20th Century Boys Édition Deluxe tome 2

Publié le par Twinsunnien

Deuxième tome sur douze de l'édition de luxe.

Deuxième tome sur douze de l'édition de luxe.

Après avoir bien posé l'histoire dans le premier double tome, on retrouve Kenji qui va tenter de contrer Ami, allant jusqu'à l'affronter si j'ose dire. Notre héros essaiera de demander de l'aide à ses anciens amis d'enfance, en voyant si il ne peut pas découvrir qui est cet Ami qui est en train de mettre le monde à feu, et qui à pour projet un truc fracassant pour décembre 2000, soit la fin du 20ème siècle.

Toujours dans une belle édition regroupant 2 tomes (chez Panini manga), URASAWA Naoki toujours au commande de cette histoire qui jongle entre plusieurs époque, et qui va même changer de lieu, allant à Bangkok pour introduire, ou du moins revenir sur un personnage qui va devenir clé, délaissant un Kenji en fuite pendant un long instant. Cette partie, plus dynamique, est ultra intéressante, et en plus nous en apprend sur la situation au Japon en 2000. Plus de baston d'ailleurs, et un personnage ultra charismatique, qui, évidemment et pardon du spoil, va retrouver Kenji, déguisé en.... vous verrez, c'est très drôle. Ami a pris le pouvoir du Japon avec son parti de l'amitié, et assemble un truc dingue en secret, en étant assisté par un pro en robotique (oui, il construit un robot dont on n'aperçoit pas grand chose pour le moment). Nous voyons les méthodes de Ami, assez cruelle, pour avoir l'assistance de ce professionnel. Il retient ou menace la fille de ce dernier en otage. D'ailleurs cela donnera une scène bizarre, celle de l'interrogatoire de cette fille par Kenji (en fin du tome 4), avec des vignettes bizarrement cadrées, offrant une dimension, même pas fan service, c'est ça le pire, je ne sais pas comment dire. Bref, cette interrogatoire est bizarre ^^.

Mais bon, ce n'est pas tout, car avant 2000, il y a 1997 (logique non?), et un événement dramatique va changer la vie de Kenji et sa famille, prouvant à quel point Ami est influent sur ses sbires, nous tenons là une vraie secte, pleine de taré, capable de commettre des horreurs, comme enlever un bébé. À ce sujet, on apprend une révélation prévisible sur Kanna et sa famille, enfin vous verrez, perso je l'ai vu facilement venir ce truc. On replonge assez peu dans le passé, non pas que nous n'y allions plus, mais les années 60 sont moins présentes que dans les premiers tomes, même si on apprend qui a cassé la cachette des jeunes et que Ami ne puisse être que l'un des deux gosses cités. Pareil, point de spoil, vous verrez bien. Forcément, l'un d'entre eux est inconnu au bataillon, genre il ne pouvait pas être introduit d'entrée? Pas grave, car niveau narration, le rythme devient bon, on reste un peu plus longtemps dans une époque (ici en 2000), et du coup le lecteur est un peu moins perdu, on commence à assimiler les personnages, et on s'attache encore plus à eux. Une fois de plus, la période de Bangkok est extra. C'est rafraichissant de rester sur un autre personnage que Kenji, et ça laisse présager du lourd, on aperçoit un peu plus le fameux robot évoqué rapidement dans le tome 2 il me semble.

Ouch, mais c'est bien court ça dites moi, bah oui, mais le problème c'est qu'en parler sans risquer de trop en dévoiler, c'est pas facile, on a droit à nettement plus d'action, et à y réfléchir, à la fin du tome 4 tout n'est pas encore en place, mais commence à prendre forme. On bouge moins entre les époque, du coup on se pose un peu plus et c'est moins délicat à appréhender, on comprend plus facilement, et je n'ai pas parlé du dessin, toujours aussi bon. Le découpage des vignettes est clair, et c'est du régal de tourner les pages de ce manga. Donc une série à faire, traitant de pas mal de sujet délicat, jonglant plus habilement que lors des premiers tomes avec les époques, avec toujours en suspens ce gros truc qui doit arriver fin 2000, bref, c'est haletant, on a plus d'action, toujours autant d'humour, mais aussi un peu de violence (l'attaque du convini), et étonnamment, on constate que les fans d'Ami peuvent exprimer des regrets (passage à Bangkok). À lire sans hésiter, un manga à posséder.

@+

Publié dans Livre - BD - Manga

Commenter cet article