Zootopie

Publié le par Twinsunnien

Image de allociné.fr.

Image de allociné.fr.

C'est parti pour une introduction chiante, donc j'ai décidé d'aller au cinéma les week-end où je reste au Puy (je vais pas m'étendre là dessus), soit environ 1 week-end par mois, voir toutes les 3 semaines. J'ai aussi, comme un taré, pour habitude d'aller à la séance du samedi à 14h, voilà. Il se trouve que là, le choix ne fût pas bien vaste, la programmation cinématographique étant d'une pauvreté implacable. Ce qui ne veut rien dire mais ça sonne bien. J'ai hésité entre The Revenant et Zootopie. Vous vous doutez que c'est le film d'animation des studios Disney (ce qui nous est répété au moins 3 fois en début de film, comme si on l'ignorait...) qui a gagné. J'ai peur que le film qui a enfin oscarisé Léonardo Di Caprio soit chiant en fait, et après avoir lu les articles du Mad Movies de février, j'en suis presque convaincu. De plus j'estime que The Revenant est plus un petit film, genre un survival dans une nature hostile qui ne doit pas avoir trop de succès, or il semble que le film cartonne en France. Vous allez me dire que je suis con, j'ai bien un truc sur une guerre des étoiles, vi, mais Le retour de la force était programmé pour être un carton, là où The Revenant sonne plus comme un film d'auteur. Bref, je n'ai pas à me justifier, surtout que mes arguments sont pourris ^^.

Sorti en 2016, putain c'est con de dire ça, bon, donc, film d'animation des studios d'animation Disney, en image de synthèse, Zootopie raconte l'histoire de Judy qui rêve d'être policière à la capitale Zootopie, une ville gigantesque, oui, mégalopole on va dire, où tous les animaux vivent en harmonie, les prédateurs et les proies sont en osmose et tout va bien. Forcément comme toute ville il y a des crimes, bizarre, je pensait que c'était une spécificité humaine ça, mais bon, et la lapine fera tout pour intégrer la police, quitte à devenir le premier lapin à intégrer ce corps de protection des citoyens. Mmmmh, j'ai voulu faire un truc classe sans répéter police, mon effet est pourri. Mais regardons la bande annonce, pour un film que j'ai vu en VF, pour la première fois j'ai découvert la salle anxiogène tout en longueur du ciné Dyke, la salle 1, où l'on ne te diffuse pas de musique avant le film, flippant, mais passons.

Bande annonce VF, vidéo de FilmsActu.

Dès lors que Judy atteindra son objectif, en sortant major de sa promo, elle va devoir faire ses preuves, et elle met du cœur à l'ouvrage en temps que pervenche, avant de faire le forcing pour enquêter sur les mystérieuses disparitions de prédateurs, dont une belette, dont la résolution déterminera l'avenir de Judy au sein de la police.

Après une intro courte pour bien cerner Judy, on découvre Zootopie, sur la chanson de Shakira pas dégueulasse du tout j'avoue, le truc bien ici, c'est que contrairement à ce que j'avais l'habitude chez Mickey, bah Try everything est la seule chanson du film. Et en plus elle s'écoute bien. On découvre les différentes zones de Zootopie, le désert, la zone glaciaire, tropicale, et là la technique est époustouflante, les chutes d'eau, la beauté des décors, ouch, j'ai pris une petite tarte j'avoue. En plus le côté fourrure des personnages est magnifique, et les personnages sont carrément ultra expressif, bref, du régal côté technique.

En y regardant bien, au niveau du scénar', c'est juste une enquête classique, qui fera tomber quelques têtes, mais la fin change un peu la donne, le méchant n'est pas celui que l'on croit et on repart pour une vingtaine de minutes supplémentaires pour terminer correctement le récit. Classique, mais efficace. Le "truc" final, on le voit venir de suite, mais bizarrement, ça ne m'a pas déranger. Le seul passage gênant est celui où Judy chiale parce qu'elle est pas gentille, alors qu'en fait c'est juste un lapin qui avait peur d'un renard, cette scène est conne comme pas permise, mais dans le film j'arrive à pardonner.

Plus proche du buddy movie que du film d'animation classique, on appréciera le côté cool de Nick le rinard, vi, le rinard, j'aime bien dire rinard. Arnaqueur à souhait, il se fera piéger par Judy pour qu'il l'aide dans son enquête, et là une amitié naîtra forcément, on le devine, mais dans une tradition buddy movie, à savoir qu'ils sont opposés et qu'il y aura des, comment dire, petites frictions, on va dire ça ainsi.

Alternant brillamment action, comédie et enquête pure, on rigolera lorsque l'on verra mister Big, façon Le Parrain, le léopard obèse de l'accueil du commissariat, le club naturiste aussi, qui lancera vraiment l'enquête et donc le récit, ouch, il y a tant à dire. Commençons par ce qu'il y a de plus visible, l'intégration difficile de personnages victime de cliché, le lapin est faible donc doit être contractuel, on pourra presque voir aussi la difficulté pour une femme de s'intégrer dans un monde d'homme, sauf que l'éléphant fêtant son anniversaire lors du premier jour de Judy est une femme, enfin une femelle pardon. Mais ça m'a donné cette impression malgré tout. Il y a aussi cette critique plus qu'acerbe des administrations, là pas d'équivoques, ou de tromperies possibles, les auteurs du film attaquent directement l'administration en mettant des paresseux en temps qu'employé, si la scène faire rire au début, elle est très vite longue, et extrêmement méchante et insultante pour les employés administratifs je pense. Elle ne fait qu'alimenter un stéréotype, et j'ai trouvé ça dommage de balancer une telle insulte, mais bon, passons.

Il y a aussi l'arnaque de Nick, juste incroyable d'imagination, où tout se retrouve rien ne se perd, on se demande même où cela va s'arrêter, jusqu'à revendre les bâtonnets des glaces, énorme. On peut aussi y voir une critique des cadres, qui à heure fixe sortent du boulot et font la même chose, en l'occurrence aller consommer la même chose. Pffiou, il y a tant à dire. Mais le message le plus puissant, que l'on prend vraiment dans la gueule, c'est cette lutte évidente contre le racisme, dès lors que l'enquête semble résolue, les prédateurs sont mal vus, et les gens se méfie énormément de ceux ci (voir la maman dans le métro ou le train je sais plus), ce film est divertissant pour les enfants, mais possède plusieurs messages intelligents, fait rare dans l'animation je trouve. Il y a aussi les personnages secondaires qui sont fidèles à eux même, au début le chef Bogo s'en cogne des nouveaux arrivant, ce sera la même chose à la fin. Que dire aussi de cette application smartphone que tout le monde s'arrache. Ou même des excuses du maire Lionheart, hilarantes mais terriblement politiques.

Je reviens au début du film, à la découverte de Zootopie se faisant à hauteur de Judy, on y constate le différentiel de taille entre les différents animaux et l'on se sent tout petit. Les voisins bruyant de Judy marquent aussi, avec les cadres qui bougent en fonction de celui qui parle, une très belle séquence j'ai trouvé, drôle en plus. Aaaaaah, et en revoyant la bande annonce, je repense aux loups qui ne peuvent s'empêcher de hurler, bref, des petites touches drôles qui rendent le film marquant et exceptionnel. Il y a aussi ce passage dans micro city (je l'appelle comme ça), avec un événement anodin qui sauvera la peau de Judy et Nick. Cette sensation que cette scène est un tout petit hommage aux Kaiju Eiga type Godzilla, je pense que je suis le seul à penser ainsi, car il n'y pas de destruction, mais une fois de plus le différentiel de taille est impressionnant. Oooh, je repense au passage où le chauffeur raconte son agression, digne d'un film d'horreur avec jump scare qui va bien, bref, que de trouvailles, putain j'ai presque envie de le revoir ce film en fait.

Oui, ce film est le meilleur film Disney que j'ai vu de ma vie, le premier que je vois au cinéma aussi, devant les critiques plus que positives de DamDam ou la chrono-critique de Benzaie m'ont poussé à aller le voir (ça plus l'absence de bon films au ciné), et elles ne sont pas usurpées. J'ai été surpris de constater que ce n'était pas un Pixar, tant ce film me paraît mature, et en fait oui, c'est le meilleur film d'animation (en image de synthèse je précise) que j'ai pu voir jusqu'alors, c'est même le meilleur film d'animation occidental que j'ai pu voir (Ame & Yuki : Les enfants loups reste mon préféré), alors allez le voir, n'hésitez pas, et achetez le en BluRay (ou DVD) lors de sa sortie. J'ai hâte de le voir en VO, même si la VF est très bonne. On s'attache rapidement aux personnages, hormis le passage larmoyant du pont et l'insulte auprès des fonctionnaires, le récit est parfait, on se marre naturellement, sans y être poussé, les détails fourmillent, et pire, les personnages ont un background et une personnalité, même les secondaires, bref, une grosse surprise, grosse claque dans ma gueule, je n'aurai jamais cru dire ça d'un Disney un jour, mais j'adore. Le seul gros défaut du film est que, désormais, les autres films d'animation vont manquer de saveur. J'ai vu les bandes annonce des prochains films, L'âge de glace (dans l'espace? Sérieux?), Robinson, Ratchet & Clank (mais quoi?) ou même Comme des bêtes, bah rien ne m'intéresse plus. Pour tout vous dire, mon film d'animation occidental préféré jusque là était le premier Shrek, intelligent, parlant de sujets tabous sans retenu, ne forçant pas la larmichette, et bien Zootopie le supplante, putain mais vivement le BluRay je vous le dis.

@+

PS : Oui, même Snoopy, qui pourtant m'avait enthousiasmé, est aux pâquerettes face à ce Disney.

Comme d'habitude, le ticket, comme si il fallait que je prouve quoique ce soit.

Comme d'habitude, le ticket, comme si il fallait que je prouve quoique ce soit.

Try everything de Shakira, vidéo de shakiraVEVO.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Marco 18/03/2016 19:52

J’ai vu ce film avec mon fils de 8 ans et tout comme lui, j’ai adoré. Les graphismes sont excellents et les personnages sont vraiment marrants.