City Hunter - Épisodes 106 à 140 (Partie 4/4)

Publié le par Twinsunnien

Box 4/4.

Box 4/4.

Dernière étape, cette quatrième box DVD marque donc la fin de la série animée, ce ne sont pas moins de 140 épisodes, répartis sur 4 saisons qui seront passés. Adaptant le manga de HOJO Tsukasa. Dans ces 35 derniers épisodes, nous allons carrément franchir 3 saisons, en finissant City Hunter 2, puis City Hunter 3 (13 épisodes) avant de terminer par City Hunter '91 (13 épisodes aussi). Comme d'habitude avec cette édition certes non censurée mais bien cheap niveau packaging, on passe d'une saison à l'autre comme ça, sur le même DVD. C'est ça de vouloir une intégrale DVD avec VF et VOST pas chère. Ceci dit, les dessins sur les pochettes slim des DVD sont classe, ça atténue l'impression d'avoir un truc acheté à la Foir'fouille ou je ne sais quelle autre enseigne cheap. Regardons ce qui sera le dernier opening de la série.

Vidéo de JazzHunterXYZ.

Déjà revenons vite fait sur City Hunter 2, dont le dernier épisode (double) est excellent niveau dramatique, on croirait même assister à la fin de la série. L'émotion sera encore plus présente dans City Hunter 3, on notera par ailleurs le moins grand nombre d'épisode double dans les 2 dernières saisons. On retrouve une animation sympathique mais pas ultra spectaculaire non plus (on passe de 1988 à 1991 dans cet ultime coffret), mais pourtant ça fonctionne. Le truc le plus drôle et sympa à voir, c'est évidemment la version non censurée en VOST, avec les mokkori de ci, mokkori-chan de là. Bon je vais vous expliquer, si besoin est, de quoi il s'agit. Ryo Saeba est un privé qui accomplit des missions, souvent de garde du corps. Avec son associée, Kaori Makimura, petite sœur de l'ancien partenaire de Ryo, ils forment City Hunter, dont le nom résonne même au delà de Shinjuku, le quartier de prédilection de Ryo. Seulement, si Ryo est excellent tireur, c'est aussi un énorme pervers, ne pensant qu'à faire mokkori avec des belles femmes, qui souvent le fuient. Kaori est là pour calmer les ardeurs du beau brun, avec ses fameuses massues de 100 tonnes qui nous ont tous fait rire lors de la diffusion au Club Dorothée. Ah, oui, c'était connu sous le nom de Nicky Larson, et il ne craignait personne en VF.

Donc, après une fin de saison 2 magnifique, on retrouve des histoires courtes, toujours avec le même principe, les gags se répétant un peu, mais une fois de plus ça fonctionne, surtout que ça rend la série encore plus dynamique je trouve, et City Hunter 3 se clôt de façon tout aussi belle que la saison 2, donc tout va bien.

Puis vient City Hunter 91, déjà il me semble qu'il y a une légère différence dans le dessin, j'ai parfois du mal à reconnaître Ryo, le confondant avec Ken de Ken le survivant (pardon, je ne suis pas assez fan pour sortir son nom original, ah, si, Hokuto no Ken, putaing, je fais ça de mémoire). Après une saison 3 assez sérieuse, où l'on verra une partie du passée de Ryo, avec l'idée magnifique de l'anniversaire, qui reviendra dans la dernière saison par ailleurs. Mais donc après une saison 3 excellente, la saison 4 semble être un peu plus sur la rigolade, déjà par son opening, plus pop que d'habitude (oui, c'est possible), on constate ce soucis de dessin, puis il semble que les histoires sont moins sérieuses. Mais en fait c'est un leurre, car nous allons avoir droit au superbe affrontement entre Umibozu et Saeba, avec, pour le coup, une vraie classe. Bon, la résolution de l'intrigue est un peu too much, mais dans l'ambiance générale ça passe. On regrette juste que la saison ne se soit achevée sur cet excellent double épisode. Au lieu de cela, la saison et l'anime du coup, s'arrête de façon abrupt, sur un très bel épisode, mais après les fins de City Hunter 2 et City Hunter 3, on reste sur notre faim, et c'est un tout petit peu décevant. On dirait presque que le studio d'animation pensait pouvoir continuer la série.

On se rabattra donc sur le manga, les OAV et les téléfilms pour continuer les histoires de Ryo et Kaori. Alors par contre, je confesse ne pas avoir oser mettre la VF, pourtant j'ai le souvenir d'un Maurice Sarfati magnifique dans son rôle de méchant avec ses "bobos" ou "Larson" à la française, je pense que revoir en VF peut être drôle 5 minutes, mais après on se penchera forcément sur la VO, d'autant plus que la qualité du doublage est excellente en japonais, Kamiya Akira sachant passer d'un timbre de voix sérieux, à une voix délirante, idem pour Ikura Kazue avec Kaori.

Sans être parfait techniquement, avec une grosse faiblesse pour la dernière saison j'estime, City Hunter reste un anime à voir je trouve, alliant à la perfection humour, action et personnages attachant, on en apprend énormément dans cette box, sur le passif de Ryo, comment il a rencontré Makimura (le frère de Kaori) et Saeko, mais aussi son passif avec Umibozu, dont on découvre pourquoi il porte des lunettes. L'humour est là, un peu sexuellement lourd, mais ça fait partie du personnage. Par contre voir Umi effrayé par un joli chat reste absolument hilarant. Oui, c'est imparfait, moins bon que le manga, car moins joli, pourtant, le doublage excellent, et le côté un peu plus dynamique des 2 dernières saisons (certainement dû au faible nombre d'épisode double) rend cet anime peut-être pas indispensable, mais à voir j'estime, surtout que cette box intégrale, pas hyper jolie mais efficace, est disponible pour moins ou une centaine d'€uros, soit moins d'1 €uro l'épisode, et ça les vaut. Perso je suis fan et ne regrette pas mon achat, à voir donc.

@+

L'intégrale.

L'intégrale.

Publié dans Série TV - Animé

Commenter cet article