City Hunter édition Deluxe tomes 3 & 4

Publié le par Twinsunnien

Les 2 tomes.

Les 2 tomes.

Ryo se retrouve avec son ancienne cliente aménageant chez lui, et il va prendre la mission que ce père de famille lui demande, à savoir mettre en scène, à nouveau, sa mort, pour échapper aux griffes d'un politicien véreux. Tout ça pour que ce client puisse revivre avec sa petite fille. Dès lors, il va organiser cette nouvelle mort, particulièrement alambiquée et complexe d'ailleurs, avec un chapitre en couleur, rendant un magnifique effet, je reste toujours aussi fan du trait de Tsukasa Hojo, cette histoire offre de l'émotion et un poil d'humour, moins que d'habitude disons.

Car c'est avec l'autre histoire, la protection d'un célèbre actrice, que nous voyons le retour du mokkori, mais aussi l'arrivée de Mammouth, alias Umibozû quoi, disons que les personnes connaissant Nicky Larson seront plus familières du premier nom, qui n'est heureusement pas présent dans le manga. C'est donc Umi, la masse taciturne qui se cache derrière ses lunettes noires que Ryo va devoir affronter pour protéger sa cliente. Beaucoup de passage mokkori ici, on reconnaîtra l'un des premiers épisodes de l'animé, en plus poussé ici, on voit mieux le monde du cinéma, et la destruction par les flammes de la maison est spectaculaire.

Cette histoire s'achève dans le tome 4, et j'ai constaté que Kaori n'utilisait pas ou peu sa masse de 10 tonnes ^^. Par contre les corbeaux marquant un silence gêné sont bien présent. À la suite de cette mission, c'est cette fois ci une jeune héritière que Ryo va devoir protéger. Une histoire très bonne, quoique semblant servir de repos avant l'arrivée, encore, d'un personnage important dans l'univers de City Hunter. Ah, j'ai dis une bêtise, en fait l'histoire avec l'actrice s'achève à la fin du tome 3, pardon.

D'ailleurs, je reviens sur cette mission, qui nous offre un bluff entre Ryo et Umi, qui, à travers un mur, déclarent qu'un petit pistolet, alors qu'ils sont en possession de bazooka, cette vignette est juste magnifique, avec l'affrontement entre les 2 mercenaires. Il y a pas mal d'action d'ailleurs, avec le réalisateur du film complétement largué.

Donc je revient sur l'héritière, bon, j'ai été méchant en disant que c'était une histoire de transition, mais j'ai trop hâte de vous parler du magnifique personnage qui arrive après, comment ça vous savez que c'est NOGAMI Saeko ? Ah, oui, elle est sur la couverture du tome 4, bon, bah c'est grillé. Sur l'histoire de l'héritière, elle cherche son prince charmant l'ayant sauvée petiote, et il s etrouve que Ryo y ressemble fortement. D'ailleurs le doute planera, même à la fin, on ignore si Ryo est sérieux ou pas, mais il semblerait bien que ce soit bien lui. Merde, j'ai spoilé, pas grave. Entre fausses pistes et martyrisation de sbire du méchant, avec des poules (rappelez vous des cochons des premiers tomes ^^), l'humour permet de décompresser une tension et une violence par moment, et j'arrive pas à finir la phrase. Hojo lui même s'insulte en cassant ce quatrième mur (on peut dire ça d'un manga?), quand Ryo évoque son passé avec le personnage mystérieux assez âgé, genre il y reviendra plus tard, ou pas. Il y a aussi Ryo qui dit à l'auteur qu'il ne s'est pas trop foulé en terme de recherche, vu qu'il fait encore le garde du corps, original quoi. Ceci permet franchement de se marrer, et certaines mimiques de Ryo ou Kaori sont exceptionnelles.

Venons en à cette histoire, qui ne se termine pas dans le tome 4, de vol d'un microfilm, permettant à Hojo de citer son ancienne série Cat's Eyes, avec l'introduction de la sublime Saeko, la flic sexy qui se bat remarquablement bien. La complicité entre ces 2 là, Kaori ne connaissant pas Saeko, est très marrante à voir, car Saeko connait le point faible de Ryo et elle possède une ardoise de coup de mokkori importante. Là aussi il y a pas mal d'action, et le tout est parfaitement lisible.

Donc voilà, cette fois ci on découvre 2 personnages principaux qui deviendront important par la suite, les histoires ne sont pas exceptionnelles au niveau scénario, mais le charisme des protagonistes et l'humour en décalage avec le sérieux de certaines situation fait mouche, je le redis, City Hunter fait partie des meilleurs mangas que j'ai lu, donc c'est à lire impérativement. J'adore.

@+

Les tomes 3 & 4 donc.Les tomes 3 & 4 donc.

Les tomes 3 & 4 donc.

Publié dans Livre - BD - Manga

Commenter cet article