Life on mars - Saison 1

Publié le par Twinsunnien

DVD.

DVD.

Série britannique de 2006, créée par Mathew Graham, Tony Jordan et Ashley Pharoah, elle fût diffusée sur la BBC donc, et j'ai découvert ce show lors de son passage sur NRJ12 en France, j'ai pas l'année par contre. Contenant 8 épisodes de 52 minutes, elle débute en 2006, où nous suivons le capitaine Sam Tyler, de la police de Manchester, alors qu'un céréale qui lit l'heure sévit, hein? Serial Killer? Oui bon, je suis français. Donc les première minutes de la série sont une enquête dans le monde de 2006, jusqu'à ce que sa collègue et petite amie ne se fasse enlever par ce même meurtrier. Alors qu'il pète un câble, Sam Tyler se fait renverser par une voiture, pour se réveiller en ... 1973... est-il fou? Mort? Dans le coma? Nous l'ignorons, mais des indices le long de la saison laisse penser qu'il est dans le coma. Oui je spoile. Pourquoi Life on Mars? Parce que quand ça arrive, son autoradio diffuse le titre de David Bowie, et on verra le changement d'époque à travers cet autoradio, passant d'un truc moderne au gros truc avec les grosses cassettes, pas les cassettes que ma génération a connu, non, les GROSSES cassettes.

Bon, en fait ce qu'il s'est passé, c'est que la série ne durant que 2 saisons de 8 épisodes chacune, le diffuseur français a eu l'intelligence de passer tout à la suite, et c'est ainsi que l'on comprend mieux qu'en fait c'est une série de 16 épisodes, la saison 1 laissant énormément de questions en suspens. Oh, pardon, vidéo.

Vidéo VO de Plexus.

Il va donc falloir que Sam s'habitue à cette nouvelle vie, sans téléphone portable, sans méthode moderne. Pire, il va devoir suivre les ordre du capitaine Hunt, aux méthodes peu orthodoxe, mais, je ressors cette expression de merde, dingue ça. Donc chemise en pelle à tarte, patte d'eph, tout ceci de sortie, des courses poursuite rappelant furieusement Starsky & Hutch (en moins spectaculaire quand même), une ambiance so british. Avec ce fil rouge conducteur, dans lequel Sam entend ses proches, certainement autour de lui dans sa chambre d'hôpital en 2006, il va devoir lutter pour comprendre comment faire pour sortir de ce coma, quand il va retrouver les traces de sa famille, il va penser que c'est en modifiant le passé qu'il va se sauver, tain je spoile méchamment quand même, mais bon, vous verrez.

Le principe de remonter le temps, en jouant sur le coma, permet de ne pas faire d'erreur temporelle, comme un Retour vers le futur par exemple, pas de modification possible, Sam vit juste un rêve, tellement réaliste que c'en est flippant. Le truc malin est que, comme nous sommes certainement dans la tête de Sam, il se rappelle au fur et à mesure son enfance, en fait, ça tient debout malgré cette idée qu'il vit dans le passé. Je m'exprime mal, mais en voyant la série vous comprendrez.

Le Manchester des années 70 est hyper bien fichu, on s'y croit, moi qui est bien connu cette période et ce lieux (je suis né en 1982 et n'ai jamais quitté la France), je suis bluffé. Bon, vous aurez pigé là aussi, c'est une boutade. Mais les voitures, les fringues, les téléphones, tout est fait pour se croire en 1973 et ça fonctionne. Les fringues notamment sont hilarantes. On tombera aussi sur un épisode spécial foot avec les hooligans, les pubs et autres joyeusetés.

Les enquêtes sont diverses et variées, ultra agréables à suivre, la grosse différence de personnalité entre Hunt et Tyler nous offre une sorte de buddy movie, genre les personnages ne sont jamais d'accord, mais à la fin ils s'apprécient bien. Il y a aussi les pots de vin, la corruption c'est plus joli comme mot, la drogue, le sexe libre et pourtant, comme nous le verrons dans le dernier épisode, une interdiction de la pornographie, évidemment il y a ce jeu avec le fait que le Sam de 37 ans ne voit jamais ou peu, le Sam de 4 ans, la réalisation est sobre et pudique pour cela.

Le truc décevant de cette première saison, c'est de ne pas avoir de réponse en fait, on se retrouve bien con à la fin "au pub", bé alors? C'est pour cela que je vous conseille de prendre les 2 saisons, directement, vous le regretterez pas, en plus si comme moi vous kiffez un peu la zic britannique des années 70, vous allez encore plus aimer, puis cette ambiance quoi, cet humour, tout en ayant de bon passage sérieux, non, franchement c'est une série à voir.

Je vais devoir conclure, et me rend compte que j'ai tout dit dans le paragraphe précédent, genre c'était la conclusion. Un récit brillamment maîtrisé, un dépaysement hilarant au début, mais qui devient très sérieux, un duo improbable Hunt/Tyler fonctionnant parfaitement aussi, des histoires loin d'être stupide, pas si facile à deviner en plus et un fil rouge haletant, oui, cette série est excellente, à ne pas rater, j'adore.

@+

Publié dans Série TV - Animé

Commenter cet article