Mister Dynamite

Publié le par Twinsunnien

Le DVD.

Le DVD.

Oh purée, j'ai encore merdé, croyant naïvement que ce Mister Dynamite était le deuxième volet de la trilogie aventurier qui c'était terminée avec Chinese Zodiac, mais, euh, attendez, c'est wikipédia avec le titre québécois qui me fait raconter n'importe quoi aussi, donc c'est bien dans le bon ordre contrairement aux films sur les Five Stars, dont Le flic de Hong Kong est en fait le film numéro 2, nous verrons que Le Gagnant, prévu après demain est le premier film de la trilogie des cinq étoiles, mais bon, là n'est pas le film du jour. Purée, cette introduction est l'une des plus minable que je n'ai jamais faite sur ASHOU, en même temps ça fait quelques films que je déprime de voir un bon Jackie Chan, et j'étais tout content de voir celui ci, sauf qu'il n'est pas au niveau que j'avais espéré, résultat bah on voit ça juste après une vidéo.

Vidéo de Cinéma(s) à la demande.

Sorti en 1986, réalisé et joué par Jackie Chan, Mister Dynamite, Armour of god en fait (vive les titres français à la con, même si nous verrons qu'il est justifié avec la fin), c'est le premier film dans ce mois spécial Jackie Chan qui se situe intégralement en Europe. Que l'on voit hein? Car c'est possible qu'il en existe d'avant 1986, mais je n'en ai pas encore parlé.

Alors c'est quoi donc, bah pour résumer, je dirai que c'est un peu un mélange de Indiana Jones avec Arsène Lupin, Jackie Chan (ou Chen, ou le faucon asiatique, ou je sais plus comment ça s'écrit mais à un moment ils disent son vrai nom), est un explorateur/pilleur d'antiquité, pour mieux se faire de la thune. Il s'intéresse particulièrement aux 5 pièces de l'Armure de Dieu qui aurait des pouvoirs magiques. Pas pour les rassembler, mais parce que ça rapporte pas mal de pognon.

Le film débute en Afrique, ainsi ma théorie du film entièrement en Europe tombe à l'eau, encore une connerie de dites, mais nous ne sommes plus à ça prêt hein? Avec une tribu qui vénère une statue, on pige rien, c'est normal, c'est un dialecte local fait pour qu'on ne pige rien. Bon, à un moment dans le film ils disent que l'épée a été prise en Afrique, même si en fait ça fait plus penser à une tribu Aztèque (qui mange des pastèques) ou aux Incas (qui aiment faire... quoi? Mes blagues sont merdiques? Bah oui.), je ne sais pas, mais bon, oui en Afrique il y a de la verdure, mais les pierres comme ça, je ne sais pas, c'est peut-être, non, c'est certainement raciste, mais ça fait pas Afrique, passons, on voit notre héros voler l'épée donc. Avec des cabrioles dont notre acteur fétiche a le secret, il virevolte, fait des bonds, tatane quelques messieurs pour s'échapper en faisant de la luge en esquivant les lances pour mieux rejoindre son petit avion et ainsi se barrer tranquillement.

Bon, à un moment on pige rien, il y a de la musique chinoise pop qui se déclenche, c'est un peu long, mais le pire étant ces moines tout de noir vêtus qui attaquent à la Kalachnikov un défilé de mode sur fond de concert pop de musique chinoise, le pire étant que le chanteur que l'on voit en parallèle est le petit copain de la fille qui se fait enlever, Laura est aussi l'ancienne meuf de Jackie. Et si les moines font ça, c'est pour réunir les 5 pièces de l'armure de Dieu, afin de les détruire pour conquérir le monde, mwahahahahahaha. Avant nous avions vu une vente aux enchères durant laquelle, via un complice, Jackie fait monter méchamment le prix de l'épée. Qu'il vendra pour un prix exorbitant. Passons. Donc en fait son ancien ami le rejoint à Paris vivi, ça se passe en France, même si j'ai eu du mal à reconnaître notre pays, l'attaque des moines a eu lieu à Paris, et elle est particulièrement violente je trouve, avec les flics qui tombent les uns après les autres, c'est assez choquant pour un film de Jackie Chan je trouve, comme quoi il ne fait pas ça que pour divertir les enfants, mais passons là encore. Notre héros retrouve son ancien ami qui lui a piqué sa meuf, purée, j'explique mal mais bon, Laura la femme enlevée est l'ex de Jackie, hein? Je l'ai déjà dit, pardon. Du coup tous les deux vont s'unir pour sauver Laura.

Là, mais ils s'allieront aussi à May, la fille d'un riche homme allemand ou français, j'ai pas compris où ils étaient là, genre le panneau attention aux chiens n'est pas du français, plutôt de l'allemand mais bon, donc Alan et Jackie se retrouvent dans le manoir du comte, afin de lui demander les 3 pièces de l'armure de Dieu qu'il possède, vu que les moines ont certainement les 2 dernières. C'est ainsi en faisant la promesse de ramener les 5 pièces de l'armure que Jackie arrive à "emprunter" les pièces nécessaires à la libération de Laura. Seulement il doit se coltiner May, la fille du comte. Du coup les voilà partis à l'aventure, en train de traverser l'Europe en Mitsubishi modifiée et avec une Rolls-Royce aussi, même qu'à un moment c'est rigolo, ils dorment tous dans la Rolls alors qu'elle roule encore. Scène pitoyable, vous aurez saisi l'ironie du truc j'espère. Donc nos héros arrivent dans un village européen, je ne sais pas où, en France ou en Allemagne, ce n'est jamais vraiment situé, pourtant il y a un "Bar" avec un serveur efféminé, qui, c'est logique en Europe, aime les billets de 100$, passons encore une fois là dessus, sinon on en s'en sortira pas.

Du coup ils infiltrent les moines qui se servent en putes et bouffe un fois par mois, génial, aaaah, oui, il y avait cette course poursuite orchestrée par Rémy Julienne, youhou, et franchement, les sauts, les cascades, les mecs à motos qui prennent cher, là, on a de l'action enthousiasmante, dommage que le scénario ne décolle jamais. Il y a même une copie un hommage à K2000, rigolo j'avoue. En plus ça se termine par un gros boum. Mais bon, intéressons nous à l'infiltration, avec des méchants pas si cons que cela, ils font exprès de ne pas stopper nos 3 Solid Snake en herbe, pour avoir accès aux pièces de l'armure. Les méchants, du moins leurs chefs, feront toujours preuve d'une grande lucidité, ce qui surprend j'avoue. Tout ceci pour mieux les laisser libérer Laura, qui à l'aide d'une drogue puissante, va livrer les pièces aux moines. Bon, le coup de la drogue est bizarre, mais devant le coté pitoyable du scénario, je vous assure que ça passe.

Pfiou, tout ça pour en arriver que Alan et Laura (le premier a été drogué par cette dernière qui croyait insérer la seringue dans Jackie et pas dans Alan) emprisonnés et que Jackie va sauver. En récupérant les pièces au passage. Seulement là les méchants moines ne l'entendent pas de cette oreille et ce coup ci ils se défendent. Là c'est tatane à tour de bras, galipettes (rien de sexuelle) et autres acrobaties impressionnantes, on retrouve le Jackie Chan que l'on aime. Que dire de la violence de ce combat contre 4 femmes en talons aiguilles, purée. Là aussi on apprécie la jugeotte des méchantes, qui enlèvent leurs talons quant notre héros croit avoir trouvé la parade. Et puis ces chutes violentes, ouch, on a mal pour les cascadeurs et les cascadeuses, là on en prend pas mal dans la tronche, avec toujours cet effet de talc pour rendre les coups impressionnants. Quand le bras droit du méchant se viande contre la table, ouch ouch ouch, ça fait bobo je vous le dis. Dommage d'ailleurs que ce combat ne dure pas plus.

Ah, il y a le côté comédie avec la dynamite (ce qui valu ce titre français pourri je pense), Jackie menaçant de tout faire péter, puis essayant d'éteindre la mèche, perdant toute crédibilité, puis recommençant. J'avoue que ça pourrait être lourd, mais ça passe plutôt bien et ça fait même rire quand le héros essaye d'avertir un moine qu'un bâton de dynamite est dans sa capuche, avant que ce dernier n'explose. Tout ceci (j'oublie l'immense tronc d'arbre enflammé volontairement), avant d'arriver au final qui, pour le coup, est plus que spectaculaire. Le coup de la montgolfière, même si c'est improbable et impossible, on en frissonne, surtout quand on constate que l'acteur est réellement suspendu sur le ballon, on en perd son souffle, je vous assure que même si c'est too much, c'est plus qu'impressionnant. Après on a droit aux fameux bêtisiers et ratés, rigolo ou faisant mal au choix, c'est toujours agréable de voir ces échecs, montrant que les cascades sont dangereuses (on voit Jackie Chan l'oreille en sang après que la branche d'un arbre aie cassé), voilà.

Ce film n'est pas mauvais ou soporifique contrairement a ce que l'on a vu ces derniers jours, pourtant il n'est pas ultra enthousiasmant, la faute à un scénario bizarre et mal chié, à un placement dans l'espace qui perd le téléspectateur, surtout européen et encore plus français, en plus voir des occidentaux parler cantonais ça sonne faux, mais bon, ah oui j'ai vu ce film en VOSTFr au fait, il dure 1h34 dans cette langue contre 1h17 en VF (allez savoir pourquoi). Mais les cascades restent puissantes et spectaculaires, mention spéciale à la course poursuite véhiculée du milieu de film, et aussi le final qui pour le coup est le bouquet final niveau émotion et sensation. Un film intéressant à voir malgré tout, j'ai moyennement aimé je dirai. Je vous le conseille si vous êtes fan du chinois, les autres passeront peut-être leur chemin sans regret.

@+

Publié dans Cinéma

Commenter cet article