City Hunter - Épisodes 36 à 70 (Partie 2/4)

Publié le par Twinsunnien

City Hunter box 2 en DVD.

City Hunter box 2 en DVD.

Wooh, enfin le retour de SAEBA Ryo et MAKIMURA Kaori, avec la suite donc, d'abord de la première saison, puis un enchaînement avec City Hunter 2. Et là j'ai pu voir le gros défaut de cette box intégrale, en plus d'avoir constaté que les bonus étaient très pauvres, je vois là que l'idée de mettre pleins de DVD avec des boîtes slim toute moche, bah on ne sait pas quand débute la saison 2, merde. C'est le prix à payer pour avoir une intégrale pas chère (elle sort vers les 70-80€ pour 140 épisodes) comprenant les VO et VF, la VO non censurée, donc voilà, on ne peut pas tout avoir. Mais comme personnellement le packaging, je m'en moque un peu, voyons voir ce que donne le plus important, l'œuvre en elle même. Regardons le premier opening de la saison 2 si vous le voulez bien.

Premier opening de la saison2, vidéo de ryosaebaa.

Et donc, j'ai vu cet animé en VOST, qui a bercé mon enfance j'avoue, avec Nicky, Laura, les massues de 100 tonnes, les corbeaux passant, Mammouth... aaaaaaah, que de très bon souvenir. La VF est réputée délirante, je confirme de mémoire. Les doubleurs ne faisant pas de la merde, mais se lâchant complétement, Maurice Sarfati, malheureusement disparu aujourd'hui, interprétant des méchants mémorables, avec les "bobos" sur un air sérieux, offrant un décallage hilarant, même pour un adulte je pense. C'est justement ce manque de sérieux qui, je pense, a rendu la série mémorable pour le gosse que j'étais. Mais là, regardons avec sérieux en VOST ce que donne cet animé du milieu des années 80.

Je vous raconte vite fait l'histoire, Ryo Saeba est une sorte de privé, que les gens peuvent engager en cas de soucis. Il suffit d'écrire XYZ sur le tableau de la gare de Shinjuku et City Hunter vous aidera. Il est assisté de Kaori, jeune femme au caractère bien trempé. Ils se connaissent grâce au frère de Kaori, qui est mort assassiné. Le problème de Ryo est qu'il est obsédé par les femmes, majeures, et belles, les Mokkori Chan comme ils les nomment, se traduisant par les Dames Kikitoudur, histoire de vous donner une idée. Mais quand il s'agit de protéger ses clientes, là il fait preuve d'un professionnalisme sans faille. Voilà donc, on suit leur histoire, se déroulant souvent dans un Shinjuku, lieux de prédilection du City Hunter.

Oui, c'est mal résumé, mais bon, vous verrez par vous même l'histoire. J'ai constaté dans cette box 2 que les épisodes doubles étaient nettement plus présents. En plus, en s'approchant de l'épisode 51, soit la fin de la première saison, les ennemis deviennent inquiétant et l'histoire ultra prenante. La saison 2 partira sur les même bases, c'est impressionnant comment ça happe quoi.

Alors nous sommes en présence d'un Seinen, soit manga pour jeunes adultes, Tsukasa Hojo, le créateur de City Hunter, aimant la gente féminine et le rendant très bien avec ses magnifiques dessins, et bien ça tourne pas mal autour du sexe. Ohh, les obsédés ne vous jetez pas dessus, rien n'est montré hein, mais il est clair que le héros est un obsédé, heureusement Kaori et sa massue sont là pour le calmer.

Dans cette fournée de 35 épisodes, nous découvrirons Reika, la sœur de Saeko, on retrouvera avec bonheur Umibozu en mauvaise posture, et d'ailleurs quand Saeko sera dans la mouise, les 2 s'allieront un temps, se disputant même pour savoir qui a touche le méchant, hilarant. Car oui, dans un monde sombre, où l'on croisera des yakuzas notamment, l'humour est là, intervenant parfois en plein milieu d'une scène hyper classe. Bon, je trouve que niveau animation, le dessin ne rend pas un grand hommage à Tsukasa Hojo, je vous invite même à lire le manga pour voir la différence. Mais pour un animé de 30 ans, ça claque quand même, les couleurs sont parfois trop vives et les hommes sont des armoires à glace, mais ça ne gêne pas du tout du tout je trouve. Il n'y a pas d'effets dingue non plus, le tout étant emballé de façon propre et efficace. Le doublage par contre est sublime, un régal pour les oreilles, les changements de tons de Ryo, tantôt sérieux, puis pervers, aaaaaah, excellent. Forcément, cet animé est à voir en VOST, oh, vous pouvez voir un ou deux épisodes pour vous marrer un peu et voir que la VF n'était pas si mauvaise grâce à des choix de mots complétement décalé avec ce que l'on voit à l'image.

Les scène d'action sont sympa, et on voit de tout, courses poursuites, prise d'otage d'un avion à l'aéroport avec Ryo en Sniper, épisode marquant car on y admire la plastique parfaite de Saeko, ce qui montre l'humour dont fait preuve l'auteur par moment. Ces 35 épisodes offrent plus de moment mémorables il me semble, à travers des double épisodes prenant, plus sérieux qu'à l'habitude (mais toujours avec une dose d'humour), cette étrangère venue venger la mort de son père en se trompant de cible, la princesse qui en fait n'est pas celle que l'on croit, oh là là, je vais pas tout vous dire non plus. Il est marrant aussi de constater qu'un truc s'installe entre Kaori et Ryo, je crois qu'il est déclenché par Reika même je dirai, là on sent que ces 2 là s'aiment mais ne se le diront jamais.

Aussi, les voitures de Ryo, une Mini rouge ou une Fiat Uno, alors que pour Saeko c'est une Porsche 911, Umibozu a un gros 4x4, type Cherokee, c'est marrant de reconnaître des véhicules européens, les armes aussi sont superbement représentées je trouve. Bref, pour un ancien animé c'est du très bon, malgré une réalisation n'arrivant pas à être au niveau des dessins de l'auteur original, en même temps, j'en demande énormément là, et le résultat ne choque pas même sur une grande télé moderne.

Donc, tenons nous là l'animé parfait? Non, une trop forte redondance dans certains scenarii pouvant lasser, une animation pas si magnifique, bonne mais sans plus, un chara design avec des armoires à glace en terme d'homme pouvant surprendre, surtout quand on compare aux courbes des femmes, une fois de plus, rien de gênant hein, c'est juste que quelqu'un d'habitué aux récents animés pourra être surpris. Seulement voilà, les personnages sont plus qu'attachant, alors que l'on a pas vu Umi d'un moment, le retrouver est une joie, tout comme Saeko, l'humour désamorçant une situation grave, voir même désamorçant un passage ultra classe, les plus cons diront "gâchant", mais non, pas du tout, ça fait partie des personnages ce côtés foufou, et c'est un plaisir de suivre ces épisodes, le seul reproche que je ferai, je me le ferai à moi en fait, ne pas avoir été assez riche pour m'offrir la valise collector et du coup avoir un coffret moche, quasiment sans bonus, mais possédant le principal, les 140 épisodes en VO ou en VF. Une fois de plus, je pense que c'est un animé à avoir dans toute bonne collection, surtout à ce prix là et même si le packaging est laid, c'est à voir et à revoir. Indispensable.

@+

La box intégrale DVD.

La box intégrale DVD.

Générique français, vidéo de Génération Club Do.

Publié dans Série TV - Animé

Commenter cet article