International Superhits! - Green Day

Publié le par Twinsunnien

Le CD.

Le CD.

Vous me voyez venir en mode pépère je me tripote la nouille j'veux pas que casse l'arrière train aujourd'hui? Non. Allez chez l'ophtalmo alors, parce que je ne m'embête pas et reprends carrément ma première chronique musicale sur ASHOU, si International Supervideos! avait marqué le tout début de la musique sur ASHOU, International Superhits! ne marque pas la fin hein, je vous rassure, c'est juste qu'aujourd'hui j'ai envie de glander quoi, donc on va retrouver la plupart des titres du DVD, on commence?

Bah rien de nouveau en fait du côté du groupe californien, on retrouve ce son nettement plus pêchu, plus proche du punk que de la pop rock que l'on a entendu récemment, un son plus brut (pas de pomme), plus métallique aussi, et euh, en terme de paroles, je ne pige toujours rien car je ne cherche pas à comprendre, c'est mon côté feignasse. En tout cas Maria envoie du lourd, un bon gros son ultra plaisant, dynamique, foufou, il ne vous laissera pas indifférent. Poprocks & Coke, au delà de son titre, est une belle petite balade, très jolie, qui vient cassé le rythme impliqué par Maria. Impliqué? Mmmh, mis en place plutôt. Le titre monte doucement en rythme, un très bon titre, j'aime vraiment bien.

Longview et sa batterie puissante tout en réserve de Trè Cool, et son départ lent pour partir en sucette, brillant, ça donne envie de sauter de partout (ou de sautiller si vous êtes une idols), j'adore, on va d'ailleurs en regarder le clip tout de suite.

Vidéo de Green Day.

Welcome to paradise est tout aussi bon, filant une patate hallucinante, il est secondé par le génial Basket case connu de tous je présume, c'est pour cela que je ne le mets pas. Oh, mais voilà When I come around, dont les premières notes furent "empruntées" par Bon Jovi pour Say it isn't so sur l'album Crush, titre plus tranquille mais pourtant très bon, j'aime bien, on en regarde le clip. Bah oui, cette chronique est une chro tripotage de nouille, je ne vais pas trop en faire non plus.

Vidéo de Green Day.

Après nous avons She, un titre assez calme, introduit par la basse de Mike Dirnst, un titre super syyyympppaaaa, qui part en cacahuète pour son refrain. J'aime vraiment bien. J.A.R. (Jason Andrew Relva) reste sur un rythme élevé, un titre très bon aussi, décidément, on sautille de partout, cela en devient presque épuisant. Geek Stink Breath ne ralentie en rien, avec ce putain de son lourd de guitare électrique, aaaaaaaaaah, ça j'adore, c'est juste excellent, on va le regarder d'ailleurs.

Vidéo de Green Day.

Brain Stew, le titre qui avait été agrémenté du cri du Zilla de Emmerich, une chanson hachée, avec une puissance assez violente sans pour autant être sur un rythme haut perché, un titre surprenant, très bon, que j'aime. Jaded va plus vite, trop même qu'elle ne dure que 1'30, mais ne laisse jamais le temps de souffler, un titre exutoire qui permet d'évacuer dans une dans e frénétique toute la frustration que l'on peut avoir en soi, jouissif. Walking contradiction est plus calme, un titre intéressant. Stuck with me accélère une fois de plus, avec un chant sympa je trouve, j'aime bien aussi ce titre. D'ailleurs on le regarde.

Vidéo de Green Day.

Hitchin' a ride introduit une sorte de violon, mais ce sont surtout la batterie et la basse de Cool et Dirnst qui rendent cette chanson barge, putain la guitare aussi en fait, on se retrouve comme un con à chanter "One Two, One Two Three Four", excellent, ça file la pêche et la banane en même temps! Oh, mais là on va se calmer, c'est la sublime balade émouvante Good riddance (Time of your life), ce titre m'impressionne à chaque fois, guitare sèche, violon, voix posée, argh, sublime. Redundant par contre est plus pop je trouve, avec un très bon clip. Oh, mais nosu arrivons au très drôle mais réaliste Nice guys finish last, trop bon trop con quoi en gros, un titre dynamique, un des classiques du groupe même. Niveau classique, Minority n'est pas mal du tout non plus, ne relâchant cette folie que pour mieux respirer, ce titre envoie du pâté méchant, excellent, tout comme le très joli Warning que nous allons voir maintenant.

Vidéo de Green Day.

Plus calme Warning n'en ai pas moins moins marquant, moins par moins ça fait plus, purée, mais je raconte n'importe quoi là, donc un très bon titre, tout comme l'aussi joli Waiting dont le clip conlura cette chronique, j'aime bien. Macy's Day Parade est peut être un poil trop molle dans son début pour marquer, ça reste un très bon titre tout de même.

Après un moyen Warning, qui pourtant avait pas mal de bons titres, l'idée de sortir un gros best of de ce genre permettra à ceux aimant le groupe, sans pour autant aller jusqu'à acheter tous les albums, d'avoir de façon légale les meilleurs titres de Green Day, et il faut reconnaître que là, c'est du lourd, rien de mauvais, tout s'écoute parfaitement, le disque est complet sans pour autant être plein (1 heure de programme seulement, mais 21 titres quand même), si vous avez les précédents albums du groupe, cette compilation ne sert à rien, bon, moi il se trouve qu'après American Idiot, j'ai voulu en savoir plus d'où l'achat de celle ci, qui m'a amenée à acheter les précédents albums, voilà pour la petite histoire, à acheter uniquement si vous ne voulez pas faire les albums précédents, dans le cas inverse, bah rien de nouveau donc inutile, ce qui ne m'empêche d'adorer la majorité des chansons de ce disque.

@+

Vidéo de Green Day.

Publié dans Musique-Spectacle

Commenter cet article