Night Call

Publié le par Twinsunnien

Image de www.allocine.fr.

Image de www.allocine.fr.

Durant pas loin de deux heures, sortie en 2014, réalisé par Dan Gilroy qui fait aussi le scénario tant qu'à y être et avec un cast sympathique, Rene Russo que je n'ai pas reconnu j'avoue, et surtout Jake Gyllenhaal absolument méconnaissable, voilà donc le film que l'on attend pas, sortant du chapeau de David Coperfield (c'est une image, le prestidigitateur n'ayant rien à voir avec ce film), son pitch est plutôt simple. Nous allons suivre Lou Bloom, qui semble survivre plus qu'autre chose, en volant du métal et des plaques d'égouts, seulement il possède une façon de parler surprenante, à la limite de l'autisme, on sent que le type est plus effrayant qu'attirant. Pour une montre il n'hésitera pas à étrangler (à mort?) un gardien. Puis par ses paroles, le type inquiète quoi. Un jour il va découvrir un métier grisant, celui de chasseur de scoop, sorte de paparazzi pour télé, son crédo sera de se brancher sur les ondes de la police afin de faire du sensationnel, avec son désir de perfection. Mais regardons la bande annonce, en VF, bienq ue j'ai vu ce film en VOST.

Bande annonce VF, vidéo de FilmsActu.

Déjà, on sent irrémédiablement la patte des producteurs de Drive, un film inquiétant mais fascinant sur le domaine de la télévision, mais aussi avec ce personnage de Lou, ne trouvant pas sa place dans la société, comme il le dira a Nina, il a trouvé sa voix avec ce boulot. Oh, et j'ai vu ce film grâce au code Canal+ de Inod, je devais le préciser.

Le début du film nous permet de faire connaissance avec ce personnage sombre, à l'apparence simple mais n'étant pas seul dans sa tête. Sa façon de présenter une candidature spontané nous montre pourtant quelqu'un de brillant, sachant se vendre, mais laissant indifférent d'éventuels employeurs. Son appartement pourri, sa caisse pourrie, bref, ce n'est pas la grande vie. Jusqu'au jour où en rentrant chez lui, un accident a eu lieu sur l'autoroute Par curiosité Lou s'arrête et découvre le job de chasseur d'images chocs. Dès lors, il va vouloir faire ça, volant un vélo pour s'offrir son matériel de base, pour écouter la fréquence de la police et une caméra simple. Le voir dans sa première intervention, ne manquer d'aucune gêne et se rapprochant au maximum de la victime malgré les premiers soins qui lui sont prodigué, montre une folie certaine du personnage.

Le pire est quand il va découvrir le monde de la télévision, avec Nina, qui va aimer ses images chocs, elle lui fera part de ce que recherche une chaîne d'info, du sensationnel mais que dans les quartiers chics, ça fait plus d'audience. Ainsi il va continuer, se faisant parfois virer par la police. Pour finalement en venir à engager un stagiaire. La scène du recrutement est juste exceptionnelle, avec Rick qui galère, à moitié SDF, il veut un salaire, même mal payé, et Lou cherche de la main d'œuvre pas chère. Ils sont fait pour s'entendre, et Lou montre son côté froid, glacial, lorsqu'il lui présente l'avantage de débuter par stagiaire, il lui concédera un salaire de 30$ par nuit.

Ce qu'il faut savoir sur Lou, que l'on apprend au cours du film, c'est que le mec passe énormément de temps sur le net, et connait pas mal de chose grâce à ça. De plus son esprit détraqué apprend très vite, analyse tout. Alors quand Rick, effrayé par la conduite dangereuse de son boss, lui fait louper une exclu, celui ci lui parle, une fois de plus très froide, presque sèche, la menaçant sans le menacer, je n'arrive pas à vous exprimer ce que l'on ressent, mais putain Jake Gyllenhaal est juste génial, effrayant quoi. On sent le taré quoi.

Alors, au bout d'un moment, adieu la vieille Toyota pourrie et bonjour la, euh, je sais pas si c'est une Challenger ou une Charger, mais bonjour la muscle car moderne neuve, pas du tout discret mais bon, drôlement efficace pour aller vite sur des lieux de crime. Tellement vite que sur un triple homicide, ils arrivent avant la police. L'appât de la vidéo exclusive est trop fort, Lou va pénétrer dans une propriété privée, filmant au passage les agresseurs. Et surtout prenant son temps pour filmer le massacre. Une vidéo flippante à tourner, mais qui va lui rapporter des dollars. Le voir rechercher l'angle parfait, comme lorsqu'il avait déplacer un corps d'un accident de voiture pour faire plus sensationnel, on voit le détachement complet du type.

La vidéo de ce massacre m'a offert une des scènes les plus époustouflante que j'ai pu voir jusqu'alors. La diffusion du sujet, avec les conseils prodigués par la productrice Nina, voir les images, les présentateurs rebondir dessus, avec les conseils dans l'oreillette, purée, la scène dure quoi 5 minutes, mais elle est d'une tension, à couper le souffle, impressionnante quoi. Rien que pour cette scène, ce film vaut le coup d'être vu. Forcément, suite à cette diffusion, ça attire le regard de la police, qui va interroger Lou jusque chez lui. Celui ci leur mentira en disant ne pas avoir vu les auteurs de ce crime. Pour mieux les suivre le soir suivant, qui, là aussi, va offrir une scène de folie supplémentaire.

La négociation pour l'augmentation de Rick nous offre une fois de plus un échange complétement dingue, montrant le côté taciturne de Lou. Et donc les voilà en filature derrière ce fameux SUV noir. Jusque dans un restaurant, lieux que Lou estime propice pour un massacre si il appelle la police afin qu'ils appréhendent les suspects. Il demandera même à Rick de couvrir un autre angle pour faire un montage, le mec est fou, je vous l'ai déjà dit. Forcément, ça part en couille, et une folle course poursuite s'engage dans les rues, d'un réalisme stupéfiant, la réalisation est juste excellente sur cette scène je trouve, encore une fois le spectacle est là, les voir franchir les feux rouges vous fera serrer les miches croyez moi. Il y a un côté "cru" dans cette poursuite qui rend le film choquant en général. Le dernier subterfuge final est visible comme pas permis (pour Rick je veux dire), amis pourtant le film reste efficace. Ces images permettront à la chaîne de crever l'audimat, et une fois de plus Lou se retrouvera auditionné par la police, sans que celle ci ne puisse faire quoique ce soit.

Voilà un film brillant, que je n'ai pas vu venir, autant la bande annonce ne donne pas trop envie, autant le film vous fascinera, je me suis demandé comment il pouvait rouler aussi vite sans se faire arrêter par la police, ce qui surprend, et je n'ai pas de réponse, mais malgré ce point noir, voir comment les média sont prêt à tout pour l'audience, malgré la réticence de certaine personne, voir aussi un reportage se monter quasi en direct "accentue là dessus, répète", plus le côté très inquiétant de Lou, ne craignant rien et étant complétement fou, limite autiste car enfermé dans son monde, dans sa bulle. L'interprétation magistrale de Jake Gyllenhaal, bref, tout est bon. Je ne vous dirai pas d'aller jusqu'à l'acheter, mais ce film doit être vu au moins une fois, il est vraiment excellent et constitue une bonne surprise pour moi.

@+

Publié dans Cinéma

Commenter cet article