The Walk - Rêver plus haut

Publié le par Twinsunnien

Image de www.allocine.fr.

Image de www.allocine.fr.

Coup double, la semaine dernière je vous causais de wuaki.tv, avec les codes promos permettant de voir des films en VOD pour 0.99€, j'en avais profité pour regarder un film que je sentais pourri, mais que je voulais tout de même voir. Cette fois ci, c'est un film dont je ne savais quoi penser, et que je me refusais à acheter en DVD, ou même mettre 4.99€ en VOD, mais, paradoxalement, c'est un film que je n'aurai pas vu lors de sa diffusion télé, je m'expliquerai plus tard, enfin pas m'expliquer, mais juste en parler, plus tard dans cette chronique donc (si j'y pense). Le premier point, c'est que j'ai vu ce film en VF, j'ai essayé la VO, manque d ebol, je suis une grosse quiche, et j'ai été incapable de mettre les sous titres, sur la XBOX One ce n'est peut être pas prévu, ou alors c'est la plateforme qui montre mal comment faire. Dommage, car ce film de Zemeckis de 2015 nous conte l'histoire d'un artiste français, Philippe Petit, funambule, qui a le projet fou de rejoindre les 2 tours du World Tarde Center fraîchement sorties de terre, à l'aide d'un câble. Qui dit français, dit mélange en VO de notre belle langue avec l'anglais, sans parler des accents, manque de bol je fût puni de tout cela, pas grave, la VF reste parfaitement audible, mais les subtilités n'y seront pas présentes malheureusement. Ah, mais en fait, pourquoi ai-je voulu voir ce film? Euh, parce que l'idée de ce biopic me paraît intéressante, de plus il y a ce côté "on fait un plan de dingue" que le film montre, merde, en fait, je ne suis pas capable de vous dire pourquoi j'ai choisi The Walk plutôt que Creed, peut être car le film paraît plus léger, je ne sais pas, pas forcément meilleur, mais plus divertissant. Bref, une fois de plus, mon excuse ne tient pas la route, et on regarde la BA donc.

Vidéo de FilmsActu.

Au cast on trouve Joseph Gordon-Levitt, en Philipe Petit, avec le look des années 70, mais on voit aussi une ancienne miss météo de Canal +, Charlotte Le Bon, le tout étant impeccable, je ne pense pas qu'il y ai à redire sur ce point. La réalisation de Zemeckis est propre aussi, et la bande son surprend par son côté français, du Cloclo, Johnny Halliday aussi, bref, c'est surprenant et pas dégueulasse.

En fait, le film débute par Philippe Petit sur la statue de la liberté, qui va nous raconter une partie de sa vie, jusqu'au coup du WTC. Du coup on va en France, là où tout a débuté, en suivant notre protagoniste, sa façon de faire le show dans les rues de Paris, puis on remonte encore un peu, lors de sa jeunesse, son amour des jongleries, du cirque aussi et sa découverte des funambules, il décidera de faire ça désormais, au grand damne de son père, militaire de carrière, qui finira par le virer de la maison, poussant le jeune Philippe à aller à Paris, afin d'y faire le saltimbanque, ville où il rencontrera Annie Allix, artiste de rue elle aussi.

Puis un jour c'est le déclic, dans une salle d'attente de chez un dentiste, il y voit un article parlant des 2 tours jumelles en cours de construction à New York, dès lors Philippe Petit n'aura qu'un but, tendre un câble entre ces 2 grattes ciel, et marcher dessus afin de passer de l'une à l'autre. Il va donc préparer ce plan en se faisant des complices, Jean Pierre, Jean François, Papa Rudy (qui gère un cirque) et bien d'autre. Si la première heure s'intéresse au passé de Petit, avec aussi ses rencontres, la seconde heure elle parle plus du "coup" à proprement parler. Et c'est là le parfait équilibre de ce film, on fait connaissance au début, en cernant le caractère loufoque du personnage principal, puis on passe à la mise en place du plan. Et en fait on se rend compte que le film est passionnant, le mot exact est captivant.

La partie la plus intéressante, c'est évidemment la mise en place du plan, avec la personnalité forte de Petit, qui n'arrive pas à dormir la veille de son coup (qui est illégal, je ne l'avais pas précisé), il veut être sûr que tout soit parfait. Avec la façon de monter le matériel en haut des tours, les 2 équipes permettant de tendre le câble. Il y a ce passage complétement débile durant lequel Petit se met nu pour "sentir" le fil de pêche, qui est en fait sur le rebord de la tour, c'est complétement con, mais ça fonctionne pourtant. Mais avant ça, il y avait ce côté stressant, quand ils sont contraints de se cacher sous une bâche qui protégeait une cage d'ascenseur pas terminée, la chute des casques est marquante.

Le passage le plus stressant, reste évidemment, quand il est sur le câble, entre sa blessure, le truc qui est à l'envers, le fait qu'il s'amuse à aller et venir, à s'allonger, s'agenouiller, saluer, argh, si comme moi vous avez le vertige, vous allez morfler. J'ai particulièrement apprécié la séquence juste avant qu'il s'engage sur le câble, avec l'apparition de nuages, parfaitement mis en scène, sorte de métaphore ou je ne sais pas, bref, on sent que c'est dans son esprit, qu'il fait le vide et oublie tout le danger pouvant arriver d'en bas, il n'y a plus que le câble et les tours. Et dès qu'il se lance, les nuages disparaissent et c'est parti pour une bonne vingtaine de minutes à la fois captivantes et stressantes. La conclusion est un peu facile, mais à priori ça c'est déroulé ainsi en vraie, car il s'agit d'une histoire vraie, je ne l'avais pas dit non plus. On voit l'acclamation finale aussi, malgré l'arrestation, et c'est un moment grisant (puis on se détend un peu aussi).

Que dire, si le personnage de Philipe Petit est caractériel, allant jusqu'à parfois malmener ses assistants, si j'ose dire, il reste attachant car saura dire merci quand il le faudra. Voir ce plan se mettre en place est juste captivant, c'est le mot exact, car les 2 heures passent à une vitesse incroyable, on ne s'ennuie pas en fait, même à travers les flashback du début, qui savent s'effacer pendant la deuxième heure. Le cast est très bon, la réa nickel, les sensations que l'on a sont excellentes aussi. Il y a un peu d'humour, un peu de romance, bref, c'est un petit film pouvant passer inaperçu ce qui est dommage car il est divertissant et j'ai passé un très bon moment devant. Par contre, l'acheter en DVD, non, le louer plus de 2€, non, paradoxalement, le voir à la télé, je dirai non aussi, car, sauf si c'est France télévisions qui le diffuse, j'estime que le film est captivant et doit voir son spectateur/téléspectateur rester dans l'ambiance, une publicité faisant sortir de cette ambiance casse à la fois le rythme mais aussi l'implication du téléspectateur, il se trouve que pour un film de ce genre, ça peut le rendre mauvais, après une pub pour serviette hygiénique, il est difficile de retourner dans le film. C'est pour cela qu'en fait, je ne regrette pas d'avoir payer 0.99€, car le film le mérite, tout en se disant qu'il ne faut pas non plus abuser en mettant 4 ou 5€ pour le voir. C'est un film qui se voit une fois en fait, en VOST je pense si possible, pour savourer (je suppose) le côté franco-anglais de celle ci, qui vous captivera pendant 2 heures, sans jamais vous ennuyer, j'ai aimé, sans adorer, mais je ne regrette pas de l'avoir vu. Je vous le conseille, sans pour autant vous conseiller d'y mettre plus de 2€ pour le voir. Un bon film donc.

@+

Publié dans Cinéma

Commenter cet article