20th Century Boys Édition Deluxe tome 3

Publié le par Twinsunnien

Le tome 3.

Le tome 3.

Sorti dans notre pays en octobre 2014, cette version deluxe du manga de URASAWA Naoki est vraiment intéressante... mmmh non, je loupe mon intro là, après avoir navigué entre plusieurs époques, les années 60-70, 1997 et un peu 2000 il me semble, nous avons pu nous attacher à cette bande de copains qui avait, dans leur jeunesse créé un scénario apocalyptique, qui sera, plus tard, utilisé par un certain "Ami", avec les catastrophes prévues par les enfants, comme par exemple un attentat dans un aéroport japonais, Haneda, et un virus sanglant réparti dans le monde, à Londres et San Francisco si je me rappelle bien.

Nous avions constaté que Otcho, a.k.a. Shôgun dans la fin des années 90, était devenu un personnage hyper classe, se tatannant avec des philippins, ne craignant pas les balles tel Néo dans la trilogie Matrix, bref, nous avions eu droit à pas mal d'action alors que Kenji était obligé de quitter sa superette pour se terrer dans les sous sols de la capitale japonaise. Dès lors Ami s'engage dans une lutte, ou plutôt un jeu morbide, avec ses anciens camarades de jeu. Dernier détail, nous ne voyons pas son visage, caché derrière un masque avec un dessin bizarre comprenant une main et un œil. D'ailleurs Otcho expliquera comment il l'a créé, de façon hyper simple, ce qui fera sourire la bande d'amis avant d'entrer en action.

La première partie de ce tome 3 se concentre surtout sur l'année 2000, avec la préparation pour contrer le tout puissant Ami, d'ailleurs c'est en fait le tome 5 en version normale. Toujours aussi passionnant, j'avoue avoir un petit peu de mal avec les noms et surnom, pas parce que c'est mal dit ou mal fait, mais la faute à ma mémoire de poulpe, quoique quand le légendaire inspecteur Chô est cité dans la deuxième partie, j'ai pigé qu'il s'agissait du policier vu au début de la série.

Là où URASAWA est brillant, c'est par le fait qu'il en montre juste ce qu'il faut, on pense évidemment au truc géant qui attaque Tokyo le 31 décembre 2000, toujours dans le noir, nous avions aperçu ce monstre précédemment, sans en voir les contour, on nous avait même expliqué qui était son créateur, un mangaka. Et si la deuxième partie (qui équivaut au tome 6) fait un bon dans le futur en le quittant rarement, on ignore ce qui est advenu de Kenji et ses amis. Désormais nous allons suivre Kanna, la nièce du héros, qui a 17 ans prend son indépendance pour vivre à Tokyo dans un quartier mal famé, elle travaille dans un lieu qui lui est cher, qui a bien changé, j'ai plus le nom désolé. Et cette partie alterne entre 2 personnages en fait, Kanna, avec qui nous allons découvrir le neveu de l'inspecteur Chô, et surtout nous allons voir que la police est corrompue jusque dans ses plus hautes sphères. Mais aussi un prisonnier, Kakuta, un mangaka qui avait oser sortir une histoire de rébellion, et qui arrive sur une sorte de nouvelle Alcatraz version japonaise, prison dans laquelle il va rencontrer un personnage que le lecteur connaît bien, mais je vous laisse la surprise.

Même si nous avons quelques petits flashback, l'histoire se pose enfin longtemps dans une époque, laissant en suspens les évènements du 31 décembre 2000, et c'est là que l'on voit la maîtrise narrative de l'auteur, c'est impressionnant, tout reste cohérent, il ne me semble pas y trouver d'erreur, et le tout est donc parfaitement bien géré. Le dessin est toujours aussi bon, on reconnais les personnages, même vieillis, donc absolument rien à redire. En fait j'en dis peu car il est facile de spoiler, sachez que ça se lit à une vitesse impressionnante, prenant le lecteur et ne le lâchant plus, de plus ce mélange entre humour, horreur (le virus fait exploser ses victimes), anticipation, dictature, enfin bref, pas mal de sujets sont traités, encore actuels pour la plupart (le terrorisme en tête), et des personnages nombreux et attachants, grosse surprise et petit spoil, nous verrons les jumeaux qui martyrisaient la bande à Kenji, et ils ont bien changé. Donc encore beaucoup de questions en suspens mais un récit passionnant, à lire de toute urgence tant la maîtrise narrative et le jeu entre les époques (quoique moins marqué dans ce tome 3) est parfait, à lire et même à posséder je dirai.

@+

Publié dans Livre - BD - Manga

Commenter cet article