Le Magnifique

Publié le par Twinsunnien

Le DVD.

Le DVD.

Le Magnifique, comme la coiffure qu'arbore Jackie Chan, d'inspiration Mireille Mathieu, et oui, je craque, excusez moi mais là c'est le troisième film consécutif pas terrible que je vois dans l'optique du mois spécial Jackie Chan, et je craque. Ce n'est pas que ce film de Chen Chi Hwa de 1978 soit mauvais, mais il est juste bof moyen quoi, reste à savoir pourquoi. Mais nous y viendrons après une petite vidéo. Sachez avant tout que le titre traduit en anglais du film est Snake and Cran arts of Shaolin, ce qui en jette plus que Le Magnifique, on croirait un film avec notre tac tac badaboum Jean Paul Belmondo national, ou pas hein. Oui je craque, mais sachez que j'ai vu ce film en VOSTFr et il est plus long, 1h37 au lieu de 1h26 dans la langue de Molière, je n'ai pas osé lancer la VF, de peur de me marrer, mais peut-être cela aurait-il rendu le film plus nanardesque et donc plus sympa à voir? J'ignore de le savoir, ce que je n'ignore pas de le savoir (regardez Vice et versa des Inconnus pour comprendre) c'est que je vous laisse quelques instants avec une vidéo et on revient.

Vidéo de cityofstars.

Donc déjà, le générique des crédits, purée c'est en jeu vidéo qu'on dit crédit, euh, je sais pas comment on dit pour le ciné, le crew, le cast, les gens qui ont participé au film quoi, ce générique est impressionnant, avec une démonstration de technique de combat, et quand 2 adversaires arrivent avec les lances, c'est encore mieux, 5 minutes d'action, à l'image pas très jolie, mais on s'en moque, les lances frôlent le visage de Jackie Chan, et on voit la célérité avec laquelle part les coups, mais aussi la souplesse, et pas que de notre acteur favori, les 2 autres acteurs/cascadeurs sont tout aussi impressionnants, une bien belle entame de film. Le premier truc gênant vient dès que ça cause, la bande son n'est pas top je trouve, oui le film est ancien (39 ans tout de même), mais purée, la première fois que j'ai entendu Hus Yin-Fung (Jackie Chan), j'ai trouvé sa voix bizarre, la voix de la fille qui se fait passer pour un enfant étant moins aiguë, ça surprend. Bon, mais en vérité on débute par l'histoire de 8 clans qui se réunissent, dont les chefs se réunissent pardon, et qui décident comme ça d'inventer un nouvel art de combattre, mêlant le serpent et la grue dans les mouvements. Ils écrivent tout ça dans un livre dont j'ai bouffé le nom, et qui sera ultra recherché comme on le verra plus tard. Pourquoi il est recherché, bah car les 8 chefs ont disparu, pouf, y'en a plus, et du coup c'est un mystère. Purée, je m'exprime toujours aussi mal.

Mais attendez, alors que l'on découvre un garçon (qui en fait est la fille du nouveau chef du Tigre, j'ai spoilé mais de toute façon vous ne verrez pas ce film), qui vole des brioches, là je me dis que un jour, j'aimerai goûter ces brioches quand même, mais bonjour le coût, ça fait cher la brioche si il faut aller en Chine pour en manger (voilà que je mets à ma sauce une réplique de La tour Montparnasse infernale maintenant), donc voilà, super. Hsu (j'ai la flemme d'écrire son nom entier, en plus un coup c'est écrit Yin-Fung, ou Ying-Fung, enfin bon, ne parlant, ni ne comprenant pas le, euh cantonais ou mandarin, je ne sais même pas en quelle langue c'est, ne causant pas la langue, je m'abstiendrai de traduire quoique ce soit), intervient et semble riche, il n'hésite pas à payer un repas immense au garçon (qui est... hein je me répète?), genre elle commande une tonne de plat, et c'est dans le restaurant qui fait aussi hôtel on dirait que la bagarre arrive. Euh, mais, j'ai zappé la scène de la pêche, mais on s'en fout en fait, c'était de la baston sympa sur une rivière glacée, et voilà. Donc dans le restaurant, la bagarre arrive car Hsu possède le fameux livre des 8 maîtres de la technique de folie, j'ai bouffé le nom je vous ai dit!

Bon, on regrette que ça casse peu de chose, mais la façon donc Hsu prend la pose entre deux coups de tatane est rigolo, sans pour autant voir Jackie Chan grimacer comme il le fera plus tard dans des films plus légers, mais plus agréables à regarder, mais je divague, mais nous ne sommes pas encore au mois de Mai alors je vais peut-être arrêter de dire mais. Ensuite on constate donc que Hsu provoque volontairement le fait que des gens viennent chercher à lui piquer le livre, il cherche un mec avec un grain de beauté sur l'épaule. Simplement parce que c'est lui le principal fautif de la disparition des 8 chefs, une fois de plus, je spoil, mais vous comptiez le voir? Allez voir L'impitoyable plutôt, dans le genre baston sérieuse et impressionnante, ce film est excellent. Ici avec Le magnifique ce n'est pas terrible, sauf niveau combat, là c'est bien conçu, l'espace est divinement géré, et les coups portent et sont violents. De plus notre héros se retrouve à affronter pas mal de maison, comment on dit, d'école, je sais plus, en gros il y a le tigre, et les autres je ne sais plus, je ne me rappelle que du Dragon noir parce que le nom est hyper classe et que ce sont les vrais méchants en vérité.

En fait le film se déroule tout le temps pareil, des gens viennent trouver notre héros pour l'embarquer rencontrer le chef d'un clan qui cherche le livre, etc, ça s'enchaîne jusque le Dragon Noir débarque, là les clans vont devoir s'allier car Hsu se fera retenir prisonnier, lui qui était si balèze jusque là, ne peut rien contre un coup en traître. Ainsi on retrouvera la belle chef de je sais plus quelle clan, mais aussi le faux clochard, mendiant pardon, d'un autre clan, évidemment la fille du clan du tigre sera toujours là, donc tout le monde va se liguer pour arriver à abattre le méchant pas gentil du clan du Dragon Noir (qui est le fautif principal de tout ce bordel), on apprendra aussi un revirement étonnant, comment Hsu est-il si fort, mais comme peut-être vous voulez voir le film, je ne spoilerai pas. Je ne raconterai pas non plus cet évènement choquant, qui m'a sorti de ma torpeur (je commençais à m'endormir j'avoue), lors d'une grosse baston contre le clan du Dragon Noir, enfin bon, un personnage meurt, montrant que bidule est un bel enculeur de poule, bidule c'est le grand méchant. J'ai bouffé son nom aussi j'avoue.

Et donc nous voilà lors du combat final, à un contre un, j'ai dû dormir a un moment, car je n'ai pas compris comment ils se sont tous donnés rendez-vous, mais bon, en gros Hsu va affronter bidule, ce dernier est hyper balèze, et surtout, hyper classe, le mec reste insensible aux nombreux coups qu'il prend, et Hsu va devoir sortir toutes les techniques qu'il connaît pour espérer le vaincre. Oh, mais là il y a les 3 mercenaires qui arrivent et encaissent des sous, 400 000 je sais pas quoi en monnaie, et le méchant de passer la main, on passe donc à un combat à 1 contre 3, idem, les 3 lascars sont charismatiques à souhait, avec la façon dont il se préparent au combat, et là ça virevolte dans tous les sens, voyant les lances changer de mains puis revenir dans les mains de son propriétaire original, avec une vitesse que ma vue (mais aussi parce que j'étais fatigué) n'arrive par moment à ne pas suivre. Pas très française ma dernière phrase, pardon. Donc en fait, si le rythme du dernier combat était plus haché, moins dynamique, avec les 3 mercenaires ça devient plus foufou, et là on se régale niveau baston. Pour finalement voir la fin du combat entre le méchant et Hsu, que, gros spoil surprenant, notre héros remporte, tout le monde est content, yippie, The End.

En fait, niveau combat, hormis l'absence de grosse casse, les chorégraphies sont impressionnantes, font mouche, et les acteurs sont très forts, acteurs et actrices, car oui, une fois de plus les femmes ne sont pas en reste et se bastonnent aussi. Mais bon, certaines scènes ultra floues, le son bizarre, puis surtout cette histoire qui se répète dans sa première heure, tout ceci fait que l'on ne plonge jamais dans le film, pire, j'en suis venu à piquer du nez avant que le méchant, le vrai méchant je veux dire, ne montre le bout de son nez justement. En plus le look de Jackie Chan dans ce film, improbable quoi. Je vous le déconseille, même si vous êtes fan des films de l'acteur, même si vous aimez les films de Kung-Fu, il existe d'autres films nettement plus intéressants, je pense à L'impitoyable, vraie grosse surprise pour le coup, ce Le magnifique est esquivable sans soucis, j'ai pas trop aimé, manquant de m'endormir malgré de grandes et belles scènes de combat réglées au poil de, enfin bon, vous voyez ce que je veux dire. Bof. Vivement demain, un film un peu plus exaltant, vu que ce sera Mister Dynamite.

@+

Publié dans Cinéma

Commenter cet article