Total NBA '96

Publié le par Twinsunnien

Total NBA '96 sur PlayStation.

Total NBA '96 sur PlayStation.

Hé hé hé, me revoilà parti dans ma jeunesse, bon, j e n'ai pas eu ce jeu en 1995, mais en 1996, la petite console grise de chez Sony n'arrivant chez moi que le 1er mars 1996, et Total NBA '96 est par ailleurs, mon tout premier jeu de Basket Ball. Sony sort ce jeu, alors qu'en face Konami offre un NBA in the zone il me semble. Je me rappelle avoir en novembre 1994 avoir hésité entre NBA Live '95 et Secret of Mana, sur Super Nintendo, oui, la licence d'EA aurait dû être mon premier jeu de Basket Ball, mais le livret en plus dans le RPG de Squaresoft fit la différence, et je remercie mon cerveau de puceau d'avoir fait ce choix. Mais, après une vidéo, nous verrons ce que cela donne.

Vidéo de jeu, vidéo de Vanessa SNK.

Ah, mince, c'est aussi un jeu qui s'inscrit dans le cadre des jeux omnisports, ça faisait longtemps que je n'en avais pas fait un, hein ? FIFA 15 la semaine dernière ? Mais euh, dans ma tête d'abruti omnisports veut dire sports dans un palais omnisports genre Bercy.... merde, mais alors mes chroniques sur le Football américain, le Hockey sur glace et autre BaseBall seraient exclus... et flûte Sébastien, vous me gonflez de si bonne heure.... N'empêche que cette chronique s'inscrit dans cette saga quoi, et re flûte, voyons voir le jeu, c'est ça qui compte.

Petit détail, en 1996 j'avais une belle pochette avec couverture pseudo holographique, le truc qui change d'image quand on le bouge, truc inutile mais bon. Là ma version n'a pas cette couverture.

Déjà, licence officielle de la NBA oblige, on peut faire une saison régulière, ou passer directement aux PlayOff, à 16 ou 8 équipes. Avec les parquets différents en fonction des équipes qui accueillent, et surtout un graphisme exceptionnel, le parquet brille, on voit les pieds et les jambes des joueurs en reflet sur ce fameux parquet, les ralentis sont légions avec changement d'angle de caméra, forcément spectaculaire. Mais continuons les menus, on peut faire l'exhibitionniste en mode Exhibition, et montrer à tous sa... euh, valeur à travers un match amical. On peut choisir parmi 3 modes de difficulté, Easy, Medium et Hard (avec Exhibition ça le fait!), le temps des ¼ temps, 1, 2, 3, 4 etc... jusqu'à 12 minutes, et mode de jeu en Simulation ou Arcade. Je n'ai essayé que la Simulation. Oh, le jeu est intégralement en anglais, si la langue de Sean Connery vous donne des boutons, pas de panique, c'est finalement parfaitement compréhensible, pensez-vous, j'avais 13 ans quand j'ai eu ce jeu, et j'arrivais à y jouer alors bon, puis le manuel est en plusieurs langue dont la langue de Jean-Pierre Papin, alors ça va quoi.

Intro et divers menus.Intro et divers menus.
Intro et divers menus.Intro et divers menus.

Intro et divers menus.

Donc je vous ai déjà parlé des graphismes, que je trouve jolis, aujourd'hui encore, les commentaires anglais peuvent énerver par leurs redondances, mais bon, ça le fait pas trop mal. C'est surtout la jouabilité qui nous intéresse. Ce jeu, bah j'arrive à jouer, grâce à sa simplicité, Triangle permet de lancer le tir, plus on appuie, plus le joueur aligne la mire, si possible, il vous faudra lâcher le bouton en haut du saut pour une meilleure précision. Pour smasher, dunker et autres joies, le Carré est votre ami, seulement attention aux fautes offensives, il faut bien veiller à ne pas avoir de défenseur sur la trajectoire. Si votre opération réussie, un beau ralenti montre votre dunk sous un angle différent dynamique. Rond permet de faire une passe courte, et Croix, une passe au joueur le plus prche du panier. R1 permet d'accélérer votre dribble et de courir.

En défense, Triangle permet de sauter, histoire de prendre un rebond (vaut après un tir en attaque), ou de contrer un shoot adverse, et Rond permet de tenter un steal, vole de ballon quoi, attention aux fautes défensives par contre, bien être face à son adversaire, sinon, sanction.

Sinon, euh, j'ai pas trouver les temps morts, j'ignore si il y en a, et j'ai pas cherché, on peut faire des changements aussi. La mi-temps voit en arrière plan des bonna.. pompom girls jouer avec leurs pompons. Par contre niveau tableau de fin de match, c'est assez décevant niveau statistiques, pas de meilleur joueur, pas de meilleur marqueur, dommage, on ne peut pas analyser quoi. Pire, j'ai fait des PlayOff, et sortant gagnant, j'ai juste eu droit à un « Congratulations, you won the NBA Championship » belle phrase jaune, qui veut dire en gros « va te faire si tu croyais voir la remise du trophée ».

Ah, sinon, les joueurs voient leurs photos apparaître quand ils font un dunk, et on constate que, bon, en étant loin d'une version moderne, mais réfléchissez, c'était il y a 20 ans, et bien les joueurs se reconnaissent en fonction de leurs envergures et même leurs coupe de cheveux (Rodman se reconnaît facilement). J'ai pas dit, mais ça répond super bien à la manette, et les bruitages sont très bons, sauf l'ambiance moyenne, sans être mauvaise pour autant.

Niveau défaut, quelques bugs de collision, surtout lors de dunks qui voient le joueur traverser le panneau du panier. On regrette aussi l'absence de scènes d'intro des équipes, mais rien de gênant. La gêne intervient surtout quand y'a du monde sous le panier, et quand on ne comprend pas bien où est le ballon, un peu brouillon a ce moment là, mais sinon, c'est très bon.

En match, lancer franc, fin de ralenti d'un smash, et ralenti de dunk.En match, lancer franc, fin de ralenti d'un smash, et ralenti de dunk.
En match, lancer franc, fin de ralenti d'un smash, et ralenti de dunk.En match, lancer franc, fin de ralenti d'un smash, et ralenti de dunk.

En match, lancer franc, fin de ralenti d'un smash, et ralenti de dunk.

Parfaitement jouable, beau, même encore de nos jours, mon premier jeu de Basket (Ball et pas Shoes comme le titre de 1000say, ni même Case comme le titre de Green Day), était donc une réussite, je ne vous ai pas dit, mais il existe plusieurs caméra. L'IA est moyenne, mais aussi je n'ai jamais joué en Hard. Alors que j'ai du mal devant la complexité des NBA 2K, là j'accroche facilement, non pas que Total NBA '96 soit supérieur à la série 2K, pas du tout même, mais je m'adapte plus vite à ce jeu sur PlayStation que les récents jeux PS3/XBOX360, un jeu pas indispensable, mais qui m'a marqué, c'est pourquoi je l'ai acheté à nouveau. Un très bon jeu de Basket, dépassé aujourd'hui, je ne vous ferez pas l'affront de vous dire d'y jouer, cherchez un 2K d'occaz' si vous voulez un très bon jeu de ballon orange. Très bon jeu, m'ayant marqué, mais inutile de nos jours, sachez juste qu'avant, il existait aussi de très bon jeu sympathique.

@+

Fin du game.Fin du game.
Fin du game.Fin du game.

Fin du game.

Publié dans Jeux vidéo

Commenter cet article