La tour 2 contrôle infernale

Publié le par Twinsunnien

Image de www.allociné.fr.

Image de www.allociné.fr.

C'est parti pour une intro chiante. Donc, je suis sur le site de vente priceminister depuis quelque temps, et ils viennent de changer leurs truc fidélité, avec le principe des membres gold silver ou platinum, et en étant platinum, on a le droit à un code (mensuel?) pour une location d'un film HD à 0.99€ (au lieu de 3.99 voir 5.99 pour certains films), sur la plateforme www.wuaki.tv, pour ne pas faire de pub, du coup je me suis inscris, et des fois, ils proposent un code valable un week end, au même prix. Code dont j'ai profité le dernier week end de juin, je précise. Donc en plus, j'ai constaté que l'on pouvait voir les films sur une application disponible sur les consoles de Microsoft. Histoire de ne pas voir les films sur un petit écran de PC ou sur une tablette, c'est mieux sur la télé.

Mon premier choix se porte donc sur la suite préquelle de La tour Montparnasse infernale du duo de comique Ramzy Bédia / Éric Judor, c'est d'ailleurs ce dernier qui réalise. Sorti en salle en ce début d'année, l'action se déroule en fait en 1981, avec les parents des deux laveurs de carreaux du film de 2001. On y découvre qu'ils étaient de brillants pilotes, promis à un avenir exceptionnel, avant qu'un test (celui de la centrifugeuse) ne les rendent complétement stupides. Se basant toujours sur la franchise Die Hard, cette fois ci c'est donc un aéroport (Aurly Ouest) qui va voir des terroristes, les hilarants Moustiachous, demander une rançon de 50 millions de francs ou sinon les avions tomberont comme des mouches. Voyons la bande annonce.

Vidéo de FilmsActu.

Ah, donc bon, j'ai failli voir ce film au ciné, puis non, et j'avoue que j'étais à deux doigts de me le prendre en DVD avant de bénéficier de ce code VOD donc. C'est avec une grande appréhension que j'ai lancé le film, en m'attendant à un truc moche. Et c'est plutôt le cas. Sans être affreux, le film est assez pitoyable en fait. Déjà que l'humour de Éric & Ramzy est lourd, mais là il est plombé, ça va chercher la blague pas drôle à tout prix, avec le point commun qui dure 10 plombes et est lourd. Oui, c'est possible d'avoir des blagues encore plus lourdes, et si La tour proposait des dialogues cultes, un poids dans les blagues qui passait bien dans l'ambiance générale, des ré-invention de sketch (la peau de banane notamment), ici, c'est mal amené, on se sent mal à l'aise avec le truc des gogols par exemple, mais reconnaissons que le film joue cartes sur table avec le texte introductif qui tente de justifier en disant au final que bon, on s'en fout en fait du scénario.

Par contre, si on sera gêné par les blagues lourdes, pas drôles voir choquantes sur les handicapés et parfois violemment racistes (côté assumé par contre, ce qui aide à faire passer la pilule), dès qu'intervient le ministre c'est franchement marrant, Marina Foïs excelle dans ce rôle d'assistante enceinte qui fait remarquer au ministre qu'il abuse par moment, la mauvaise foi de ce dernier vous fera marrer "quel idée d'être enceinte pile au moment de cette crise, et puis accouchez pas maintenant!", preuve du machisme et de la connerie de certains hommes, dans les années 80, mais aujourd'hui aussi.

Mais l'immense surprise, le truc qui rend ce film sympa à voir, c'est Philippe Katerine, exceptionnel en chef des terroristes faisant moult fautes de français, et abattant ses hommes un à un quand ces derniers se moquent de lui. Le reste du cast se démerde pas trop mal, et euh, niveau réalisation, ça va, rien de foufou, voir parfois mauvaise, disons que ça passe. Par contre, les dialogues absolument lourds dès que le duo est à l'écran, ouch quoi. Ah, si, surprise, il y a des moments gores, dont le côté too much font rigoler, passage surprenant. Après, il y a des moments où l'on rigole malgré nous, comme le coup des "éperviers", non pas quand ils s'explosent au plafond, mais quand ils sont utilisés comme un moyen de transport invraisemblable, ou alors ce bonhomme avec des boules de glue que l'on jette aux fenêtres, enfin vous comprendrez si vous voyez le film. Je ne crois pas que Inod le voie, mais il y a des animaux qui meurent, revivent et remeurent, les fameux "éperviers", ce qui offusquer les défenseurs des animaux, et au même titre que le porte bonheur raciste, fait tiquer le téléspectateur que je suis.

En fait, le film manque de rythme, mais surtout de dialogues marquants, comme le premier, ici nous avons l'impression que les deux compères ont cherché à faire pareil que La tour, mais en cherchant à être plus con et plus trash, plus lourd même, résultat, quand ils jouent aux cons, aux "gogols" comme ils disent (putain j'aime pas dire ça, je trouve ça laid et méchant auprès des handicapés), ces phases de dialogues sont chiantes, voilà, en plus elles sont longues. Alors qu'au contraire, dès que l'on ne les voit plus à l'écran, ça devient plus drôle, les terroristes, le ministère, il n'y a pas photo quoi.

Ah mais voilà la conclusion, car je me répète et qu'en fait, le film est tellement vide, malgré quelques sursauts, que ça ne vaut pas la peine de s'étendre trop. En fait, si j'avais vu ce film au cinéma ou en l'achetant en DVD, je lui aurai vraiment fait caca dessus, là pour 0.99€, je peux dire que c'est le maximum qu'il faut mettre si vous êtes fan du premier, car ça intrigue quand même. Le problème c'est que les non fans de La tour, eux, ne doivent JAMAIS perdre 1h30 à voir cette bouse, JAMAIS, même gratos, même si on vous donne 10€... bon, si, si on vous donne 10€ ça vaut le coup, je veut dire, vous pouvez voir un autre film au ciné ou vous payez 1 ou 2 DVD pour ça, mais passons, en fait, ce film ne sert à rien. Blindés d'incohérences scénaristiques, cherchant à tout prix à faire le lien avec le film de 2001, genre ils ont tous le même âge, même Peter McCallaway (!!!!!!), ou le coup du frère jumeau.... argh, mais putain vous auriez au moins pu faire semblant de réfléchir un minimum aux liens possibles, il y avait tellement de trucs sympas à faire. En plus l'humour cherchant des sujets tabous, genre le handicap mental, le racisme ou le machisme, ça aurait pu être bien, seulement c'est plombé par des guignoleries, mot nouveau je sais, et un côté too much absolument pas drôle, même affligeant en fait. En plus on perd en scène et dialogue cultes, seuls Philippe Katerine et la mère de Stéphanie/Marie Joelle sont géniaux, et drôles. Malgré tout, c'est bien une bouse que les non fans de La tour ne doivent jamais voir, et que les fans de ce même film ne sont pas obligés de voir, en gros, gratuitement ou pour 0.99€ ça passe en sachant que l'on perd 1h30 de sa vie en le regardant. Un film à éviter donc.

@+

Publié dans Cinéma

Commenter cet article