Broadchurch saison 2

Publié le par Twinsunnien

La saison 2 en DVD.

La saison 2 en DVD.

Quand la saison 1 de Broadchurch s'achève, nous sommes évidemment bouleversé, et nous étions loin d'imaginer pouvoir avoir une suite. C'est pourtant le cas, devant le succès de la première saison, une nouvelle saison fut commandée, mais alors que dire, comment prolonger une histoire qui pourtant s'arrête bien quoi? Simple, on cause du procès, et en même temps on ajoute une autre intrigue, souvent évoquée dans la série, le cas qui emmena Alec Hardy dans la petite bourgade de Broadchurch, le cas Sandbrok, Sandbrook, j'ai plus l'orthographe correcte. Toujours crée par Chris Chibnall, nous retrouvons le cast impeccable de la première saison, avec de nouveaux arrivants de choix en les personnes de Marianne "purée je l'ai déjà vu quelque part mais où?" Jean-Baptiste, et aussi la prestigieuse Charlotte Rampling. Petite bande annonce et on en recause.

Bande annonce, vidéo de France Télévisions.

Peu de temps s'est écoulé depuis la fin de la précédente saison, les Latimer, Beth, Mark et euh, Chloé reprennent difficilement gout à la vie, l'heureux événement se profile, Beth n'a toujours pas pardonnée à Ellie Miller, contraignant cette dernière à s'exiler non loin pour officier en tant que.... officier de police. Tom son fils préfère être chez sa tante, et Ellie est seule avec Fred son plus jeune garçon.

Alec Hardy est resté, pour une raison inconnue, que l'on va bientôt découvrir. C'est dans ce climat délétère que, contre toutes attentes, Joe Miller, qui avait avoué avoir assassiner Danny Latimer, refuse d'aller en prison et se déclare non coupable. Ce qui provoque un raz de marée. Facilité scénaristique pour relancer une saison, ou proche de la réalité, on ne sait pas trop, en tout cas il y aura un procès. Du coup une brillante avocate est pressentie pour défendre les Latimer, c'est Maggie la directrice du journal locale, qui aura pour idée de remettre sur les rails de la justice Jocelyn. C'est surtout en apprenant qui défendra Joe que Jocelyn reprendra du service.

Dès lors nous allons suivre les palpitants rouages de la justice et d'un procès avec des jurés. Avec des coups de théâtres, parfaitement maîtrisés, que les téléspectateurs de la saison 1 prendront en pleine tronche, les petits détails jouissifs s'avèrent une véritable aubaine pour la défense de Joe. Seul exemple que je citerai, le passage à tabac de Joe par sa femme Ellie alors que c'était illégal, qui va rendre les confessions du meurtriers inexploitables. Et ceci n'est qu'un détail des erreurs commises. Je ne peux que vous conseiller de voir la première saison avant d'entamer celle ci, car si on peut comprendre le sens, c'est plus savoureux de connaître le fond de l'histoire.

Surtout que pour remplir 8 épisodes de 45 minutes, il faut une autre intrigue. Et c'est là le défaut de cette saison je trouve, l'affaire Sandbrook qui avait coûté cher, très cher à Alec Hardy, refait son apparition avec le témoin clé Claire. Pourquoi est-ce un défaut? Car très vite, on retourne sur un schéma de la saison 1, délaissant par moment les personnages principaux de celle ci, pour mieux se concentrer sur le duo d'enquêteur Hardy-Miller, très drôle et très bon certes, mais on sent le côté presque "artificiel" de cette enquête en off. Le pire étant à la fin, alors qu'ils ne font plus partis de la police de Broadchurch, ils arrivent à faire réouvrir l'enquête Sandbrook, et même interrogent les suspects au commissariat, carrément quoi. En plus on devine très vite que c'est une histoire de cul qui a mal tourné. Et une fois de plus on nous balance des fausses pistes énervantes car connaissant la première saison, on sait que ce sont des fausses pistes.

Pourtant, c'est un mal nécessaire, sans le retour de l'intrigue Sandbrook, avec pas mal de nouveaux personnages qui ont forcément des secrets, qui sont pas gentils parce qu'ils ne disent pas tout, oh là là, et bien ça permet de dynamiser un peu le procès. Pire, nous constatons que la franchise incroyable des personnes interrogées durant celui ci pourrait offrir (involontairement) la liberté à Joe Miller. Mais je vous laisse découvrir l'histoire, ou du moins ces 2 histoires sans rien révéler.

Niveau réalisation, c'est nickel, les acteurs sont impressionnant, j'ai encore les oreilles qui résonnent de la branlée que Ellie passe à son fils Tom, impressionnant quoi. J'ai été un poil déçu par la résolution de Sandbrook, que l'on peut difficilement deviner avec toutes ces fausses pistes, pourtant ça se tient et c'est terriblement horrible et pas si complexe que ça. Le résultat du procès ne se devine pas si facilement que ça, et la fin est absolument magnifique, émouvante, avec tous les personnages principaux de la saison 1, on peut difficilement imaginer une troisième saison après, et personnellement je ne le souhaite pas, je pense que ça se termine correctement, pas la peine d'en rajouter.

Que dire, moins réussie que sa devancière, cette nouvelle saison reste fascinante car l'on y découvre les rouages de la justice, froid comme pas permis, voir les petits détails survenus durant la saison 1 servir la défense de Joe Miller est effrayant de réalisme. Le retour sur l'affaire de Sandbrook sent le réchauffé mais est pourtant (et malheureusement) indispensable pour l'équilibre de cette saison, attention, l'enquête est sympa, mais c'est moins puissant que la première saison, car oui, le défaut est là en fait, la saison 2 est moins bonne que la 1, mais reste d'une très grande qualité. Une saison à voir, je dirait presque avant la première sauf qu'elle spoil la plus grosse révélation de la saison 1. À voir donc, après la première saison, en ce disant que ce sera moins bon, mais tout de même agréable et d'un haut niveau.

@+

PS : Dernier point, Marianne Jean-Baptiste, l'actrice jouant l'avocate de Joe Miller, j'ai passé la saison à me dire, je l'ai vue quelque part, mais où. Et là, bim, wikipédia me dit que c'est dans la série FBI : Porté disparu, et oui punaise!!!!

Publié dans Série TV - Animé

Commenter cet article