Ceux qui restent - Les vieux fourneaux tome 1

Publié le par Twinsunnien

Le premier tome.

Le premier tome.

Depuis l'année 2014 paraît une bande dessinée qui sort un peu de l'ordinaire, ici dans son édition France loisirs, elle est normalement éditée chez Dargaud. Wilfrid Lupano au scénario, Paul Cauuet au dessin, nous sommes en présence donc d'une BD dans le genre franco-belge, un peu réaliste niveau dessin, avec des personnages affirmés. Ce qui m'a avant tout intrigué, c'est cette publicité faite en novembre 2015 (il y a presque 1 an donc) autour du tome 3, j'avais failli l'acheter, mais c'était con, n'ayant pas les deux premiers tomes le risque d'être largué était grand. Comme d'hab' dans ma belle ville qu'est Le Puy En Velay, dès que tu veux trouver un premier tome de quoique ce soit, si ça à plus d'un an, tu l'as dans l'os. Aller sur Amazon donc? Oui, bon, je n'y pensais pas forcément. Alors quand les éditions France loisirs eurent le premier tome, en mai dernier, je n'ai pas bien hésité.

C'est l'histoire de 3 anciens amis, qui à l'occasion de la crémation de Lucette, la femme de l'un d'eux, se retrouvent. Antoine, fraîchement veuf, voit aussi sa petite fille revenir de la ville enceinte sans géniteur, si il est, malgré son deuil, heureux de revoir Pierre & Émile. D'ailleurs l'introduction de ces personnages est hilarante, on constatera que le ton employé est juste, et voir Émile râler après le canapé pas adapté alors que c'est plutôt lui quia du mal à se lever, vous fera penser à un membre de votre famille, ou une connaissance c'est sûr. On reverra Émile râler pour la même raison contre la petite auto de Pierre.

En fait, si le début se cale sur le deuil sans être larmoyant, à la suite de la lecture de la lettre que sa défunte femme lui a laissé, Antoine part sans donner son reste en Italie, ce qui va emmener Pierre, Émile et aussi Sophie, la petite fille enceinte de 7 mois de Antoine, dans un road trip aussi hilarant que réaliste et proche ce qu'il se dit dans la société moderne. Ah, voir Pierre, le rebelle de la bande, à la limite du terroriste, expliquer comment il emmerde les jeunes parce qu'il n'y a rien d'autre à faire, son groupe "ni yeux ni maître", je vous laisse découvrir ceci, mais ça montre un humour simple mais efficace.

On savourera l'excellent dessin de Cauuet, on reconnaîtra même les véhicules, et le jeu des couleurs sur les flashback est juste excellent quoi. Il y est aussi question avec Sophie, que l'on suppose avoir 20-30 ans, du choc générationnel, quand en Italie, ils rencontrent un groupe du troisième âge du Puy de Dôme (Auvergne powwaaaaa!), et qu'elle leur balance à la gueule un long monologue comme quoi ils ont détruit la planète et que c'est sa génération qui en paye les pots cassés aujourd'hui, forcément on retrouve des idées que l'on a eues tôt ou tard, mais la réponse calme, qui intervient plus tard sur la route, de Pierre est juste aussi, les combats sociaux qu'ils ont mené, le fait que lui même ai pris cher, tout y est juste et parfaitement équilibré, on en vient carrément à s'attacher à tout ce petit monde.

Donc si le conflit générationnel y est un petit peu abordé, si les personnages sont présentés brillamment, on rigolera des gestes très "troisième âge", genre ils ont du mal à se lever, Pierre conduit comme une taupe et n'hésite pas à klaxonner et à faire des appels de phare parce que les autres sont plus attentifs quand il fait ça. C'est aussi au niveau des expressions employées par nos 3 pépés que l'on rigole, nope, il n'y a rien à dire. Et comme si ça ne suffisait pas, il y a ce côté "émotion" qui va bien, l'attachement, l'empathie, que l'on ressent pour tous les personnages est incroyable, même l'ancien patron que l'on déteste quand on lit ce qu'en disent Pierre et Antoine, il devient touchant car malade et atteint de Alzheimer, ne se rappelant que de peu de chose.

Si je ne suis pas trop BD franco-belge (pardon, j'appelle ça ainsi, mais ça doit avoir un autre nom), Le Château et Campagne présidentielle de Mathieu Sapin étant des exceptions, oh, Le Chat aussi de Philippe Geluck, j'avoue que le trio atypique de cette nouvelle série est détonnant, l'idée de Sophie permet aussi aux plus jeunes de, pas s'identifier, mais de s'intéresser au récit. Le tout paraît réaliste et tellement dans son temps, oki, le monologue de Sophie contre les vieux est peut être violent, mais il est excellent pourtant, surtout que l'auteur ne va pas offrir une réponse violente, mais juste logique de la part de Pierre. Juste, voilà, efficace aussi, c'est drôle, touchant, parfaitement d'actualité, voilà une magnifique BD que je vous conseille mais à fond, même si vous n'aimez pas cet art, à lire, relire et donc à avoir dans sa bibliothèque. J'adore.

@+

Publié dans Livre - BD - Manga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article