Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban

Publié le par Twinsunnien

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban.

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban.

Troisième livre de la saga pour enfant qu'est Harry Potter, dans un univers magique (j'ai voulu dire onirique, mais je vous confesse ne pas savoir le sens précis du terme), où Les Moldus sont les humains normaux n'ayant aucun pouvoir magique, même Garcimore a sa place à Poudlard, c'est obligé. Oui, je voulais citer Garcimore, "ça marche pas" ^^. Chez les britanniques sort en 1999 ce livre. J.K. Rowling, dont j'ai appris récemment qu'elle n'avait pas employé son nom prénom pour plus facilement être éditée, continue de suivre Harry, toujours aussi bien traité par son oncle et sa tante, un peu poussé même je trouve, la structure est pré rentrée chez Vernon à se faire maltraité, retrouver ses amis Ron et Hermione avant d'aller à Poudlard et... woooh, attendez, là un dangereux pas gentil c'est évadé de la prison d'Azkaban, et Harry doit être protégé, pour une raison assez obscure.

L'ombre de Sirius Black va pesée tout le long de ce roman qui pour le coup mûri enfin, moins gamin, il y a un vrai danger, et celui dont il ne faut pas prononcé le nom se fait aussi un peu plus présent, mais surtout, la révélation finale du livre, nous en apprend plus sur Harry et ses parents, et alors que ce revirement de situation fait tomber la pression... bon, oui, je fais de mémoire et lis de traviole le bel article sur wkipédia, mais là, j'allais oublié les détraqueurs, les bestioles flippantes et dangereuses qui obligeront Lupin, un nouveau prof à apprendre le Patronus pour tous.les élèves. Il y a aussi les sorties au Pré au lard, en cachette parce que Harry n'y a pas droit. Avec le pseudo alcool, et le chaudron qui vomit, ou chais plus quoi.

Mais au delà de la surprenante révélation sur Sirius, c'est aussi le truc temporel qui va étonner la plupart des lecteurs, avec le cerf et le lac, vivi, c'est plutôt bien conçu je trouve, et on se passionne finalement pour ce qui était une histoire pour enfant. C'est ce tome, pourtant ne faisant pas encore entrer la série dans la tragédie (le premier mort choquant interviendra lors de La coupe de feu), qui fait entrer la série dans les livres à lire, ce qui ne veut rien dire j'en conviens.

Surtout que l'on découvre des choses sur l'animal de compagnie de Ron, sur un des professeur aussi, bref, ça s'affole un peu quand même, et on constate qu'effectivement, les Harry Potter peuvent être intéressant, même pour un adulte, on lâche progressivement (mais pas complètement) le côté gamin, le tout sur un ton agréable et rapide à lire, une série de livre qui devient donc indispensable à partir de ce tome. Promis, la prochaine fois, non pas je lis le livre, mais je regarde le film pour me remémorer un peu l'histoire, bon, les films (surtout à partir du 4 en plus) coupent méchamment de façon abrupte qui fait que ceux n'ayant pas lu les livres ne pigent rien, mais peut être que ça me rafraîchira la mémoire, donc autant vous dire que tant que les 3 premiers films ne sont pas chroniqué, bah vous ne verrez pas La coupe de feu en livre, donc il y en a pour un petit moment, amis je les ferai promis. Vous l'aurez compris, un livre à avoir et à lire évidemment.

@+

Publié dans Livre - BD - Manga

Commenter cet article