispensable à voir, dommage, car quelques scènes sont franchement hilarantes (sans le vouloir), passez donc votre chemin, et merci de m'avoir lu ^^.

@+

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article