F1 2014

Publié le par Twinsunnien

Le jeu.

Le jeu.

Aujourd'hui point d'intro fofolle à base de VRAOUM comme ce fut le cas pour le très joli F1 Championship edition de la PS3, non, car dans un soucis débile et inutile d'économie, ce ne sont plus des V12 ou V10 comme dans les années 90, ou des V8 comme plus récemment, mais bien des V6 turbocompressé avec forte assistance électrique, des grosses Prius quoi.... et oui, des Prius, voilà bien le gros soucis de la F1 soit disant sport d'élite mécanique mais qui se transforme en sous Endurance plutôt que de rester dans le top des sports mécaniques, à vouloir limiter le nombres de moteurs, éliminer les ravitaillements (quoique question sécurité ce n'est pas un mal), pour rendre accessible la F1, on se rend compte qu'il n'y a que Mercedes et que les autres rament, aujourd'hui encore, et du coup les règles changent chaque années afin de relancer un championnat dont tout le monde se fout en fait, les uns préfèreront la performance des mécaniques en Endurance, les autres le côté spectaculaire du WRC, en cette année 2014 c'est la fin de la F1 (mmmh, rime de merde) qui s'annonce, et pire, à défaut de voir du spectacle sur la piste, on perd le son atypique de ces véhicules qui faisaient rêver il n'y a pas si peu. Mais bon, ne nous plaignons pas car cette année 2014 voyait pas mal de français encore engagés, dont le regretté Jules Bianchi qui perdra la vie suite à son accident à Suzuka, sachant que désormais seul l'espèce de tâcheron Sébastien Grosjean reste en piste, alors que Bianchi, Vergne et même Pic avaient carrément plus de talents, mais c'est ainsi, le taré du paddock (qui s'est assagit je reconnais) a le soutien de Total, donc le pognon pour avoir un volant, c'est ainsi que fonctionne ce sport soit disant d'élite. De plus j'en profite pour vous faire remarquer que c'est aussi le retour pour la dernière fois de Kamui Kobayashi, lui aussi pilote de talent et spectaculaire sur la piste, qui malheureusement, faute de sponsor, ne reviendra plus en F1....
petite vidéo.

Vidéo de MotoGamesTV.

Bon, c'est mignon mais un tout petit breton, ici nous allons parler du jeu vidéo officiel de cette saison qui avait vu Lewis Hamilton remporter son deuxième titre de champion du monde, et Mercedes le premier titre constructeur comme constructeur, putain la redite, bravo. On retrouve les pilotes, les écuries, les circuits, les règles de merde, toute la saison 2014 quoi. On y perd les anciennes F1 de la version 2013, option inutile mais pourtant marrante, même si je n'avais pas toutes les F1. Je vais pas tout dire, mais comme pour le 2013 on débute par un test de niveau, permettant d'apprendre les commandes et de déterminer les écuries qui voudront bien de vous.

On retrouve pas mal de mode de jeu, le multi n'a pas été essayé hein, le mode carrière vous occupera pour 5 saisons, il faudra gravir les échelons en atteignant les objectifs de l'équipe, genre se qualifier 16è et finir la course 14è, ainsi vous franchirez des niveaux donnant accès à des propositions intéressantes ou pas. De plus il vous faudra veiller à bien battre votre co-équipier, et, ne milieu de saison, choisir un rival à battre aussi.

On pourra choisir un week end long ou court, changeant la façon de se qualifier (Q1, 2 et 3 ou sur un seul tour), ainsi que la longueur des course, 25%, 50% ou intégrale. On peut choisir ses pneus, sa stratégie, ses réglages, enfin bon, du classique, de l'indispensable même, pour un jeu de course.

Menus et différents choix.Menus et différents choix.
Menus et différents choix.Menus et différents choix.

Menus et différents choix.

Graphiquement, bah pareil, c'est impeccable, c'est beau, c'est fluide, on reconnait les autos, les circuits, l'ambiance sonore est gâchée par les merde de V6 à la con, mais ceci n'est pas la faute des développeurs, mais bien de la FIA. On trouvera sa vue idéale (TV juste au dessus du casque de pilote pour oim), et on en prendra plein les mirettes donc. Ça répond parfaitement, les crashs sont impressionnants, les départs exaltants, bref on s'amuse. D'autant plus que l'IA me semble plus cohérente que précédemment, vous ne lui mettrez pas 2 secondes au tour sur un circuit avant de vous faire humilier sur le circuit suivant sans piger pourquoi, je prends ma partie en exemple. Ma performance m'avait permis de prendre pas mal d'écuries, et comme un con j'ai choisi Lotus Renault. Purée la galère, impossible de faire des temps corrects, en course c'est une plaie, je me suis dit que j'étais vraiment un sale gros naze obèse pas foutu de reste en Intermédiaire pour l'IA, pourtant, aux forceps, j'arrivais à accrocher des podiums, des petits points précieux, puis Force India Mercedes m'a fait une proposition en milieu de saison, en ayant marre de Lotus, je change d'auto donc, et là, miracle, si en 11 courses chez Lotus j'avais fait l'exploit de réaliser une pôle position, premier GP avec Force India, pôle, puis victoire. Alors je ne peux pas dire si l'étalonnage des véhicules est meilleur que dans les précédents (je n'avait pas changer d'écuries en fait), mais j'ai bien l'impression que oui. Le jeu restant assez résistant en Intermédiaire, mais permettant quelques petites fautes, le truc normal quoi.

Par contre l'expérience Lotus m'a permis de constater que l'usure des pneus est mieux gérées, je n'avais jamais galéré avec les pneus, mais la Lotus me poussant à taper dans ceux ci, j'ai pu constater qu'ils s'effondraient vite si le pilotage est trop agressif, impressionnant je trouve, de plus les drapeaux sont plus permissifs, on ne prend plus 10 secondes de pénalité car l'autre con a freiné et que l'on a pas eu le temps d'éviter la poussette, du coup on s'amuse plus facilement. Euh, je pense ne plus rien avoir à rajouter, oui il y a d'autres modes de jeu, mais comme je m'en moque et que ceci n'est pas un test, bah on passera quoi, genre les défis, bon, c'est bien de rajouter des modes de jeux hein, mais moi je voudrai pouvoir faire un enchaînement de saison à la F1 Career Challenge, Codemasters possédant la licence F1 depuis 2009, qu'attendent-ils?

En course.En course.
En course.En course.

En course.

Un jeu techniquement excellent, même sur l'ancienne génération, une IA un peu plus logique et cohérente, l'année 2014 complète, ah, oui, je vous vois venir, quel intérêt de jouer à F1 2014 fin 2016? Euh. Bah le jeu se trouve pas trop cher, est un instantané de la F1, est amusant, mais il est vrai que les vrais fans de F1 (il en reste?) sont déjà tournés vers 2017 et ont torché la version 2016 de fond en comble. D'ailleurs je ne sais pas si je n'ai pas dit une ânerie, je ne sais plus quelles sont les écuries sélectionnables en début de carrière, j'ai peur de confondre avec les version 2012 et 2013, mais bon, vous verrez bien. Ah, oui, je continue de vous voir venir, en sachant que F1 2015 offre la saison 2014, il sert donc à rien ce jeu? Bah en sachant que c'est le dernier jeu de F1 sur la génération XBOX 360/PS3, il ne sert pas tant à rien que cela, sachant que ces abrutis de Sony et Crosoft sortent 1 milliard de version de leurs XBOX One et PS4, je comprends les joueurs restant encore sur ancienne gén, voilà donc le principal attrait de ce jeu, être le dernier jeu de F1 sur consoles 360/PS3. Un très bon jeu de course, pas trop cher, à essayer tout de même. J'ai bien aimé y jouer même si je ne pense pas y revenir en fait.

@+

PS : Double derniers points, il y a le retour de l'A1 Ring ou Grand Prix d'Autriche, sympa même si ça condamne les géniaux GP d'Inde et de Corée du sud. Et finissez bien l'année en tâchant de bien débuter la suivante, pas trop de folies, c'est complétement con de se tuer en finissant celle là ou en débutant l'autre.

Fin de course et ralenti.Fin de course et ralenti.
Fin de course et ralenti.Fin de course et ralenti.

Fin de course et ralenti.

Publié dans Jeux vidéo

Commenter cet article