Apocalypse : Verdun

Publié le par Twinsunnien

Le BluRay.

Le BluRay.

Dernier documentaire en date de la série Apocalypse, cette fois ci c'est un peu plus court que prévu, 1 seul épisode de 1h30, mais avec un travail de montage, de rénovation de films d'époque, et une écriture parfaite, conté par Mathieu Kassovitz qui reste parfait dans ce rôle, et qui s'attarde, comme son nom l'indique sur la très meurtrière bataille de Verdun qui aura lieu entre fin février 1916 et fin décembre de la même année, 10 mois, 300 jours, 300 nuits, d'une bataille horrible, dont nous apprenons là le déroulement, à commencer par ce qui cause l'attaque allemande durant l'hiver 1916 sur ce front assez peu protégé. Les alliés voulant attaquer au niveau de la somme, les allemands décident d'anticiper cette attaque en pilonnant la région de Verdun. Préparant le tout de façon impressionnante, des tonnes et des tonnes d'obus sont emmenés par les allemands sur ce qui va être certainement la bataille la plus célèbre de la grande guerre. Petite vidéo.

Vidéo de TV5.ca.

Les 90 minutes passent à une vitesse folle. Et le téléspectateur n'est pas épargné par l'horreur de la guerre. Le documentaire débute par des hommes nus, que les 2 premières années de guerre ont rendu fous ou estropiés. Le ton est donné, rien ne sera censuré, on prend frontalement, une fois de plus, cette chose dégueulasse qu'est la guerre. Et la force d'Apocalypse, réalisé par Isabelle Clarke et Daniel Costelle, c'est de ne pas prendre partie pour les alliés, non, on voit aussi (un peu plus rarement que les alliés quand même) le côté allemand, avec des soldats ne croyant plus en rien, à travers des lettres lues par Mathieu Kassovitz, nous montrant l'état d'esprit des soldats. Si l'on voit les deux côtés du front, les femmes ne sont pas oubliées pour autant, devant enchaîner les heures à l'usine pour fournir les munitions nécessaires aux ambitions des camps s'affrontant, il y a aussi cette femme docteur, qui gênera ses confrères, et à qui on donnera les cas les plus dégueulasses, malheureusement cette personne se suicidera à la fin du conflit, alors qu'elle semblait avoir une forte personnalité pour s'imposer dans un monde masculin.

Euh la transition peut paraître gore, mais après les femmes, les animaux ne sont pas oubliés non plus, avec l'idée du cheval de trait remplacé par les camions, mais aussi les bovins abattus pour nourrir les soldats, ici non plus on ne nos épargne rien, et le côté "recoloré" du document rend ce que l'on voit encore plus cradingue et choquant, que dire de cet éléphant abattu en pleine rue par les allemands n'ayant plus rien à manger, ou alors ces chiens transportant l'eau envoyés à la mort. Point un peu plus positif avec les pigeons voyageurs, qui délivrent des messages quand la communication radio n'est plus possible.

Ah, petite nouveauté, la carte en 3D, idée brillante, permettant de comprendre l'avancée du front, mais aussi les positions à prendre rapidement sur les collines. Par contre le fait de changer le Nord presque à chaque fois me perd, je suis un peu con, mais pour moi le Nord est en haut, donc malgré la boussole, j'arrive pas trop à me repérer vite, un point négatif je trouve, et ne me sortez pas le coup du "tu sais pas lire une carte abruti", car pour le coup j'ai la prétention de plutôt bien me démerder avec une carte. L'idée est excellente, c'est joli, mais ne pas garder le nord au même endroit de l'écran perd un peu le téléspectateur je trouve.

On comprend bien ce qui déclenche cette bataille, et on assiste au bras de fer entre Pétain et Foch, nous montrant que l'on a beau être un excellent stratège comme Foch, on peut ne pas voir venir le danger sur un front moins surveillé, car on reste entêté par une idée. Ah, par contre niveau soldat, les voir patauger dans la boue, l'argile, se geler en hiver, grâce en grande partie aux ajouts de bruit, argh, c'est saisissant. Voir aussi les corps des morts qui tapissent le sol, les cratères des obus, le tout avec les lettres des soldats nous indiquant des choses qui vos donneront la nausée, ouch, on déguste je trouve.

Le point tout aussi spectaculaire que le nombres de morts (plus de 700 000 en 10 mois!), ce sont les chiffres de l'artillerie, les tonnes d'obus jetées dans ce petit front de seulement 20 kilomètres, ouch. On verra même les avions, les canons immenses, et l'arme la plus dégueulasse de cette guerre, le lance flamme, utilisé pour débusquer les soldats des tranchées. Re ouch quoi.

Argh, une fois de plus nous avons là un reportage brillant, avec un travail immense de restauration, montage et écriture, il faut absolument le voir. Malgré sa durée courte, on peut dire que cet épisode prend plus son temps, ici on se penche que sur une certaine zone du conflit, en resserrant l'espace et le temps. Bien sûr je vous conseille d'avoir au moins vu Apocalypse : La première guerre mondiale, car il faut voir Verdun comme un prolongement de celui ci, pour les fans de jeux vidéo, je dirai que c'est un DLC (contenu supplémentaire à télécharger) indispensable à la série de documentaire de ce nom. Par contre, soit je suis plus sensible, soit c'est vraiment craignos, mais il me semble que c'est un peu plus gore et choquant que les précédents, ou alors c'est parce qu'on nous balance l'horreur de la guerre en moins de 1h30, je ne sais pas, mais un conseil, si vous êtes sensible, des passages peuvent vous choquer. Quand je regarde un Apocalyspe, j'ai toujours ce même sentiment d'être un grosse merde, je m'explique, si aujourd'hui on me dit "va prendre les armes pour ton pays", et bien j'en suis incapable, je n'arriverai pas à avoir le courage de ces hommes qui se sont battus, ont donné leurs vie, pour que nous soyons libre, ça me dépite. Autre chose me dépitant, quand je vois l'exode provoqué par la guerre, et que ces derniers temps (j'écris ces lignes en décembre 2016 pour info), on a peur des migrants fuyant les conflits, que le français moyen refuse d'aider des gens qui crèvent, putain mais vous réagiriez comment si c'était la guerre en France et que vous soyez contraint à l'exile? Bordel. Enfin bon, je ne referai pas le monde, je suis plein de respect envers ces soldats qui ont donné leurs vie (par la mort ou en finissant handicapé ou fous) pour que les gros branleurs de mon genre puisse juste vivre libre. Voilà, Apocalypse est une série de documentaire à voir et à posséder, qui devrait être diffusée dans les écoles, du moins au collège je pense, car c'est à la fois ludique, instructif, et ça permet de redescendre un peu sur Terre je trouve, à voir et à posséder donc.

@+

Publié dans Série TV - Animé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article