Warning - Green Day

Publié le par Twinsunnien

Attention de vert jour.... paye ta trad.

Attention de vert jour.... paye ta trad.

En 2000 débarquait dans les bacs le sixième album du groupe californien, juste avant le carton de American idiot, et il se trouve qu'il y a quelques petites pépites dans cet album qui méritent d'être entendues, il y aussi des titres moins mémorables, mais nous allons voir ça tout de suite.

On débute avec l'excellent Warning, une mélodie efficace avec une guitare sèche un peu rapide, la batterie de Tré Cool assurant un bon rythme épaulée par la Basse de Mike Dirnst et Billie Joe Armstrong qui nous dit que trop de précautions bah c'est con. Voilà comment on présente le groupe en peu de temps ^^. En tout cas ce titre est excellent, et si il n'est pas trop foufou, du moins pas assez pour pogoter, il n'en demeure pas moins excellent et c'est un des titres que j'adore du groupe, une chanson qui vient souvent faire un tour dans ma liste de lecture. On l'écoute d'ailleurs.

Vidéo de Green Day.

Blood, sex and booze, au delà d'un titre cherchant la controverse, débute par une basse archi présente et est nettement plus dansant que la première chanson de ce disque, c'est vrai que Dirnst implique une basse archi présente, mais ça je l'ai déjà dit, pardon. Un bon titre même si il a du mal à rejoindre ma playlist.

Chruch on sunday dans lequel on retrouve ce son californien, avec la guitare électrique qui va bien, bon, je ne pige pas les paroles, mais on devine qu'il y ai question de religion. Si l'on tend l'oreille on entend même un orgue. Le refrain rentre facilement en tête, et c'est une fois de plus un titre pêchue, et extrêmement bon qu'on nous sert, on va pas le refuser. J'aime bien.

Fashion victim quant à lui reste sur un son métallique, mais est plus calme, si la chanson est agréable à entendre, elle ne reste pas gravée dans les mémoires, et on passera vite dessus. Castaway par contre possède un truc sympa, un peu meilleur que le titre précédent, le rythme n'est pas trop emballé et pourtant j'aime bien, sans pouvoir expliquer pourquoi, le refrain entêtant je pense. Un très bon titre donc.

Misery met 10 plombes à se lancer, chanson la plus longue de l'album, on y reconnaît un genre, comment dire, ah, ça a un nom, je sais plus quoi, en tout cas la chanson est très plaisante aussi, cette guitare hachée, cette basse à la fois lointaine et pourtant parfaitement audible, on y entend même de l'accordéon (moi qu'aime pas ça pourtant), et vous savez, par moment il y a ce son qui me rappelle un film de Tarantino, genre dans "Girl you'll be a woman soon", oui c'est Pulp Fiction le film, je sais, mais donc vous voyez ce son de guitare dont je parle? J'aime bien en tout cas, et pourtant c'est mou.

Deadbeat holiday, titre qui s'écoute mais qu'on oublie assez vite en fait, dommage, mais dans la continuité de l'album il passe bien. Hold on par contre marque une sorte de rutpure, même si l'harmonica du début donne envie de dire "oh yeah" façon Antoine dans sa chanson où il doit se faire couper les cheveux. Gratte sèche, un titre sympa, mais manquant de folie, que l'on oubliera aussi vite que ce qu'on l'a entendu. Jackass continue avec la guitare classique au début, puis part vite dans un style que l'on reconnaît du groupe....mmmh, ça ne veut rien dire, pas grave, une chanson qui comme les précédentes, passe sur l'album, mais dont il manque un truc pour intégrer une playlist, à un moment on croirait même entendre les Beatles dans le chant de Billie Joe, assez déroutant.

Voilà Waiting, un très très belle balade, mais c'est vrai que ça sonne Pop/Rock et peut décevoir les fans de la première heure, perso j'adore ce titre, dont nous allons voir le clip.

Vidéo de Green Day.

Je saute Minority qui me permettra d'introduire le clip avant la conclusion, et voyons la dernière chanson Macy's day parade, titre calme, une belle balade un poil molle ceci dit, et une fois de plus je me dis qu'il faudrait que je lise les paroles, mais là, pas envie. Nous arrivons à la piste 11, Minority, avec son intro guitare sèche et son accélération de rythme d'un coup, un titre culte du groupe, hyper dynamique, le plus rythmé du disque d'ailleurs, avec des paroles assez crues, avec ses Fuck'em all, une sorte de rébellion quoi, bon, je confesse que je les connaissais et j'ai un peu oublié le sens. Mais sa variété dans les instruments, dans le rythme, ce titre est juste génial et d'ailleurs on va en voir le clip avant de conclure.

Vidéo de Green Day.

Avec 3 gros titres et quelques surprises (Church on sunday ou même Misery), on a là un album peut être pas assez rock, dans lequel le côté punk foufou du groupe a complétement disparu, on comprend pourquoi le disque s'est un peu planté, et pourtant il mérite d'être écouté je pense, pour que, comme moi vous aimiez bien la voix de Billie Joe, vous allez aimer sans pour autant surkiffer, un bon disque mais pas exceptionnel. J'aime bien sans plus.

@+

Publié dans Musique-Spectacle

Commenter cet article