Divergente

Publié le par Twinsunnien

Image de www.allocine.fr.

Image de www.allocine.fr.

Wooh, encore une adaptation cinématographique d'un livre pour adolescent, écrit par Veronica Roth, Divergente et, à l'instar de Hunger Games, une trilogie. Ceci plus le fait que le personnage principal soit une ado/jeune femme, m'a fait dire "voilà un sous Hunger Games". Même si je n'en avais pas grande estime, la curiosité et surtout le code Canal+ de Inod, oui encore, mais courage c'est presque fini, donc tout ceci m'ont donné envie de le voir. Ce film est réalisé par Neil Burger, et ne possède que Kate Winslet en grand nom. Voyons la bande annonce VF, alors que, comme la plupart du temps, j'ai vu ce film en VOST.

Bande annonce VF, vidéo de FilmsActu.

Le monde de Divergente est un monde d'après guerre (dont on ignore tout et dont rien ne filtrera dans ce film), dans une Chicago en ruine et protégée par un mur et une immense clôture, les gens sont catalogués en Faction, euh, les Audacieux, sorte de police, les mecs (et meufs) ils sont tout le temps en train de courir de crier, ce sont les plus foufous, ils escaladent tels des singe, ne prennent pas le metro comme vous et moi, non, euh ils le prennent en route, et en ressortent de la même manière. Les Érudits sont la tête pensante, ultra intelligent, ils savent tout. Les Fraternels sont des drogués, ils sourient tout le temps, s'occupent de ramasser les cultures, ils sont fringués comme des hippies. Les Sincères disent tout le temps la vérité. Enfin, dernière faction, les Altruistes euh servent leur prochain, s'occupant notamment des Sans faction, façon polie ou métaphorique de parler des exclus de la sociétés.

Béatrice fait partie des Altruistes, mais ne possède pas cette volonté naturelle d'aider son prochain, alors que son frère lui a bien cette façon de procéder. Ils vont tout 2 passer le test d'aptitude afin de savoir la faction adéquate. Elle a du bol, car alors que son test pourrait lui attirer des ennuis, elle tombe sur une examinatrice vachement sympa qui lui dit qu'elle est une Divergente, elle possède plusieurs dons naturels, et que ceci pourrait lui couter la vie si elle le chante sur tous les toits, donc voilà, j'ai rentré Altruiste manuellement et ferme ta gueule.

Béatrice s'est toujours sentie différente, et elle est un peu paniquée à l'idée de faire son choix le lendemain. En effet, le test n'est là que pour guider les jeunes à faire un choix, ils peuvent choisir la faction qu'ils désirent. Après une empoignade larmoyante avec sa famille, Béatrice choisie les Audacieux, le côté aventureux et gueulard lui convient mieux. Après une initiation d'escalade et de "je prends le métro comme un parigot (sans attendre qu'il s'arrête donc)", voilà le premier test, sauter dans un trou sans en voir le fond. Tris (nouveau de Béatrice) est la première volontaire. Elle va rencontrer Christiano Ronaldo, euh, Four pardon. Non mais sérieux, Theo James c'est CR7 non? Qui sera l'instructeur des pas natifs (venant d'une autre faction). Combat à main nue (qui font du nudisme donc), initiation aux armes à feux, lancé de couteaux, bref, tout l'attirail du parfait petit flic quoi. Il se trouve que l'instructeur des natifs est un connard pas fini, Eric, il ne supporte pas l'indiscipline, et aime inventer des règles sans que l'on comprennent pourquoi. Ainsi les plus mauvais lors des 2 phases seront éliminés et deviendront des sans factions.

En parallèle, une tentative de poutch euh pitch, non ça c'est de la bouffe, bref, alors que les Altruistes gouvernent depuis longtemps, les Érudits veulent le pouvoir. Ils en profitent pour faire la chasse aux Divergents qui sont des danger pour la société. Mettant en place un plan machiavélique afin de prendre le pouvoir. En attendant, Tris prend cher à l'entraînement, mais remonte dans le classement et, grâce à un jeu de capture de drapeau se qualifiera tel un coureur de F1 qui arrive à choper la Q1 dans son dernier tour. Mais bon, elle se fait des amis, Christina, machine et bidule, j'ai pas leurs noms. En gros, tout se passe bien. En plus CR7, euh, Four (ou Quatre, je l'ai vu en VO je rappelle) semble la considérer comme une fille mokkori. Et une fois de plus, heureusement qu'elle a Four, sinon elle serait au fond du ravin depuis longtemps.

Après le côté mièvre qui me semble être malheureusement un passage obligé, j'ignore pourquoi, voilà l'examen final. Devant toute l'assemblée (et notamment la chef des Érudits), Tris passe son examen final qui consiste à affronter ses peurs en pensant de façon Audacieux et pas Divergents. on constatera que Tris possède 2 nouvelles peurs. Non, elle passe l'examen et devient une Audacieux (ou Audacieuse je sais pas), et se retrouve en première ligne lorsque les Érudits droguent les Audacieux pour faire tomber les Altruistes. Un joli bordel en somme. On constate qu'ici les Drogués euh, Fraternels et les Inutiles euh Sincères, ne servent à rien, peut être cela est-il plus développé dans le livre, ou dans les prochains épisodes, en tout cas, là, on se concentre sur 3 factions. Et donc Tris se retrouve à sauver sa famille, et, là tout lien avec Hunger Games seraient totalement involontaire, elle va mener la résistance a ce mode de vie qui déshumanise l'homme. Ceci étant considéré comme une faiblesse par les Érudits.

Oui, j'ai spoilé un peu, mais pas trop, il y a des révélations plutôt sympas sur la fin, et l'action arrive dans la dernière demi heure. Niveau réalisation, ça va, ça passe. Jeu des acteurs, ça passe aussi. L'histoire par contre semble être coupée, la faute a un film durant 2h15 pour un livre de, euh, 445 pages, pas évident. Je pense, sans me tromper, que le livre est mille fois mieux. D'ailleurs, alors que je croyais que c'était une purge, je tombe face à une histoire sympa, me donnant envie de lire le livre, un univers intéressant, qui semble être sous exploité dans le film, bon, certes c'est pompé sur les compartimentations de la population, l'héroïne de 16 ans qui va mener la révolte, le monde sombre, la lutte, bref, tout fait penser à Hunger Games, dont on ne peut ignorer la forte inspiration, mais ce n'est pas qu'un sous HG comme j'ai pu le croire (il va de même pour La 5ème vague), donc en gros, un film pas exceptionnel, mais dont j'attendais pire, un film qui m'a donné envie de lire les livres, et bien sûr, toujours par curiosité de voir les suites. Pas mauvais, mais pas bon non plus, à voir pour comparer avec le livre (pour ceux l'ayant lu), les fans de Hunger Games pour comparer avec la saga de Suzanne Collins, les ados aimeront peut être, je ne peux pas me mettre à leur place.

Si j'ai bien aimé c'est uniquement parce que je n'attendais rien de ce film, et du coup la surprise fut totale, ce n'est pas pour autant que c'est un très bon, voir un bon film, non, mais il me donne envie de lire les livres car il semblerait que ce ne soit pas qu'un sous Hunger Games. À voir sous certaines conditions, les lecteurs pour dire "c'est nul ya pas ça, ya pas ci", les fans de HG "pffouah, c'est pompé à mort", après pour les autres, je ne sais quoi vous dire, si vous avez 2h15 à ne pas savoir quoi faire, que le film passe à la télé, pourquoi pas, mais bon, en ne cherchant pas à voir un grand film non plus. Moyen donc.

@+

Publié dans Cinéma

Commenter cet article