YELLOW - SCANDAL

Publié le par Twinsunnien

Le CD avec bonus DVD.

Le CD avec bonus DVD.

En ce début d'année, au mois de mars pour être précis, le groupe de japonaises SCANDAL sortait son 7ème album studio, nous avions l'habitude, depuis un moment déjà, d'avoir un nouvel album par an, or 2015 fût marqué par la première grosse tournée mondiale du groupe, du coup point de disque cette année là, Yellow est donc le premier album influencé par cette tournée. Auront-elles gardé ce son pêchu proche de la pop/rock, ou au contraire, l'influence mondiale aura-t-elle emmené le groupe à persister dans une pop mielleuse mais qui fait vendre des CDs.

J'y vais un peu fort, Hello world n'étant pas mielleux, mais le spectre de Baby Action est toujours là, et là peur de tomber sur un son pas terrible me faisant lâcher le groupe est présente avant chaque écoute d'un nouveau disque. De plus ce cd n'est porté que par 2 singles, à savoir Stamp! et Sisters, si ce dernier n'est pas mauvais, le tampon quant à lui fût juste passable, l'influence du rock nord américain étant là, mais avec une pauvreté assez effrayante. Ah oui, le titre n'est pas pauvre ou mauvais, juste passable. Alors qu'attendre de ce Jaune? Déjà j'ai la version DVD, la pochette est marrante avec ce "Y" laissant entrevoir les filles, on peut voir la photo complète (comme la galette bretonne) en tournant la couverture du très généreux livret. Celui ci contient comme d'habitude les paroles, mais en plus quelques phots et dessins illustrant le tout. On remarquera que Haruna ne ressemble à rien en blonde avec sa frange et qu'elle abandonnera vite ce look. D'autres diront que de toute façon elle ressemble à rien, ce que je ne cautionne pas bien entendu.

Wooh, mais attendez, nous n'avons toujours pas parlé musique, et ce ne sera pas encore le cas dans ce paragraphe, vu que je vais vous causer des 20 minutes du DVD bonus, offrant le clip de Room n°7 (titre instrumental servant d'intro au disque, d'une durée de moins de 2 minutes). Bonus inutile et pourtant rigolo, nous montrant le clip, bien foutu et son making of, rigolo donc, à voir.

Donc, Room n°7 est un titre instrumental très très bon, musique rock loin d'être dégueulasse, elle donne le tempo d'un album qui débute ma foi fort bien quoiqu'inutile, ouh là, mais c'est qu'il serait presque méchant le type. Je vous laisse juger.

Vidéo de Winchester Kami.

Méchant oui, car on embraye sur Stamp!, et au delà du fait que le clip est pourri (une constante pour ce groupe), le titre avec ses adada prout prout cadet est énervant au bout de quelques écoutes, pourtant ce rythme haché pourrait être plaisant, mais les pious pious sont en trop, mais bon, ça s'écoute donc voilà.

Vidéo de SCANDAL YouTube Official Channel.

Alors grosse surprise pour Love me do, j'ignore si c'est le titre ou le rythme calme, mais j'ai l'impression d'entendre de la pop britannique, bon, je pense au Beatles en sachant que c'est une connerie donc je ne le dirai pas, mais le refrain ultra entrainant, la mélodie agréable, le tout enrobé divinement, et ça ne veut rien dire, en gros j'adore vraiment ce titre, sans comprendre pourquoi, car nous sommes plus en face d'une chanson pop que pop/rock, mais je le trouve très bon.

Vidéo de NhuveJPMusic.

Morning sun est une très jolie balade, acoustique, sans pour autant être mémorable, c'est doux, c'est calme, je vois l'ourson Cajoline en écoutant ce titre. C'est ptet parce que je suis un malade mental, je ne sais pas, mais bon, dans le nouveau positionnement du groupe (pop mondiale) c'est cohérent et ça s'écoute.

Sunday Drive est sa basse qui donne le tempo d'entrée, un guitare plus aiguë, et surtout un rythme un poil plus élevé, voilà donc un titre que sort un peu du lot, surtout que je n'ai pas parlé de la batterie, peut être un poil trop en retrait, mais le tout s'accorde parfaitement et le refrain vous fera hocher de la tête c'est sur, un bon titre donc.

Konya wa pizza party délaisse quelque peu Haruna pour poser la voix atypique de Tomomi, et de comme par hasard on entend encore plus sa basse, un titre enjoué, qui se veux rigolo je trouve à écouter, ultra rythmé par Rina (la batteuse), il marque ce disque de son empreinte, son refrain que l'on croit presque sorti de la série Friends (je vois de ces comparaisons moi, j'ai intérêt à consulter au plus vite), bref un très bon titre pour le coup.

Heaven na kibun possède un son plus rock j'estime, d'autant que le chant, avec ce petit effet, rend le titre étonnant, si musicalement c'est très bon, en terme de chant c'est plutôt bof bof, à vouloir la joue rockeuse, c'est too much je trouve, ceci dit, et une fois de plus, la chanson s'écoute, mais pas en boucle.

Suki-Suki retombe dans les travers de la pop, du moins dans son introduction, dommage car le pré-refrain n'est pas mal du tout, seulement le refrain est bof, woooh, pas bof, sympa, mais il lui manque un truc, un peu plus de rythme, une instru plus forte, plus présente, je ne sais pas.

Aïe, là on arrive à Love, tentative de faire du reggae, et si elles y arrivent bien, je déteste ce genre de musique, ça me rappelle certains fumeurs de pshitt qui se la pétaient quand j'étais plus jeune, bref ce titre me tend les nerfs et apporte à l'album un éclectisme inutile, j'oublierai vite ce titre, mais ceci dit les fumeurs de beuh apprécieront.

Sisters arrive, pas mal du tout en fait, même si ce n'est pas le meilleur titre du groupe, il sort du lot sur cet album, une pop dynamique, agréable, mélodieuse, avec un refrain entrainant, un titre très bon donc, à écouter en regardant le clip. Le rythme y est un poil mou par contre.

Vidéo de SCANDAL4VEVO.

Happy birthday dynamise le truc, mais bon, si Rina se démène à la batterie et que, pour le coup, la basse de Tomomi un peu folle me rappelle Mike Dirnt, le solo de Mami en fin de titre est excellent, on pêche encore par le chant en fait, pas transcendant je trouve, donc mélodiquement c'est excellent, mais le chant est bof, plus foutoir qu'autre chose, et saoulant en fait, un titre à écouter une fois quand même.

Chiisana Honoo est par contre une très jolie balade, voix émouvante, musique calme sans que l'on y voit l'ourson Cajoline, on fera des petits mouvements de tête à droite à gauche en écoutant ce titre, avant finalement d'aller chercher une allumette ou un briquet pour l'ambiance, très très joli titre, j'aime bien. En fait, vous l'entendrez avec la vidéo qui suit, j'entends un peu "Slip out" de l'OST de l'anime Beck, oui, encore une comparaison à la con, mais ça me rappelle ce titre, je n'y suis pour rien quoi, puis regardez donc ce titre en live, c'est chouette non?

Vidéo de Haji RayMi.

Le dernier titre, en bonus, est la chanson connue Your song, mais en anglais, si l'effort est louable, on pige mieux les paroles, d'ailleurs j'ai constaté ainsi que le titre pompait violemment la chanson American Idiot de Green Day (sur l'album du même nom que la chanson, vous suivez?), et bien il se trouve que l'anglais est une langue moins suave que le japonais, résultat, si on ne connait pas la chanson dans la langue de KIKKAWA You, bah ça passe, le problème est que votre serviteur connait la chanson originale, et que dans ce cas, ça fait un peu mal quand même, ça dénature presque la chanson. Comment j'y vais fort quand même, mais c'est la dernière chronique de l'année, donc je me relâche (trop?).

Que dire, j'estime que depuis Queens are trumps, chaque album est moins bon que le précédent, mais de façon minime, ici aussi c'est le cas, tout en restant cohérent avec Hello world je trouve, on trouve du très bon avec Chiisana Honoo, Love me do, ou du moins bon, Love et Sunday drive en tête, pourtant l'ensemble s'écoute, et une fois de plus même si le groupe nous sort un son plus pop que rock, l'ensemble est assez intéressant pour que je continue à les suivre en fait, tout en se disant bien que nous sommes loin, très loin de la qualité des premiers titres, certes c'est plus recherché, mais on a moins envie de sautiller comme une idol en les derniers albums, et ça c'est dommage.

@+

Version japonaise, vidéo de Abe Peñaflor.

Version anglaise, vidéo (?!?) de Jorge Carpio.

Publié dans Musique-Spectacle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article