Like a Hobo on a Bison - The Butcher's Rodeo

Publié le par Twinsunnien

Image de https://thebutchersrodeo.bandcamp.com.

Image de https://thebutchersrodeo.bandcamp.com.

Alors bon, me voilà débutant 2017 niveau chronique musicale avec un genre que je ne connais pas du tout, d'un groupe que je connais très peu, qui m'a été conseillé par Inod, et devant ma soif de connaissance, mais aussi parce que cette EP de 5 titres est gratuite sur leur site, nous voilà donc en face d'une chronique surprenante, envoyant un son lourd et puissant, avec un genre musical nommé Hobocore par le groupe lui même. Je ne me risquerai pas à essayer de vous expliquer ce que c'est, ceci étant mieux fait sur le site du groupe (lien en fin d'article).

Like a Hobo on a Bison est donc une EP de 2011, regroupant 5 titres pour un bon gros 1/4 d'heure de musique. Commençons par Need to murder, qui envoie un rythme complétement dingue, qui ralentira un peu plus tard, mais je suis bien contraint de reconnaître que ce son métallique, le chant puissant, le tout rythmé par une batterie dingue, oui, ça réveille, surtout quand on n'est pas préparé. Le titre est court mais d'une grosse intensité, donnant le ton pour le reste.

Funeral thirst of a giant, vidéo de The Butchers Rodeo.

Comme vous avez pu le constater, le titre suivant, Funeral thirst of a giant, débute par une magnifique basse, dynamique à souhait, qui pourtant se calme juste avant le chant, avant que tout ne reparte de plus belle une fois la première minute écoulée, les chœurs apportent un plus non négligeable, rendant le tout harmonieux malgré la puissance sonore de la voix. On se surprend même à gigoter la tête en rythme, même sans avoir le sens du rythme ou des cheveux longs, un très bon titre donc.

My vengeance voit son introduction nettement plus folle que vu précédemment, et la chanson ne faiblira pas d'un iota, impressionnante de dynamisme, yep, je reparle de dynamisme, le titre en coupe le souffle, heureusement qu'il n'excède pas les 3 minutes, c'est que je suis sensible moi.

Wild Dog America est plus douce, enfin, c'est relatif, par rapport au reste, le rythme se veut plus posé, ce qui permet de reprendre son souffle, souffle que le chanteur n'a pas le temps de reprendre en poussant sa voix. Puis on repart à nouveau sur un son très lourd et puissant, mais toujours sur ce faux rythme, pas faux rythme hein, juste moins dynamique que les autres titres, ce qui n'empêche pas de bien en prendre plein les oreilles. C'est d'ailleurs mon titre préféré de cet EP, le plus long aussi. Peut-être parce que justement il prend le temps et alterne plusieurs parties différentes, une excellente chanson qui rejoindra n'importe quel playlist je pense.

Wild dog America, video de The Butchers Rodeo.

Et nous arrivons déjà à la fin avec Way of god, renouant avec le rythme fou vu au début, malgré une entame un peu tranquille, quand ça part, ça part violemment, le refrain s'immiscera dans votre boîte crânienne avec délice, et pour une conclusion, on peut parler de bouquet final, vous donnant envie de remuer comme un taré, ce titre vous épuisera, ne laissant que très peu de répit à ses auditeurs, un passage un peu plus calme sur la fin sera le bienvenu pour reprendre ses esprits avant une dernière partie en sorte d'extra bonus (le son s'arrête presque avant de repartir sur un rythme plus lent), encore un bon titre qui surprend.

Oui, bon, telle une luciole découvrant le jour, je me demande qu'est ce que je fais à écouter une musique aussi puissante et violente, pourtant, le tout est loin de me déplaire, je retrouve un peu le son de Rage against the machine (ce n'est pas une insulte sous ma plume), voir Maximum the hormone, si... vous savez, respectivement Wake up pour l'OST de The Matrix et le deuxième opening de l'anime Death Note, et bien que venant d'un milieu pop/rock, voire rock (permettez moi de ne pas citer les idols, ceci afin de ne pas paraître ridicule), écouter ce Hobocore me surprend et apporte un vent de fraîcheur que j'aime. Bon, j'avoue être vite fatigué, c'est que je n'ai point l'habitude moi, je commence à être vieux en plus, c'est une musique qui vous pompe l'énergie si vous êtes passif, par contre si vous l'écoutez correctement, elle vous en donne énormément d'énergie. En plus je trouve le son d'excellente qualité et un ensemble impressionnant de maîtrise, un très bon groupe qui mérite que l'on s'y penche dessus. N'hésitez pas à vous renseigner sur eux et à aller les voir si ils passent près de chez vous. J'aime bien.

@+

Publié dans Musique-Spectacle

Commenter cet article