Pattaya

Publié le par Twinsunnien

Image de www.allocine.fr.

Image de www.allocine.fr.

Alors voilà que j'ai quelques petits trucs à raconter sur ce film, déjà, j'ai failli aller le voir au cinéma, vi, mais les horaires des séances étaient inappropriées pour le vieux que je suis, genre 22h30 pour finir vers 00h00-00h10, c'est drôlement tard, bonjour comment je risquais d'être fatigué après. Les plus intelligents d'entre vous auront reconnu une république du sublime Le tour Montparnasse infernale, donc j'avais raté la chronique, qui, après avoir revu Nous York, reste la meilleure comédie française selon moi (je cause du film avec le duo Eric & Ramzy en tête d'affiche). J'avoue que la bande annonce m'avait bien donné envie, surtout en sachant que c'était Franck Gastambide à la réalisation et au rôle principal, le film Les Kaïra ayant été une grosse surprise drôle pour ma part. Alors que le film est sorti en février 2016, il me fallu attendre donc mi-juillet pour le voir, par l'intermédiaire de Wuaki, dont j'ai déjà parlé pour le film à chier La tour 2 contrôle infernale, et oui, troisième semaine consécutive que je chronique un film vu à 0.99€ via cette plateforme VOD / vente démat de film et série. J'ai regardé le film sur l'appli XBOX One, et ça fonctionne très bien.

Alors, de quoi parle le film. Pattaya est devenu un lieu parfait pour les racailles des banlieues, située en Thaïlande, cette ville devient une sorte de lieu de vacances pour ces jeunes. On nous expliquera comment elle est devenue reconnu jusqu'en France. Un grand maître des arts martiaux, "Le Marocain", veut organiser un combat de nain, il est prêt à payer tous les frais engendrés pour avoir son combat. Une occasion que Franky, largué par sa meuf et ne s'en remettant pas, ainsi que Krimo, obsédé sexuel mais qui ne baise jamais gratuitement, vont profiter d'une vague connaissance d'école, Karim, que l'on connaîtra sous le nom de "Le Nain" pendant un long moment, un homme de petite taille, pour aller à Pattaya. Ils vont faire croire à Karim qu'ils l'emmènent à La Mecque, mais non. Regardons les bandes annonces et on en recause.

Vidéo de fdp.

On retrouve Gad Elmaleh en Le Marocain, un Bouddhiste radicalisé en prison, qui a une passion pour les personnes de petites tailles et les entraîne au free fight, Thaïlande oblige, ou pas. Et on voit une volonté de dénoncer ceux qui parle des Islamistes radicaux, forcément, mélanger l'une des religions les plus pacifiste aux terrorisme, ceci pour mieux montrer la connerie aussi bien des gens "normaux" que des journalistes, le tout en faisant rire, c'est une très bonne idée, drôle en plus. Mais revenons au début du film, avec la présentation lourde des personnages, et là, la comparaison avec Les Kaïra entame un long chemin de croix, tant Pattaya est un copié/collé de celui ci, une sorte de Les Kaïra en Thaïlande, mais en moins bien foutu. On retrouve Franck Gastambide, dans un rôle similaire au film mentionné plus haut, ce qui déstabilise, on se croit devant une suite, qui ne s'assume pas comme telle. Car Jib Potchier et Medi Sadoun ne sont pas de l'aventure, ils sont respectivement remplacés par Anouar Toubali et Malik Bentalha, pour un nouveau trio dans lequel les 2 "grands" se servent du "petit" tout en se moquant de lui. Vi vi, ça ressemble trop au premier film du réalisateur, et c'est pas fini, on retrouvera les mêmes moments d'émotions durant lesquels "le nain" va sauver ses "tortionnaires", j'abuse un peu en employant ce mot, d'où les guillemets, il y a ce côté "je veux qu'on me respecte", les femmes racailles aussi, les jets de substances dégueulasses, comme quand Momo se fait asperger par une femme fontaine, ici, Karim se fera asperger de.... caca.... pour, une fois de plus, une scène débile qui pourtant m'aura faire hurler de rire, à croire que je deviens vraiment con de me marrer pour si peu.

Le début lourd, nous montrant Franky, Krimo, Karim, Le Marocain et même Reza (Ramzy Bédia), le cousin de Krimo, passe moyennement bien, mais possède des parodies bien conçues, chiant ouvertement sur la télé réalité, Fat Island "vous êtes trop maigre!", jouant l'opposé de ce que l'on s'attend avec ses beaux gosses et belles meufs décérébrés, ou plus classique, L'île de la Ken (je me rappelle pas si c'est le nom exact par contre), dans cette émission, rêvée ou plutôt cauchemardée par Francky, l'ex du personnage est la seule femme qui n'a pour but que de se faire "Ken" par 4 mecs tout en muscles, parodiques mais très proche de la réalité, ce genre de toutes petites bandes annonces sont marrantes, sans non plus être excellentes.

Donc forcément Karim n'est pas très content quand il découvre que ses soit disant "amis" (dont il avait peur au début) ne l'ont pas emmené en Arabie Saoudite, mais en Thaïlande et que pire, il va devoir se battre contre un nain vénère et hyper balèze. Ce qui gêne tout en état honteusement drôle, ce sont les accents, Gad Elmaleh et son accent marocain, frôlant le racisme par moment, sans pour autant choqué, c'est très habile je trouve, d'arriver à faire rire ainsi, même si parfois ça ne fonctionne pas.

Nos comparses s'échappe, avec cette fois ci plus un hommage aux Looney Toons, Willy Le Coyote en tête, quand ils sautent le mur avec des réceptions bizarre, pas si drôle que cela, on esquisse tout de même un petit sourire. Ensuite arrive le côté Very Bad Trip du truc, avec débauche dans les rues de Pattaya et scène dans une boîte transformiste ou plutôt transsexuelle, avec le coup de la couille, marrant j'avoue, mais c'est à la fin de cette nuit de débauche qu'intervient la scène du caca, avec un "je me sens mieux" et un grand sourire sur mes lèvres, une fois de plus honteux en y réfléchissant, mais j'avoue avoir rigolé. Le lendemain avec la guenon, on pense au tigre de Very Bad Trip oui, surtout que le deuxième film se déroulait aussi en Asie.

Je vais un peu vite, mais après arrive la FullMoon Party, là c'est Project X et les films d'ados teufeurs qui servent de source d'inspiration, oh, puis il y a ce truc avec Vin Diesel (il faut reconnaître que si on rigole au début de voir Francky chercher à lui ressembler, bah quant il enlève le haut, on constate que Franck Gastambide est quand même méchamment costaud), une chose qui intervient à travers la ressemblance entre Francky et l'acteur, qui va même porter de façon un peu lourde, des T-Shirt à l'image de son modèle.

Quand on a passé tout ce délire, on tombe sur un clone de Rocky, de l'entraînement, digne presque de Dragon Ball, jusqu'au combat, et on constate que finalement, le réalisateur se démerde pas trop mal. En tout cas je n'aurai jamais vu autant de personne de petite taille dans un film, la blague raciste du début de film "tu veux finir à Fort Boyard" étant oubliée grâce à une mise en avant des nains sur le final.

En fait, je voulais voir ce film car j'avais aimé Les Kaïra, et j'ai passé un bon moment devant, 1h40 passant vite, même si ça pompe beaucoup de films, à commencer par le premier film du réalisateur, mais aussi Very Bad Trip, Rocky, Project X notamment, tout en y incluant une critique de la télé réalité bien sentie. Bon la fin jouant sur la zoophilie ne sera pas du goût de tous, l'expérience est mitigée, entre l'impression de voir un spin off des Kaïra, tout en ayant droit à des choses méchamment racistes (les accents abusés, mais drôle pour un connard de français comme moi, le fait de se moquer facilement des personnes de petites tailles, de prendre peur des transsexuels), mais qui passent bien. Bon, je parle évidemment de mon point de vue, et j'ai trouvé que le fait de montrer la connerie qu'on les gens de parler d'islam radical en parlant ici de bouddhisme radicale, est bien trouvé. On ressort du film en ayant rigolé quelques fois, moins que chez Les Kaïra, mais assez pour rentabiliser les 0.99€ de la location. Par contre, si La tour 2 contrôle infernale ne mérite pas ce prix (sauf si vous voulez à tout prix le voir), ce Pattaya est un divertissement pas mauvais, avec des acteurs un peu trop en roues libres par moment, mais possédant quelques moments franchement drôles mais qui peuvent paraître lourds, si vous avez aimé Les Kaïra, vous le trouverez sympathique mais pas exceptionnel non plus, pour moins de 2€ ou gratuitement, je vous le conseille, pour plus non. J'ai passé un bon moment, tout en sachant que je l'aurai oublié dans 1 mois, divertissant, à voir une fois pour une somme raisonnable.

@+

Publié dans Cinéma

Commenter cet article