Astérix et le domaine des dieux

Publié le par Twinsunnien

Image de allociné.fr.

Image de allociné.fr.

Voilà un film que je voulais voir depuis un moment, alors que je ne suis pas particulièrement fan du gaulois et ses amis, bien que, comme pas mal de monde, j'ai bouffé de la BD étant petit, j'aimais bien, mais sans plus, un peu comme Tintin quoi. Les adaptations animés sont souvent très fidèles aux albums qu'elles adaptent, et je vous cause même pas des films (ou purges?) en prise de vue réelle, oui, même le film de Alain Chabat est une purge pour moi, mais nous ne sommes pas là pour en débattre. Pourquoi donc ce film m'attirait? Un nom, Alexandre Astier. Le monsieur est ultra balèze, et le voir s'accaparer une icône comme Astérix pouvait donner un truc sympa. Donc voilà qu'en 2014 il adapte avec Louis Clichy, l'album du même nom au cinéma, mais pas dans de l'animation 2D traditionnelle, non, là ce sera en image de synthèse. Alors si j'ai pu voir ce film, c'est encore une fois grâce à Inod et son code Canal+ me permettant de voir pendant un mois, gratuitement, les programmes de la chaîne cryptée. Donc je serai peut être un peu plus clément avec ce film, ou les autres films à venir, ceci dit je vous le précise à chaque fois comme vous avez pu le voir. Bande annonce en VO. Oui c'est la VF en vrai, mais ça fait plus classe comme ça.

Bande annonce, vidéo de FilmsActu.

César a un plan, il va construire une ville immense encerclant le village d'irréductible gaulois, histoire de les faire craquer, il n'en peu plus de ces gens qui ternissent sa grandeur, donc voilà son plan. Plan pourri, nous sommes d'accord. L'idée de départ n'est pas ce qu'il y a de plus brillant, pourtant on pourra y voir un moyen détourné de causer écologie, mais sinon, j'avoue qu'au niveau du scénario, ce n'est pas folichon. Surtout qu'Alexandre Astier nous montre des scènes cartoonesques, qui ne feront rire que les marmots. Comme ce début où Astérix et Obélix se disputent un sanglier, pourtant pas mal réalisée, la scène transpire le gag visuel pas top quoi.

Oui, mais par moment on retrouve les dialogues que l'on devinent de Astier, ce sens de l'écriture, de la répartie, juste brillant, seulement ces moments interviennent trop promptement pour nous empêcher de nous dire que le public visé est jeune, très jeune même.

Mais parlons de l'animation, très jolie, fluide, on reconnaît les personnages pourtant en image de synthèse, les proportions sont respectées, et bon, je ne l'ai pas vu en 3D, mais ça doit pas trop mal le faire je pense. C'est beau, bien foutu, sans pour autant fourmiller de détails, c'est assez simpliste mais sympa.

Niveau doublage, ouch, c'est juste nickel, pléthore de stars françaises se sont données rendez-vous (enfin bon, elles étaient payées pour aussi ^^), les vois collent plutôt bien aux personnages, le plus choquant étant de mettre 10 piges à piger quel perso est doublé par Alexandre Astier, ou Géraldine Nakache, après on reconnaît aisément Lionnel Astier, Elie Semoun et surtout Serge Papagalli en Abraracourcix, son accent ligérien (de la Loire bande d'inculte) le trahissant d'entrée, et siiiiiii, vous le connaissez, Guethonoc, le paysan qui gueule tout le temps dans Kaamelott, c'est lui. Oh, mais j'oubliais le meilleur de tous, Roger Carel, juste excellent dans la voix d'Astérix, comme depuis toujours en fait, j'avoue être retombé en enfance quand M6 diffusé les dessins animés les soirées électorales ou pendant les vacances d'hiver, oui, j'ai dit que je n'aimais pas spécialement les Astérix en début de chronique, mais je n'ai pas dit que je détestais non plus.

En fait, je dois avouer être entré dans le film et ne pas m'être ennuyé, même si parfois la réalisation est trop rapide, comme cette scène vers la fin, hommage à King Kong, puis qui part dans l'appartement puis repart dans la rue, même Michael Bay ne coupe pas aussi promptement ses scènes.... non je rigole mais là j'avoue avoir été larguer un court instant, ce qui s'avère décevant connaissant la qualité du réalisateur.

Oh, évidemment les adultes trouveront leur bonheur, contrairement à un Disney ultra niais, ici ce n'est pas trop lourd à voir, déjà pas de chansons casse noix, ou de personnages trop beaux pour être vrais, ici on se fracasse la tronche entre gaulois. Il est à noter l'idée sympa du "bluff", sans potion magique les gaulois sont obligés de jouer sur ce bluff et sur la peur qu'ils créent chez les romains pour défendre leur village. Même si c'est un peu lourd (le coup de poing à latence, le "faux jeu"), l'idée est sympa (issue de la BD?). Comme l'idée de faire une critique des HLM qui dans les années 70 poussaient (le livre est sorti en 1971 si wikipédia dit vrai) comme des champignons. Sans parler écologie avec l'abattage des arbres, qui offrira des scènes lourdingues je trouve, à volonté comique, mais chiante, entre l'esclave en chef qui voit son discours entrecoupé des journées de labeur, journées inutiles vu les gaulois replantent les arbres abattus, c'est drôle au début, puis dans la répétition, c'est chiant et puéril je trouve, ce qui est dommage.

Oui, bon, le film ne durant que 1h20, je vais déjà conclure, pour vous dire que ce film mérite d'être vu au moins une fois, même si il peut être lourd par moment. Pour les fans d'Astérix, je ne sais pas, je n'en fais pas parti, mais pour les fans d'Astier, c'est mi-figue mi-raison, on retrouve des dialogues pêchus, très drôle, des situations que l'on sait de lui, comme quand le centurion doit être poli avec les euh, j'ai paumé leurs nom, les romains qui se battent quoi. Seulement la faiblesse scénaristique saoule, oh là là, on va augmenter les prix pour faire de la thune mais si on sait que c'est pas bien, oh là là, on va aller y vivre si c'est comme ça, oh là là, finalement non, pardon, mais c'est très très puéril, j'avoue que sans la qualité des dialogues d'Alexandre Astier et la qualité du doublage, bah je me serai fait chier quoi, à voir une fois donc, mais pas à posséder. J'ai aimé moyen + ^^.

@+

Publié dans Cinéma

Commenter cet article