Ant-Man

Publié le par Twinsunnien

Ant-Man en BluRay.

Ant-Man en BluRay.

Réalisé par Peyton Reed, c'est surtout la bande annonce, semblant offrir un film blindé d'humour, qui m'a donné envie de voir ce film, c'est stupide ce que je dis, mais c'est pourtant vrai. Euh donc, les salles obscures ont pu voir ce film en 2015, issu de l'univers Marvel, introduisant un nouveau personnage, nouveau super héros normal mais qui grâce à une combi spéciale va devenir super fort. Ant Man ou l'homme fourmi. Il est marrant pour moi de voir ce film juste après Minscule : La vallée des fourmis perdues, tant l'idée du différentiel taille normal / Taille d'insecte y est exploitée. J'ai vu ce film, une fois n'est pas coutume en VF, rien de choquant, en plus le film faisant parti des films divertissants, je n'ai pas cherché la petite bête.... mince je fais des jeux de mots à la con, on regarde la bande annonce donc.

Bande annonce VF, vidéo de Marvel FR.

On voit dès le début le papa de Tony Stark, cherchant à s'emparer de l'idée du professeur Gym, euh non, Pym, en effet, celui ci a créé un fluide et une combi permettant de réduire à l'état d'insecte celui qui la porte, développant ainsi une force et une célérité de malade, question de réduction de place dans l'atome avec proportionnalité, bref, j'ai pas tout pigé, mais on s'en fout, on est là pour en prendre plein les mirettes. Et bien non. On tombe sur le récit gnan gnan classique du papa divorcé qui est gentil mais bon il a fait des bêtises en se prenant pour le Robin des bois moderne et du coup, en taule. En plus son ex-femme est en couple avec un policier, et à sa sortie de prison, Scott (le héros) n'arrive pas à conserver un job assez longtemps pour s'installer correctement, ni même payer la pension alimentaire, ce qui lui prive de voir sa fille Cassie.

Heureusement il peut compter sur Luis pour l'héberger. D'ailleurs c'est celui ci qui le met sur un coup, un casse, qui va changer la vie de Scott. Le Professeur Pym a bien observé Scott et le veut pour porter ce costume, lui même ne pouvant plus le faire à cause de son âge. Donc voilà. En face il y a le grand méchant pas gentil qui est vilain qui a pris les rênes de l'entreprise Pym, et qui cherche à développer une arme miniature, le Yellow Jacket, permettant à n'importe quel humain de rapetisser et d'être ultra discret et efficace en combat. Vous avez deviné, il y aura baston quoi.

Comment dire, en fait il n'y pas autant d'action que ça, c'est surtout à la fin que ça arrive, et l'implantation dans l'univers Avengers est sympa, mais on sent la pauvreté du truc quand ce n'est que Le Faucon qui vient protéger la base, genre les gros Avengers ils sont ailleurs, ou trop chers, je ne sais pas (je cause des acteurs). Les fans me diront peut être « oui mais dans le comic c'est comme ça que ça se passe », peut être, mais qui connaissait Ant Man avant le film ? Si on oublie les geeks fans de Marvel ? Donc voilà. Forcément dans mon esprit, je vois Avengers, je pense à Hulk, Captain America ou Iron Man. Pas le boiteux Faucon qui se fait défoncer par une fourmi quoi.

À propos des fourmis, voilà une excellente idée, celle de pouvoir les diriger et de se servir des capacités spéciales de chacune d'entre elles, les changement de taille donne lieux à d'impressionnantes scènes, même si certaines ne sont là que pour que les gosses s'amusent, à quoi bon faire faire un looping à la caméra en suivant Antoinette ? Pour dynamiser le truc ? Peut être, mais aussi pour impressionner un public un peu trop facilement impressionnable, bon, en même temps je juge, mais j'adore Michael Bay, donc je suis mal placé ^^.

Le personnage de Scott est très attachant, et voir sa formation express en terme de combat par Hope, la fille de Pym, donne lieu à des scènes marrantes j'avoue, quoique le côté pleinement comique est à offrir à l'équipe de Luis, j'avoue que ce personnage possède quelque chose, à trop partir dans les détails, est-ce parce qu'il me rappelle ce que je fais parfois ? Je l'ignore, mais le voir défoncer la gueule en sifflotant de garde, c'est marrant.

Le combat final dans la chambre de Cassie donne lieu à du spectaculaire sans l'être, les changements de point de vue Insecte/Humain, rendant l'action folle ou complétement ridicule, c'est sur ce jeu d'échelle que le film s'en sort le mieux, l'attaque du train étant à la fois ridicule et spectaculaire.

On retrouve pas mal de têtes connues au cast, Michael Douglas, Evangeline Lilly (LOST), Judy Greer (Kitty dans Arrested development), Michael Peña (Fury), Anthony Mackie (Avengers donc, mais surtout No pain no gain de Michael Bay), pffiou, c'est impressionnant. Je ne jugerai pas leurs prestations, vu que j'ai vu le film en VF, et que de toute façon ils ne gagneront pas un Oscar pour avoir joué dans un film AAA.

Finalement que dire, les explications sur les fourmis sont intéressantes mais balancées ultra vite, pas le temps de suivre, tout comme le truc sur la quantique et la taille atomique, nous offrant le passage le plus intelligent du film, avant de partir dans la stupidité classique de ce genre de film, voir le personnage partir dans ce monde est passionnant, et la résolution du truc est conne, mais bon, c'est ainsi. Scott est attachant, même si il est un peu trop « victime », ouh le nouveau mari de son ex est pas gentil, sa fille voit en lui un héros, sa femme est matérialiste « paye la pension après on discutera », bref, le gentil personnage qui n'a pas de bol, forçant l'empathie mais ça marche. Pas autant d'action que ça, une partie maligne avec l'échelle atomique, des idées brillantes avec les fourmis, des changement d'échelle très bien mis en boîte. En gros un excellent divertissement, sans pour autant être transcendant, le tout étant un peu trop lisse à mon goût. Un bon film à voir une fois, à posséder si on est fan des films Marvel. Voilà, j'ai bien aimé sans pour autant en faire un film culte à mes yeux, un bon divertissement quoi.

@+

Publié dans Cinéma

Commenter cet article